Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'MEURVILLE, Louis (de) et VIGNON, Paul - Le Saint Suaire de Turin' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Christiane-Jehanne le 8 juin 2019

    Bonjour et grand merci, chère Cocotte, de nous offrir cela, en week-end de Pentecôte. Toutes mes amitiés bien chaleureuses, Christiane.

  2. Cocotte le 9 juin 2019

    Je vous remercie chaleureusement, chère Christiane-Jehanne, pour votre très encourageant commentaire.Bon long We de Pentecôte, même si le soleil n’est pas au rendez-vous.
    Amitiés
    Cocotte

  3. Jude le 9 juin 2019

    Bonjour, chère Cocotte, merci pour ces textes d’un grand intérêt sur le Saint Suaire, le mystère reste entier mais les faits sont troublants.
    Amitiés
    Jude

  4. Cocotte le 9 juin 2019

    Cher Jude
    Oui, les faits sont très troublants. Comment et pourquoi un artiste du Moyen-Age aurait-il roussi quelques microns des fils ? Il est impossible de reproduire ce linceul.
    Cette énigme me passionne, j’ai lu de nombreux livres et articles. Le mystère est toujours entier.
    L’Évangile dit : « Jean vit, et il crut! » J’ai vu un essai de reproduction. On avait fabriqué un corps avec des ballons, entouré avec un linceul, mis des bandelettes « selon la coutume juive », puis on avait percé les ballons et le drap s’est affaissé. Je comprends que Jean ait pu croire en voyant le drap affaissé, rendant impossible que le corps soit sorti sans ouvrir les linges.
    De toute façon, c’est un passionnant sujet de réflexion.
    Grand merci pour votre commentaire, je suis heureuse de voir que ces articles ont intéressé quelques audio-lecteurs, habitués à écouter d’autres genres de lectures.
    Amitiés
    Cocotte

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.