Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'FLAUBERT, Gustave - Bouvard et Pécuchet (Extraits)' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

23 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. robin le 23 juillet 2008

    Merci beaucoup Monsieur Despasse. Il y a un mois je rêvais déjà de ce livre. J’avais écrit des messages pour l’avoir. Quel bonheur surtout avec votre voix mon livre préféré.
    Merci mille fois.

  2. robin le 23 juillet 2008

    Je ne peux pas m’empêcher de voir le visage de Jean Carmet et de Jean-Pierre Marielle quand j’entends ce texte. En plus de lire et d’écouter ce beau texte il faut voir le beau film de Jean-Daniel Verhaeghe.

  3. Fabienne le 23 juillet 2008

    Quel régal !

  4. Rosanna le 7 septembre 2008

    Merveilleux! Mais je voudrais écouter « L’éducation sentimentale ». Est-il possible d’avoir ce livre aussi?

  5. Claude Delamama le 11 janvier 2009

    Bravo le livre est super alors avec un M. Depasse dans une forme qui lui est propre, on voyage.
    Je rejoindrai aussi Rosanna, « L’éducation sentimentale » cet extrait qui est sur le site me fait trop languir. J’espère qu’il sera terminé d’ici là…

  6. vincenzo le 7 juillet 2009

    l’oeuvre est magnifique mais pour la servir, il eut fallu une voix plus moelleuse

  7. Jean-Marie le 6 août 2009

    Toujours le même souci de voix trop nasillarde pour ce morceau épatant – A regarder, joué par les merveilleux Marielle et Carmet le film qui en a été tiré.

  8. Arnold le 29 novembre 2009

    Avec toutes les précautions possible je peux dire que je partage l’avis de Jean-Marie, la voix est trop nasillarde…

  9. Skardanelli le 2 février 2010

    Très cher M.Depasse, je suis bien peiné de lire les critiques que l’on fait de votre voix qui est pourtant parfaite, tout comme votre élocution, votre interprétation et le charme que vous donnez à chacun des beaux textes que vous savez choisir. Je vous en prie ne changez rien!
    Votre obligé, fidèle auditeur.

  10. gaumondie le 8 février 2010

    Je ne comprend pas que l’on puisse critiquer la voix de monsieur René DEPASSE… Elle me semble si familière, à présent… SI EXPRESSIVE. CONTINUER… PASCALE

  11. Sam75 le 25 avril 2010

    Serait-il possible de donner l’occasion aux personnes qui apportent un jugement de valeur (la voix etc) de nous donner l’occasion d’ouïr leurs propres versions ?
    Je prendrais grande joie à l’écouter…

    En attendant, salute!

  12. DT le 2 juin 2010

    Sam75, ce n’est pas un « jugement de valeur », c’est une critique qui est faite et, je dois en convenir, à juste titre. Une oeuvre littéraire, par son contenu, son rythme, son allure, a besoin, à la lecture, d’une voix « choisie » spécifiquement (à défaut par le récitant lui-même). Il n’est pas question, ici, de dénigrer un travail, mais de servir au mieux l’éréthisme du texte lu.
    Je suis comedien théatral et peux vous assurer qu’un texte a ses exigences auxquelles il faut savoir répondre.
    Bien à vous.

  13. Paul Kassota le 13 novembre 2011

    Grand Merci de Bucarest, Roumanie.
    Le meilleur instrument de la VRAIE francophonie.
    paul

  14. hayane halima le 28 février 2012

    je recherchais depuis longtemps ce texte de Flaubert car j’en avais lu quelques extraits qui m’avaient marquée et c’est pour vous remercier que je rédige ces lignes .. merci

  15. Pwarow Vinaigrette le 28 juin 2013

    Je ne sais pourquoi Bouvard et Pécuchet me font penser à nos deux derniers présidents de la République : qui trop embrasse…

    Je vais écouter la fin, que je n’ai pas lue.

  16. Pwarow Vinaigrette le 28 juin 2013

    Mille diables en vinaigrette ! je viens de voir que ce sont des extraits, il n’y a donc pas forcément les deux ou trois derniers chapitres.

  17. André le 15 juillet 2014

    Mais pourquoi ces textes tronqués vers la fin ?

