Page complète du livre audio gratuit :


RIBAUX, Adolphe – Humblement

Donneuse de voix : Esperiidae | Durée : 49min | Genre : Nouvelles


Eglise

« Il n’est qu’un secret pour être heureux. L’humilité, voilà la seule chose qui ne trompe pas. »

Confiné dans un humble village du Jura suisse, M. le Curé accompagne ses paroissiens dans leur vie quotidienne avec dévouement et simplicité. Il apporte au narrateur, venu passer à la montagne quelques jours de convalescence, un séjour plein de douceur et de sérénité, qui le marquera d’une façon délicate mais profonde….

Un très grand merci à Benjamin Righetti, qui a généreusement mis à ma disposition les morceaux figurant sur ses deux CD, les sonates en trio de Bach «Triosonaten» et Franz Liszt, sonate en si mineur et Missa Choralis, ainsi qu’au label K617.

Un grand merci également à Mauricio Cordova pour la mise à disposition de la photographie mise en vignette de ce billet.

Humblement.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Nouvelles, , ,

 

Page vue 7 870 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Alain le 17 novembre 2011

    J’aime les nouvelles originales de cet auteur suisse.
    Il est beau d’humilité et de bonté ce curé de campagne « à l’ancienne » dont la vie est entièrement tournée vers un bonheur qui le pousse vers les autres.
    Je pense que, s’il était encore là, Adolphe Ribaux apprécierait ta voix qui exprime parfaitement l’aspect mélancolique et tendre de ses histoires.

  2. Esperiidae le 22 novembre 2011

    Bonjour Alain,

    C’est toujours avec plaisir et ravissement que je reçois tes appréciations. Merci!

    Je suis heureuse de partager ici un tout petit peu de la culture littéraire suisse, et cet auteur qui attachait une grande importance au monde et aux valeurs rurales et populaires et mettait dans ces récits une grande sensibilité.

    Très belle fin de journée

  3. jeannedelaville le 19 juillet 2012

    REMARQUABLE lecture !
    Merci

  4. Esperiidae le 24 juillet 2012

    Je constate que tu t’es laissée emporter par la douceur du texte d’Adolf Riat Jeannedelaville :-) .

    Merci pour ton écoute.

  5. Rej le 4 octobre 2012

    Quel délice ce fut d’écouter ce récit. Merci!

  6. Esperiidae le 10 octobre 2012

    Merci à toi Rej pour ton écoute et ce commentaire. C’est toujours un plaisir et un encouragement de lire le témoignage du « public » :-)

  7. Alberto le 9 novembre 2016

    Quand j’était un enfant j’ai appris un poème de cet auteur, traduit à l’espagnol (ma langue maternelle) dont le jujet était la vie tellement dure des émigrants. Je desirais trouver la versión originale.

  8. Christine Sétrin le 10 novembre 2016

    Buenas tardes Alberto :-)

    Aquí tiene un volumen de poesías de Adolphe Ribaux : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5454724d/f12.image. Igual está el poema que busca…

    Gracias por escucharnos :-)

    Ch.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.