Page complète du livre audio gratuit :


CONAN DOYLE, Arthur – L’Escarboucle bleue (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 44min | Genre : Nouvelles


L'Escarboucle bleue

Nouvelle incluse dans Les Aventures de Sherlock Holmes.

« – Alors, dites-moi, je vous en prie, ce que vous pouvez déduire de ce chapeau ?
Holmes le ramassa et l’examina avec la pénétration qui était si caractéristique chez lui.
- Il est peut-être moins suggestif qu’il aurait pu l’être, remarqua-t-il, et cependant j’en tire un certain nombre de déductions, dont quelques-unes seulement très claires, d’autres basées sur de sérieuses probabilités. Il est évident que le possesseur de ce chapeau était extrêmement intelligent, et que dans ces dernières années il s’est trouvé dans une situation, qui, d’aisée, est devenue difficile. Il a été prévoyant, mais l’est beaucoup moins aujourd’hui, c’est la preuve d’une rétrogression morale qui, ajoutée au déclin de sa fortune, semble indiquer quelque vice dans sa vie, probablement celui de l’ivrognerie. Ceci explique suffisamment pourquoi sa femme ne l’aime plus. »

Traduction : Jeanne de Polignac (1861-1919).

L’Escarboucle bleue.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)




> Remarque
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Nouvelles, Policiers, , ,

 

Page vue 2 636 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

3 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Le Barbon le 15 août 2018

    Merci.
    Bizarre, ce Holmes qui parie cinq « francs ».

  2. DanielLuttringer le 15 août 2018

    Je vous confirme, Le Barbon, que Jeanne de Polignac a manifestement traduit TOUT en français ! !

  3. Le Barbon le 15 août 2018

    Bizarre, bizarre, Holmes parle ensuite, logiquement, de livres anglaises.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.