  18. René Depasse le 15 juillet 2014

    Cher André,ces textes ont été enregistrés il y a 6 ans!Je ne saurais vous répondre Peut-être une question de numérisation ?Je ne sais.On lisait peu d’oeuvres intégrales à cette époque..Que Flaubert me pardonne…et vous aussi

  19. André le 15 juillet 2014

    La question n’est pas de vous en vouloir, que ce soit moi ou l’auteur de façon posthume ! Mais je crois que c’est une question de confiance qui est en jeu. J’imagine le temps que vous consacrez à faire ces lectures, mais il ne faut pas mépriser pour autant l’investissement personnel et le temps que consacrent les « auditeurs-lecteurs » qui vont vous écouter parfois pendant plusieurs dizaines d’heures, parce qu’ils ont des difficultés fonctionnelles qui ne leur permettent pas de faire ces lectures par eux-mêmes et qui réalisent lorsqu’ils arrivent vers la fin de votre lecture que des parties importantes voire essentielles de l’œuvre ont été sautées volontairement (puisque vous inventez parfois des phrases raccords pour passer d’un passage à un autre) ou peut-être parfois seulement omises). Je l’ai constaté notamment avec les frères Karamazov où le passage sur le drame autour de l’enfant, si important pour bien comprendre le dénouement du livre, n’a pas été lu, dans plusieurs romans de Flaubert (l’éducation sentimentale, Bouvard et Pécuchet…). Le lecteur n’est pas averti à propos de ces transformations dans les textes et c’est fort dommage. Puisque vous êtes un grand lecteur j’imagine que vous savez qu’on tronquant ainsi les œuvres vous risquer de les modifier fondamentalement parfois au niveau du sens, sinon il faut avertir que l’oeuvre n’est pas complète. Et j’avoue que lorsque vous criez « Non, non, non » pour annoncer que vous vous tromper dans votre lecture, c’est assez désagréable. Je regrette d’entendre par ailleurs un peu trop les bruits qui parasitent l’attention pendant l’écoute, tel que le déroulement du texte sur votre clavier, ou bien tous les bruits de la rue, voitures, motos, pompiers, etc… La plupart des auteurs que vous lisez m’intéressent, et par conséquent j’envisage encore de vous écouter, notamment avec les philosophes. Et fort de ces expériences, j’appréhende un peu… Quel dommage toutefois, car je trouve votre investissement personnel dans ce travail par ailleurs tellement louable, et pour cela je vous en suis reconnaissant, comme je suis reconnaissant à l’association littérature audio.com d’exister, car c’est un privilège extraordinaire qui permet à ceux qui en ont perdu l’accès de renouer avec la littérature ou la philosophie.
    Très cordialement André

  20. spqr le 16 juillet 2014

    Quelle exigence ! Un merci aurait suffit, je suppose…Un studio d’enregistrement devrait être mis à a disposition de chacun des bénévoles, sans doute ?
    Pourquoi faut-il toujours que la critique, l’insatisfaction viennent gâter le don ? Ne serait-il pas plus aimable et plus constructif de regarder ce site comme une chance de disposer gratuitement de beaucoup d’ouvrages, certains excellents, d’autres moins comme toutes les choses de la vie ! Aussi cher Monsieur je vous invite à essayer dans vos échanges de remplacer l’amertume ou l’aigreur par la bienveillance et l’amabilité. Quelques soient vos raisons et surtout si elles sont légitimes un peu de douceur dans un monde de brutes, ne peut nuire à personne ! Vale !

  21. Jean-Pierre Baillot le 22 septembre 2014

    Bouvard et Pécuchet de Flaubert est un texte formidable ! L’œuvre est bien servie par la lecture proposée par René Depasse. Pour autant, le souhait exprimé ci-dessus par André de disposer d’une version intégrale me parait légitime. Je vais donc m’y coller et préparer une version intégrale. Malheureusement, ne disposant pas de la puissance d’exécution de René Depasse (et ayant une première lecture – oui, je suis un débutant – en route), je demande à André d’être patient ;-)

  22. Boujon le 22 février 2015

    bonjour,
    je voulais savoir si le livre audio accessible ci dessus était en une version audio intégrale du livre ?
    Merci d’avance

  23. Agnes83 le 7 février 2016

    Cher monsieur Depasse,
    Je viens de « finir » l’écoute de Bouvard et Pécuchet et je tiens à vous remercier officiellement et solennellement car votre lecture du texte m’a très bien convenu. Mais oui :) !

    En revanche, je reste bien sûr un peu sur ma faim.
    Ayant la chance d’être voyante, j’irai chercher toute seule ce qui me manquerait entre le chap. 21 et Le Dictionnaire des Idées Reçues, mon livre de chevet.
    Par ailleurs, fan de Flaubert et pour aller plus loin vers l’homme, j’ai attaqué sa « Correspondance »…Outre les 850 pages, je doute qu’un lecteur s’en charge vu le niveau de langage employé. Même mon téléphone portable a refusé un mot d’une citation que j’envoyais à une amie ! Je vous jure que c’est vrai, il a mis l’initiale et des étoiles. C’est un régal et parfois à mourir de rire que de l’entendre parler d’une oeuvre en cours d’écriture ou de « Madame Bovary » dont il a ras-le-bol au point d’hésiter à demander qu’on ne le réédite plus.
    Pardon pour ce message un peu long, c’est pas tous les jours et c’est l’enthousiasme ! Bonne santé et bonne poursuite à vous et à tous les DDV.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.