Page complète du livre audio gratuit :


DARIEN, Georges – Bas les cœurs

Donneuse de voix : Marie-Geneviève Séré | Durée : 6h 31min | Genre : Romans


Parlementaire

L’œuvre de Georges Darien (1862-1921) est celle d’un révolté. Orphelin mal traité, il s’engage, et son insoumission l’envoie à Biribi pour 33 mois. Dès lors il est anarchiste et écrit livres, pièces de théâtre et articles pour exprimer son écœurement.
Il donne ici la parole à un enfant versaillais pendant la guerre de 1870. Jean décrit avec humour et une fausse naïveté le comportement des adultes qui évolue au gré des défaites françaises. L’admiration pour Napoléon III s’effrite, le patriotisme le cède à la peur, puis à l’intérêt. Pour les Versaillais le récit est particulièrement amusant, puisque le décor leur est connu.
Il fallait un certain courage pour écrire ce livre, qui n’a pas eu grand succès du vivant de l’auteur. Il a été redécouvert, apprécié et réédité dans les années 50 puis dans les années 80.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Bas les cœurs.zip



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 9 076 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

11 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Emile le 1 février 2013

    1870, intéressante période, merci, Marie-Geneviève Séré.

    ––
    Emile docteur de marine spécialiste des phénomènes de la croissance osseuse chez les adolescents

  2. Emile le 1 février 2013

    Nota bene.
    « Pour les versaillais le récit est particulièrement amusant », écrivîtes-vous.
    « Un versaillais » s’oppose à « un communard », « Un Versaillais » (avec majuscule) en revanche est un habitant de Versailles.
    Vous auriez donc dû écrire « Pour les Versaillais », etc.

    ––
    Emile docteur de marine spécialiste des phénomènes de la croissance osseuse chez les adolescents

  3. Emile le 1 février 2013

    Vous fîtes bien de corriger ; ce qui s’imposait d’autant plus que l’on parle dans ce livre de l’insurrection de la Commune — c’était prévisible.

    ––
    Emile docteur de marine spécialiste des phénomènes de la croissance osseuse chez les adolescents

  4. Emile le 2 février 2013

    @ Marie-Geneviève Séré

    Y a un os ! comme je dis souvent dans mon métier pour effarer les patients.

    Le fichier 7 du zip est incomplet et tourne court ; il finit sur les mots « la gare des marchandises de Reims… » ; manque la suite jusqu’au chapitre 8 : « … a été mise au pillage par trois ou quatre », etc.

    ––
    Emile docteur de marine spécialiste des phénomènes de la croissance osseuse chez les adolescents

  5. M.G. Séré le 4 février 2013

    Voilà des remarques fort intéressantes, merci Emile. Pour le fichier Zip incomplet, je suis évidemment surprise et je plaide la bonne foi. Je vais me replonger dans le guide du donneur de voix et essayer de réparer ce problème.

    Quant au problème de la majuscule, je me permettre d’être dubitative !
    Les habitants de Versailles sont des Versaillais (substantif à majuscules) et Jean est un enfant versaillais (adjectif avec minuscule). Je prends à témoin les professeurs d’anglais qui enseignent que l’usage est différent en français et en anglais (tout cela sans majuscule). Jean is a French child …
    Quant aux communards, il me semble qu’ils n’ont pas droit à une majuscule. Donc les versaillais au sens politique, probablement pas non plus.
    je vais contacter une relectrice d’une excellente maison d’édition et je vous tiendrai au courant.
    J’espère au moins, cher Emile, que le livre vous a amusé, même si ce n’est pas à Versailles que vous exercez votre art si utile.
    Tout apport à ce problème sera le bienvenu.
    Cordialement
    Marie-Geneviève
    P.S. Pourvu que je n’aie pas fait trop de fautes de frappe !

  6. Emile le 6 février 2013

    « Quant aux communards, il me semble qu’ils n’ont pas droit à une majuscule. Donc les versaillais au sens politique, probablement pas non plus. »

    C’est exactement ce que j’ai soutenu, veuillez me relire bien attentivement.
    De plus, vous avez corrigé la faute que je vous signalais et vous avez appliqué la graphie que je vous proposais.
    Je suis également d’accord avec votre remarque sur le mot « French » adjectif ou substantif, toujours avec une majuscule — même si ça n’a pas beaucoup de rapport avec la choucroute.
    Inutile donc de déranger votre ami relectrice et pro de l’orthographe.

    ––
    Emile docteur de marine spécialiste des phénomènes de la croissance osseuse chez les adolescents

  7. Bruissement le 6 février 2013

    Tiens! Vous avez, vous aussi, cher Emile,fait une faute d’orthographe dans: « votre ami relectrice »
    Cela arrive aux meilleurs!

  8. Françoise le 8 février 2013

    Merci pour cette belle lecture!
    Georges Darien est un auteur peu lu, connu surtout pour « Le voleur » – et encore, à cause du film – et il mérite de l’être davantage. Ainsi d’ailleurs que la guerre de 1870.
    Ne nous offrirez-vous pas d’autres oeuvres de cet écrivain inclassable, rebelle, amer et ironique qui fait souvent penser à Octave Mirbeau et à Léon Bloy? Votre voix le met si bien en valeur!
    Merci encore et félicitations.

  9. MG Séré le 8 février 2013

    Merci, Françoise de vos encouragements. C’est surtout la fraîcheur de vue du jeune Jean qui m’a inspirée. Je retiens votre suggestion : je regarderai d’autres œuvres de G. Darien, victime du stupide XIXème siècle.

  10. colin le 24 septembre 2015

    Bonjour,

    Merci ,j’ai beaucoup aimé cette découverte ,en espérant que cet auteur vous inspire d’ autres lectures .

  11. René Mazerolles le 4 novembre 2019

    Les patriotards en prennent pour leur grade ;votre lecture agréable ;c’était une découverte.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.