Page complète du livre audio gratuit :


CONSTANT, Benjamin – Le Cahier rouge

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 23min | Genre : Biographies


Constant

Benjamin Constant (1767-1830) fut un homme politique, et un intellectuel français d’origine vaudoise. Après avoir quitté la France pour la Suisse puis l’Allemagne, il se rallie à Napoléon pendant les Cent jours, et revient en politique sous la Restauration. Il est surtout célèbre pour son roman Adolphe (1816), mais il est aussi l’auteur de Cahier rouge (1807) intitulé plus exactement : Ma vie, 1767-1787, publié, posthume, en 1907, où se retrouvent des éléments autobiographiques de son amour pour Madame de Staël (qui n’a rien à voir avec Madame de Charrière, autre liaison de Constant).
L’intérêt anecdotique et historique de cette autobiographie de ses vingt premières années est la peinture spirituelle et humoristique des premiers pas d’un jeune homme inquiet et timide (quoiqu’il soit parfois insolent) dans le nouveau milieu européen. Sa seule limite est dans le respect de l’autorité paternelle. Il fait penser aux déplacements de J.J. Rousseau, car seuls les voyages l’apaisent.

Une bonne occasion de (re)lire Adolphe.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Le Cahier rouge.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitre 01.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02.mp3
Chapitre 03.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Biographies, , ,

 

Page vue 3 512 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

3 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. ahmed le 29 juillet 2015

    Bonjour cher René,

    Merci et bon courage pour d autres Biographies .

    Cordialement,
    Ahmed

  2. colin le 30 juillet 2015

    Bonjour ,

    Livre très sympathique ,encore merci.

  3. Dominique le 7 septembre 2015

    Merci! Comme c’est frustrant que ça finisse ainsi,c’est à dire que ça ne finisse pas justement. Pas d’autres mots pour un livre inachevé une fois qu’il vous a « attrapé ». Je ne suis certainement pas la seule à avoir, dès la 1ere lecture de l’ »Adolphe »*, le désir de lire davantage de cet auteur. Quel dommage -à mes yeux, cela va sans dire- en vérité qu’il ait préféré la politique à la littérature!… Quid du « Journal intime »? Personne ne le recherche? *(j’avais 17 ans: ça fait très longtemps, mais j’ai relu ce livre 2 fois depuis, car selon les âges de la vie, on perçoit chaque fois depuis un prisme différent, sans nul doute plus riche avec les années, et il fait parti de ceux là, qui gagnent à être relus)

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.