sijetaispoete

Si j’étais poète (Poème)

Souvent lorsque je lis un texte, ou que j’écoute une chanson, je m’extasie en me disant
« ça j’aurai dû l’écrire ». Oui mais les phrases sublimes appartiennent à des génies de la littérature ou de la chanson, pas à moi… C’est ce qui m’a inspiré le poème Si j’étais poète.

« S’il m’était donné d’être poète
Ce serait pour soigner la rime
En évitant les cortèges de frime
Pour ambition d’être au fait. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Johann Sebastian Bach, Sonate 03 pour violon solo en do majeur 03 Largo, BWV1005, interprété par Yehudi Menuhin (1935, domaine public).

Livre audio ajouté le 29/07/2011.
Consulté ~15264

Lu par Cocotte

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour Vincent,

    Votre commentaire sur mes écrits me flatte. Concernant mon don de voix en direction des mal voyants et aveugles, cela me parait naturel et tous les donneurs du site sont dans la même dynamique. La plus belle récompense étant de constater que nous sommes écoutés par de nombreux audio lecteurs.
    Pour ce qui concerne la gendarmerie, les gendarmes sont des gens comme vous et moi, la différence c’est qu’ils ont choisi un métier difficile et pas toujours bien compris. Et mon choix comme je l’ai déjà exprimé c’est de montrer comment ces gendarmes ordinaires réagissent et travaillent face à des situations extraordinaires. Je précise que je ne gravite pas dans ce milieu, mais que j’ai eu l’occasion de les côtoyer lors de ma carrière professionnelle.
    Merci de vos escapades dans mon univers.

    Amitiés savoyardes.

    Richard KELLER

  2. Monsieur Keller,
    J’ai un très grand plaisir à écouter vos poèmes et vos romans. J’en apprécie le style, les histoires et la façon dont sont menées les enuêtes (très proche de la réalité).
    Je voudrais vous remercier pour deux choses :
    – la première pour votre dévouement aux mal voyants et aux aveugles. Non seulement vous leur offrez gratuitement vos livres mais en plus vous les lisez vous-même ;
    la seconde est que vous mettez en exerge le travail de la Gendarmerie (ce qui est rare. Merci.