Page complète du livre audio gratuit :


CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Les Tombeaux champêtres (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 8min | Genre : Poésie


tombstone Tombeaux champetres

Dans le Livre 12 des Mémoires d’outre-tombe, dans son Essai sur la littérature anglaise et dans la Préface du recueil de poésies Tableaux de la nature, Chateaubriand évoque ce poème écrit en 1796, lors de son exil à Londres, au cours duquel il a beaucoup traduit.
Ce texte est publié le 11 Décembre 1797 dans le Paris de Peltier, à Londres, et réimprimé dans les Annales romantiques, en 1828.

Thomas Gray (1716-1771) a écrit une élégie à la mort de son ami Richard West en 1751.
Ce texte marque le début de la révolution romantique.
De Gray, Chateaubriand écrit : « Gray [...] le chantre des morts champêtres. Gray a trouvé sur la lyre une série d’accords et d’inspirations inconnus de l’antiquité.
À lui commence cette école de poètes mélancoliques qui s’est transformée de nos jours dans l’école des poètes désespérés. [...] L’exemple de Gray prouve qu’un écrivain peut rêver sans cesser d’être noble et naturel, sans mépriser l’harmonie. »

Chateaubriand, très inspiré par l’élégie de Gray, Élégie écrite dans un cimetière de campagne, va lui-même écrire un poème : Les Tombeaux champêtres, Élégie imitée de Gray.

Illustration: Pierre tombale (domaine public).

Licence Creative Commons

Les Tombeaux champêtres.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)





> Références musicales :

Ernest Chausson, Concerto for Violin, Piano and String Quartet in D, Op. 21, 2. Sicilienne et 3. Grave (European Archive, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Poésie, ,

 

Page vue 3 798 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

3 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Minou le 21 janvier 2016

    Je viens de découvrir votre voix et cette magnifique lecture.d’un poème de Chateaubriand inutile d préciser que j apprécie cet homme a qui (sa mére infligea la vie) dans cette belle ville du bord de mer,st Malo.
    Merci
    Minou

  2. Minou le 21 janvier 2016

    Je viens de découvrir votre voix quel bonheur et quel talent,votre interprétation m’a boulversée et surtout de découvrir ces poèmes que je ne connaissais pas.
    J’aime Châteaubriant .et moi je ne suis pas comme lui je ne regrette pas que (sa mére lui est infligée la vie)ce jour-là StMalo.
    Merci .Minou

  3. Christiane-Jehanne le 22 janvier 2016

    Á Minou,bonjour,merci infiniment de ce tres gentil commentaire,qui me touche beaucoup et qui m’encourage !
    Et,vous savez….moi aussi,j’apprends beaucoup : plus je lis notre cher auteur,et plus je le découvre !
    Encore merci à vous, et très belle journée !
    Bien amicalement.
    Christiane-Jehanne.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.