Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'GALOPIN, Arnould - Le Docteur Oméga' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

5 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Emile le 15 novembre 2012

    Oméga 3, j’espère !
    Merci, je ferai écouter ce livre à mes petits-enfants, ça devrait leur plaire et favoriser la croissance osseuse.

  2. Emile le 16 novembre 2012

    Pas désagréable du tout, ce texte, finalement.
    Je l’ai fait, comme annoncé ci-dessus hier, écouter à mes petits-enfants.
    Avant la lecture du premier chapitre, je les ai mesurés (je suis docteur de marine).
    Après lecture du chapitre 8, je les ai mesurés de nouveau : ils avaient grandi de 4 centimètres.

  3. Sternenfahrer le 9 mai 2013

    Merci, monsieur Dépasse. Comme c’était un des premiers romans du genre sci-fi en français, j’avais depuis longtemps souhaité de le lire, mais le temps m’a toujours manqué. Heureusement, avec les livres audio, on peut faire un tas de choses tout en écoutant, et, heureusement, j’ai découvert votre lecture du « Doctor Oméga », riche en les sonorités des apports de votre voix et talent.

  4. emilie le 31 juillet 2014

    merci Mr Depasse. Je l’ai téléchargé suite au « bacille » que j’avais trouvé vraiment émouvant. Je suis moins fan de livres de sciences fiction. Mais peut-être suis-je trop vieille tout simplement;)

  5. F.Malmartel le 16 août 2015

    Très bon choix.

    Merci à René Depasse.

    Comme d’habitude avec M. Depasse, la lecture est excellente!

    L’ouvrage lui-même est passionnant. Même si cent ans de progrès scientifiques ont rendu quelques thèmes caduques, les idées et leur développement restent intéressants. La planète Mars décrite là pourrait bien être une de ces exoplanètes que l’on découvre aujourd’hui par milliers! Et la « répulsite » une découverte future des laboratoires de particules comme le LHC…

    Le côté sociétal du roman est aussi intéressant. Il nous renvoie la façon dont nos arrières grands parents pouvaient voir le monde au début du XXem siècle : une grande foi en la science,un respect des formes de vie indigènes très relatif(!) et une croyance en notre propre supériorité sans faille.
    J’oubliai, parce qu’au second degré, à cent ans d’écart, c’est également succulent : une certitude inébranlable en la supériorité des intellectuels sur le reste du Monde!
    Tout cela prête bien sûr désormais à sourire, mais pour décrire la société du début du XXem siècle, ça vaut des paquets d’ouvrages d’historiens!

    Le professeur Oméga est l’illustration de cette confiance en soi qui confine à la suffisance; son comportement n’est pas sans rappeler celui du professeur Challenger d’Arthur Conan Doyle…tellement sûr de lui! A l’image d’une certaine Europe d’avant la Première Guerre Mondiale.

    Les « sociétés martiennes » sont aussi l’image reflétée (inversée?) de nos sociétés terriennes!

    On regrettera juste l’incapacité qu’a Arnould Galopin à imaginer un monde extra-terrestre réellement radicalement différent du nôtre, avec des sociétés qui n’en sont plus du tout le reflet. Il est vrai que celà ne viendra que beaucoup plus tard dans le Monde de la Science Fiction.

    En conclusion voilà un livre et une lecture à ne surtout pas délaisser sous prétexte qu’il est ancien y compris et surtout par les amateurs de Science-Fiction dont, vous l’aurez deviné, je fais partie!

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.