Page complète du livre audio gratuit :


MAUPASSANT, Guy (de) – Le Vagabond

Donneur de voix : Francis | Durée : 33min | Genre : Nouvelles


Le Vagabond

« Depuis quarante jours, il marchait, cherchant partout du travail. Il avait quitté son pays, Ville-Avaray, dans la Manche, parce que l’ouvrage manquait. Compagnon charpentier, âgé de vingt-sept ans, bon sujet, vaillant, il était resté pendant deux mois à la charge de sa famille, lui, fils aîné, n’ayant plus qu’à croiser ses bras vigoureux, dans le chômage général. Le pain devint rare dans la maison; les deux soeurs allaient en journée, mais gagnaient peu; et lui, Jacques Randel, le plus fort, ne faisait rien parce qu’il n’avait rien à faire, et mangeait la soupe des autres. »

Le Vagabond.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Nouvelles, ,

 

Page vue 12 411 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Super vos articles

  2. yacine khaled le 21 mai 2013

    vous nous donnez tout ce qui est precieux ..et beaut ..comme d ‘habitude .. milles merci et que dieu vous protege

  3. Helen Bruskas le 22 mai 2013

    Merci beaucoup pour tous les heures de travail pour nous. Votre voix est facile a comprendre et j’aime ce conte qui est parfait
    pour aujourd’hui comme pour le passe. C’est a cause de ca que j’aime Guy de Maupassant. Il est si moderne.

  4. Francis le 23 mai 2013

    c’est une de mes préférées

  5. Nawfel le 25 mai 2013

    Merci beaucoup. Douce voix.

  6. jeannedelaville le 30 septembre 2013

    Bravo et merci Françis

  7. adeline le 7 octobre 2013

    Bonjour,

    est ce qu’il y a une chute ??
    je n’ai pas compris du tout la fin !! (mise à part le fait qu’il se fait arreter pour une n ème fois)

  8. francis le 9 octobre 2013

    bonjour Adeline
    non il ni a pas de chute
    Je pense que Maupassant a voulu laisser le libre choix au lecteur de la suite à apporter.

    cordialement
    Francis

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.