L’Héritage

Coralie, fille du fonctionnaire Cachelin, est la seule héritière de sa vieille et fortunée tante. Cachelin manigance un mariage entre sa fille et un collègue, Lesable. La tante meurt peu après le mariage, mais le testament conditionne son héritage à la naissance d’un enfant. Hélas ! Le mari s’avère incapable de procréer. Pressé par le temps, Cachelin pousse sa fille dans les bras d’un autre collègue…

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

Introduction et final des chapitres :
Richard Strauss, Une Valse.

Chapitre 6 :
Jacques Offenbach, La Vie parisienne, Le Cancan.

Livre ajouté le 08/04/2009.
Consulté ~37 238 fois

Lu par Victoria

Suggestions

12 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour Victoria – merci merci beaucoup pour ce texte impeccablement servi par votre voix. La fin est particulierement delectable avec le regard que porte la jeune maman (femme honnete car femme de biens apres l’heritage acquis par des moyens suspectes) sur les femmes du peuple. Maupassant a toujours pose le doigt sur l’hypocrisie de la bourgeoisie.

  2. Bravo pour cette expression verbale si agréable.

    Manquant de temps, toujours en voiture, ces livres audio sont un véritable moment de plaisir et de détente me permettant de retrouver ces écrivains.

    Merci au grand merci à tous ces “liseurs”.

  3. Bonjour,
    Depuis quelques mois (vous aviez alors à peine 300 livres à l’écoute) que je visite presque chaque jour votre site je ne me lasse pas d’écouter Victoria et son choix d’auteurs. J’ai adoré le journal d’une femme de chambre.
    Sa diction me semble parfaite et je rejoins Bertrand lorsqu’il dit avoir l’impression d’entendre sa voix intérieure lorsqu’il entend Victoria. Aujourd’hui j’avoue que je cherche d’abord les nouveaux textes de Victoria lorsque je me connecte.
    Bravo et merci pour votre dévouement à tous.
    Je suis également abonnée à un site payant mais écoutant beaucoup de livres je ne puis me permettre “d’investir” pour chacun d’entre eux, je suis également une grande lectrice qui se régale des livres de poche à moindre coût.
    Merci encore et bonne continuation
    Amicalement
    Christine

  4. maupassant,c’est génial!
    c’est zola mais en mieux
    si on ajoute la voix de Vickie sur de tels textes,qui a une diction impeccable,qui est toujours parfaite de bout en bout,ni trop ni trop peu,et sur les dialogues aussi,ce que j’aime c’est qu’elle ne cherche pas à imiter différentes voix mais garde à peu près la même,comme lorsuqu’on lit soi-même un livre et qu’on a sa petite voix intérieure,toujours semblable

    j’ai dû vous le dire déja Vickie,mais votre voix inégalable posée sur un texte de Chateaubriand,dont le style est magnifique,formerait surement un bel ensemble

    quant à cette nouvelle de maupassant,c’est une fiction,pas la relation d’un fait divers,et l’oeuvre de maupassant est toujours assez noire,beaucoup de nouvelles sont bien plus cruelles que celle ci,entre les suicides,les noyés et les animaux torturés par des brutes,il y a de quoi être choqué plus profondément que pour cette histoire de légère infidélité conjugale,surtout que de nos jours on attend rarement le mariage pour le consommer et savoir si l’union sera fertile ou non

    en tout cas,Vickie est vraiment la reine des liseuses,à tous les coups c’est sa profession et elle vient ici bénévolement pour faire un peu profiter de son talent ceux qui n’ont pas le sou…

  5. Bonne continuation Victoria. Il ne faut surtout pas s’arrêter de lire ce grand chirurgien de l’âme humaine.