Page complète du livre audio gratuit :


GIRAUDOUX, Jean – Elpénor

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h | Genre : Mythologie


Elpénor

Elpénor de Jean Giraudoux, paru en 1926, est composé de quatre chapitres : Le Cyclope (1908), Les Sirènes (1912), Morts d’Elpénor (1919) et Nouvelles Morts d’Elpénor (1926).

Dans la mythologie grecque, Elpénor est l’un des compagnons d’Ulysse au retour de Troie. Il est cité pour la première fois au chant X de L’Odyssée lors de l’escale d’Ulysse sur l’île de Circé où il meurt en tombant, ivre, de la terrasse d’un palais. Stupide, continuel danger pour ses compagnons, ce « cerveau de crétin », « Charlot de l’Odyssée » exclut l’« astucieux Ulysse » de l’épopée et prend sa place. (C’est lui qui, à la fin, arrive chez les Phéaciens et se fait passer pour Ulysse auprès de Nausicaa.)

Cette œuvre de jeunesse est un vrai canulard, certes irrévérencieux car Giraudoux refuse tout grandissement épique et préfère peindre la réalité quotidienne et familière en se moquant : « Les larmes du cyclope tombaient dans le seau où le lait caillait, et il fit ce jour-là le plus délicieux de ses fromages. » Mais, au fond, même en prenant le contre-pied d’Homère, il va dans son sens car le grand poète épique cherche à peindre des héros plus humains que divins.

Il est évident que la connaissance des épisodes de L’Odyssée auxquels Giraudoux nous renvoie éclaire sa parodie, et vous pouvez vous documenter en écoutant les chants de L’Odyssée publiés sur le site en 2011 (Chants VI, IX, X et XII).

> Écouter un extrait : 01. Le Cyclope.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Elpénor.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

01. Le Cyclope.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
02. Les Sirènes.mp3
03. Morts d’Elpénor.mp3
04. Nouvelles Morts d’Elpénor.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 5 512 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

Aucun commentaire pour le moment. Ajoutez le vôtre !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.