Page complète du livre audio gratuit :


AHIKAR – Jean-Bruno, ou Les Mensonges nécessaires

Donneur de voix : Ahikar | Durée : 27min | Genre : Nouvelles


Noirmoutier

Récit de l’enfance.

Jean Bruno, ou Les Mensonges nécessaires.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 8. XXIe siècle, Contemporains, ,

 

Page vue 2 538 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

13 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. ahmed le 30 janvier 2021

    Bonjour cher Ahihar,

    Je vous souhaite une heuresue année 2021 plein de santé et d’amour et de bonnes choses.

    Souhaite des nouvelles de Mr René Depasse.

    Amitiés .
    Ahmed

    AMIT

  2. daniell le 31 janvier 2021

    Vos histoires sont émouvantes, Ahikar, avec juste ce qu’il faut d’humour et de tendresse… elles font surgir des images et des souvenirs lointains et des mots que je n’arrive pas à mettre en phrase ; plume, encre, traits, précis…
    Merci

  3. Jean-Pierre Baillot le 31 janvier 2021

    Tout à fait d’accord avec daniell. Il y a comme un « charme ».
    Mais, il s’agit là d’une « reprise », Ahikar.
    A quand une nouveauté ? ;-)

  4. Ahikar le 31 janvier 2021

    Merci chers Ahmed, Daniell et Jean-Pierre pour vos commentaires.

    Je vous souhaite moi aussi, ainsi qu’à tous les donneurs de voix et auditeurs, mes meilleurs vœux pour l’année 2021.

    En ce qui me concerne, je n’ai pas très bien commencé cette nouvelle année : dix jours de souffrance insupportable pour un abcès sous couronne, avec surdoses d’anti-inflammatoires et antidouleurs pour arriver à supporter la douleur.

    Enfin, je me console en me disant que je pourrais peut-être, à mon tour, écrire ma propre version du Jour où Beaumont fit connaissance avec sa douleur ! ;)

    Amitiés, :)

    Ahikar

  5. Pomme le 31 janvier 2021

    J’avais aimé votre texte, Ahikar. Et j’avais particulièrement apprécié le début qui décrit les relations père-fils (ne pourriez-vous pas les développer dans un autre « Souvenir de l’enfance »?), et cette fin si lourde de … comment nommer ce sentiment? Je ne trouve pas le bon mot. Mais c’est vraiment poignant.
    C’est réellement autobiographique??? Si ma question est indiscrète, qu’elle reste sans réponse.

  6. Christiane-Jehanne le 1 février 2021

    Cher Ahikar, bonjour, et merci beaucoup de ce livreaudio , et oui, des nouveautés de votre part seront toujours les bienvenues, et en ce 1er février…, tous mes vœux sincères de bonne santé et de belle continuation, très amicalement, Christiane.

  7. Ahikar le 3 février 2021

    Bonsoir Pomme,

    Oui, tout est exact dans ce texte, jusqu’au prénom de Jean-Bruno que je tenais à garder. D’autres prénoms, en revanche, ont été changés.

    Développer les relations père-fils, comme vous le suggérez, serait sans doute une bonne chose ; mais, c’est que je ne fonctionne pas comme ça. Je n’écris que quand cela s’impose à moi, quand je ne peux en quelque sorte pas faire autrement, qu’il faut que ça sorte. C’est sans doute pour cela que j’écris si peu.

  8. Ahikar le 3 février 2021

    Merci chère Christiane-Jehanne pour votre bien sympathique message. J’ai vu que vous lisez de plus en plus d’auteurs contemporains. J’ai écouté et aimé le beau recueil d’haïkus d’Évelyne Charasse.Je vous souhaite une bonne continuation.
    Amitiés, :)
    Ahikar

    @Ahmed
    Je n’ai pas de nouvelles de René Depasse, mais notre chère modératrice pourra certainement vous en donner.

    Amitiés :)
    Ahikar

  9. Christiane-Jehanne le 3 février 2021

    Oh que c’est gentil, cher Ahikar, merci beaucoup ! Belle continuation à vous, très amicalement, Christiane.

  10. Carole Détain le 18 mars 2021

    rebonjour Ahicar,
    Après avoir lu (grâce à votre fichier texte) « Histoire de ma mère », j’ai poursuivi avec « Jean Bruno » que vous présentez comme un « récit d’enfance ».
    J’ai trouvé les mêmes caractéristiques attachées à ce texte. Vous savez choisir quelques anecdotes particulièrement significatives pour donner à voir quelle est la vie de l’enfant : aider le père pour le ciment (on voit le comportement du père dur envers le fils) ; le portrait est réalisé de Jean Bruno par petites touches (la rencontre avec le narrateur, son « look », ses études, la moto, la petite amie, les dialogues entre le narrateur entre le père de David). Vous campez efficacement un personnage lumineux et attachant. David (le narrateur) semble toujours doux, en retrait , en observation du monde.
    Puis le drame. Encore une fois (comme pour le récit sur la mère), il semble que c’est par l’intermédiaire d’une anecdote que vous entreprenez le récit. On le comprend. Par quel « bout » attaquer le récit d’une telle tragédie ? Le but de votre texte semble être de raconter ce moment terrible, pour le narrateur, où il sera obligé de mentir à la petite amie de Jean Bruno.
    Pour ma part, j’ai l’intuition que c’est le désir de raconter ce moment-là qui vous a poussé à écrire le texte.
    L’atmosphère des vacances, de Noirmoutier, est précieux aussi. Je connais l’île et crois savoir où est la maison que vous présentez en photo.
    Merci pour votre sensibilité que vous savez si bien mettre en mots.

  11. Ahikar le 11 mai 2021

    Merci chère Carole pour votre commentaire. Vous écrivez : « Pour ma part, j’ai l’intuition que c’est le désir de raconter ce moment-là qui vous a poussé à écrire le texte. » C’est vrai, vous avez tout à fait raison. Mais, en même temps, je me rends compte que beaucoup de mes textes tournent autour de la notion de vérité. David ment par nécessité… Et, Archimède, n’aurait-il pas lui aussi menti par nécessité en attribuant l’hypothèse de l’héliocentrisme à Aristarque de Samos, un savant de piètre envergure ? C’est la question sur laquelle je voulais aussi réfléchir dans ce texte…

    En espérant entendre bientôt votre récit « Vues sur mer ».

    Amitiés, :)

    Ahikar

  12. Lïat le 11 juillet 2021

    Cher Ahikar,
    J’ai été très touchée par ces nouvelles.
    Je vous remercie de nous les avoir offertes.
    Amitiés,
    Lïat 🌸

  13. Ahikar le 12 juillet 2021

    Votre fidélité me touche, chère Lïat. Je vous souhaite encore de bien belles découvertes sur un site qui en regorge.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.