Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'CONAN DOYLE, Arthur - L'Aventure de la crinière de lion' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

9 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. abcd le 3 mai 2011

    Encore une excellente lecture !
    Attention, petit souci technique : la nouvelle se termine à 1h13, après quoi il y a une répétition du texte.
    Merci encore pour votre belle voix !

  2. René Depasse le 3 mai 2011

    Grâce à vous,Abcd,cette erreur technique impardonnable sera corrigée ce soir .’BIS REPETITA NON PLACENT » dirait un cuistre…Merci

  3. Daniel D. le 4 mai 2011

    Re-Remerci Monsieur DEPASSE. C’est toujours le même plaisir que de vous écouter. Continuez a enchanter mes soirées.
    Allez soyez chic, encore et encore s’il vous plait.

  4. Chartier,Alain le 5 mai 2011

    Merveilleux un soir de pluie et de brume.

  5. Martin Jean Marie le 22 mai 2011

    Encore merçi,je vais passer une superbe soirée.

  6. Didier Guislain Pilette le 2 juin 2011

    Merci Carole, merci M. Depasse.

  7. Brice le 14 juin 2011

    Cher Mr Depasse,

    Merci pour cette aventure extraordinaire. Je pris vivement Carole de bien vouloir continuer à nous offrir ces merveilleuses traductions.

  8. FoUque le 6 octobre 2011

    Merci

  9. Opera Rotas le 4 novembre 2011

    Merci beaucoup M. Depasse.

    J’aime particulièrement la façon dont vous jouez les différents personnages et votre lecture très intelligible (notamment la vitesse juste parfaite).

    Cela me permet de me détendre avant de m’endormir, après de longues journées, au lieu de trop repenser à un travail un peu trop prenant, ou d’avoir des insomnies et de perdre mon temps.
    Je vous en suis très reconnaissant.
    Quel plaisir aussi de savoir que bien qu’ayant écouté un certain nombre de vos histoires, j’ai de quoi me détendre encore pour beaucoup, beaucoup de soirées.

    Opera.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.