Page complète du livre audio gratuit :


GAUTIER, Théophile – Le Garde national réfractaire

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 26min | Genre : Nouvelles


Gardes nationaux vers 1840

« La Garde nationale est le nom donné lors de la Révolution française à la milice de citoyens formée dans chaque ville, à l’instar de la garde nationale créée à Paris. Elle a existé sous tous les régimes politiques de la France jusqu’à sa dissolution en juillet 1871, aux lendemains de la Commune de Paris.

La Garde nationale devint parfois un foyer d’opposition.

La Garde nationale était aussi un signe d’ascension sociale. Ainsi en 1837, Balzac publia son roman César Birotteau dans lequel le personnage principal Birotteau était un riche parfumeur qui s’était enrichi et dont les promotions dans la Garde nationale constituaient un signe d’ascension sociale. » (Source : Wikipédia)

Dans Le Garde national réfractaire (1839), Théophile Gautier en profite pour ridiculiser cette institution :

« Le garde national réfractaire est un homme de bon sens, cosmopolite par goût, qui se soucie peu d’être national, et encore moins garde ; il aime mieux être réfractaire.
Les baïonnettes intelligentes le séduisent médiocrement ; car il trouve qu’il ne faut pas une grande intelligence pour planter un morceau de fer dans le ventre de n’importe qui. »

Le Garde national réfractaire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Nouvelles, ,

 

Page vue 3 405 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

3 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Yvette V. le 2 août 2015

    Un petit appel à l’aide !
    Pour le moment – 15h50 – le site ne répond pas et voulant écouter en streaming rien ne se passe.
    Cordialement, Yvette

  2. Yvette V. le 2 août 2015

    Tout semble être rentré dans l’ordre.
    Déjà merci Monsieur Depasse pour cette nouvelle lecture.

  3. ceusette le 12 octobre 2016

    Merci de nous faire découvrir à travers tous ces textes ce passionnant XIXe siècle!

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.