Page complète du livre audio gratuit :


SHAKESPEARE, William – Monologue d’Hamlet (Acte III, Scène 1, Version 2)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 4min | Genre : Théâtre


Hamlet Statue Stratford upon Avon

To be, or not to be: that is the question.
Le monologue d’Hamlet est peut-être le passage
le plus célèbre de toute la littérature anglaise.
Être, ou ne pas être, c’est là la question.
Cependant, souvent, que sait-on de plus ?
Certains se souviendront qu’il s’agit
d’une réflexion sur la vie et la mort.
Rien de plus.

Cet enregistrement du soliloque d’Hamlet
se veut un hommage au grand acteur britannique
Sir John Gielgud
dont on entend ici la voix dans de courts extraits
tirés d’un enregistrement radiophonique historique de la BBC,
au début des années 1940
.
Avec l’aimable autorisation de William Anderson
de la maison Naxos AudioBooks.

Illustration :
Statue d’Hamlet, photographie de Sheep purple, Stratford-upon-Avon, Angleterre. Sous licence Creative Commons – Paternité 2.0 Générique.

Monologue d’Hamlet.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)




> Remarque
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 4. XVIIe siècle, Théâtre, , ,

 

Page vue 17 927 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

16 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Sophie la girafe le 25 juillet 2010

    Cher Gilles-Claude,
    Reprendre les répliques de l’acteur durant votre lecture est un ajout d’originalité que j’ai fort apprécié. Bravo! Amicalement.
    Sophie

  2. Gilles-Claude le 25 juillet 2010

    Merci Sophie. C’est gentil.
    J’ai voulu ainsi rendre hommage à Sir John Gielgud en osant enregistrer ce texte. Me souvenant de ce qu’il dit concernant la ‘vérité’ de l’acteur (ou du lecteur) et en pensant à l’efficacité de sa sobriété.
    Et comment ne pas se souvenir de Richard Burton dans le rôle d’Hamlet et dirigé par Sir John Gielgud.
    Encore une fois, merci.

  3. Didier le 25 juillet 2010

    Bravo pour cette initiative hors du commun et originale.

  4. Patrice le 26 juillet 2010

    Bonjour Gilles-Claude,

    Comme 80% des gens je ne connaissais que les 10 premiers mots de ce texte, et encore je disais  » Là est la question au lieu de c’est là la question « .

    Je dois reconnaître que ce texte m’a un peu remué car qui n’a jamais pensé à ce sujet sans savoir biensûr si bien l’exprimer. De plus j’aimerais avoir une si bonne diction que la votre qui accompagne si bien ce texte.

    Merci beaucoup pour cet agréable moment.

  5. Elena le 16 août 2010

    Merci pour ce beau moment d’écoute d’une grande profondeur et si bien transmis par le canal de votre voix…

    À la prochaine. Un abrazo de Elena x

  6. mohammed le 7 janvier 2011

    Bravo Gilles-claude c’est vraiment admirable.Tu as essaye la lettre anglaise et la lettre chinoise et dans les deux tu etais tres amicale et tres originale.
    Qu’est-ce que tu pense de Gibran K. Gibran? Avec ta voix remplise de sentiments ca sera plus qu’adorable ou merveilleux.
    60 Milles merci.

  7. Gilles-Claude le 7 janvier 2011

    Bonjour Mohammed,

    Merci pour vos commentaires. J’ai commencé à ‘travailler’ Gibran. Ce ne sont que des essais pour l’instant. Je suis lent. Mais, pour vous, je pourrai m’organiser pour vous faire parvenir quelques essais du ‘Prophète’. Voici mon adresse :
    gc.theriault@sympatico.ca
    Pour le moment, vous trouverez ici
    http://dl.free.fr/jdEHisCoK
    le fichier d’une petite vidéo, non publiée, MÉLANCOLIE I, un ‘essai’ sur ‘la Joie et la Tristesse’ de Khalil Gibran. C’est loin d’être parfait ; je sais depuis longtemps que la perfection n’est que dans les musées… et encore… :-)
    Merci encore.
    Gilles-Claude

  8. PATRICK. L le 16 février 2011

    Bonsoir je suis patrick L et je vous écris du cameroun. Je dois avouer que d’abord je le recitai fort mal. Mais avous entedre, c ‘est du très très très bel arts. Et la voix alore, divinement archangelique. J’ai suivi et re suivi au moin 14.000 fois ce monologeu, j’ai addoré. Merci à vous tous.

  9. PATRICK. L le 16 février 2011

    Re bonsoir, (patrick L du cameroun). Je voulai vous proposer, d’avec vôtre voix ,vôtre arts, et vôtre adresse, dire un maximum de textes de meditations guidé. Ce serai très relaxant. Si vous pouviez même reprendre certain texte ce serai merveilleux .

  10. Gilles-Claude le 17 février 2011

    Bonjour Patrick,

    Merci pour votre commentaire. C’est très gentil !
    Je crois qu’une voix nous renvoie toujours à notre enfance, à la tendresse ou à l’agressivité de la voix d’une mère, d’un père.
    Et je suis heureux que la mienne semble, pour vous, appartenir au ciel. :-)

    Concernant les ‘méditations guidées’, je suis davantage adepte du zazen.
    http://www.youtube.com/watch?v=2aCP13QKbPg
    Et je crois que cette approche s’entend souvent dans ma façon de dire.
    Même ici, le ‘parler vrai’ : une ‘voie royale’ vers l’inconscient, dirait Françoise Dolto. :-)

    Écouter une voix vibrer en soi, entendre son silence, est avant tout un accueil et nous rend disponible.
    Une invitation à une attention sans intentions ;
    seule valeur qui compte alors : la réalité présente.
    Et après un certain temps de cette ‘écoute absolue’, on risque en effet de se découvrir soi-même, de se guérir.
    Ce qui justifie que je fasse surtout des textes courts.

    Merci pour le cadeau de votre écoute.
    Merci de me permettre cette réflexion.

    Gilles-Claude

    P.S. Comme je le dis plus haut, j’ai toujours l’intention de dire ‘Le Prophète’ de Gibran.

  11. Cocotte le 5 novembre 2011

    Excellente, cette interprétation du célèbre monologue! Un grand moment!
    J’ai beaucoup apprécié aussi l’introduction des fragments du texte en anglais.
    Bravo! Et merci, Gilles-Claude! Vous êtes trop rare sur le site, mais chacune de vos lectures est un magnifique cadeau!
    Cocotte

  12. Louise Klaa le 14 novembre 2011

    J’aime beaucoup l’entremelement de vos voix. Vous rendez justice á ce texte magnifique, bravo.

  13. diliana le 22 janvier 2012

    J`adore votre voix :)

  14. jeannedelaville le 26 juillet 2012

    Un grand merci pour cette superbe lecture.

  15. Shaila le 14 septembre 2012

    J’adore vous écouter…

  16. [...] Barca (1600-1681), pièce écrite en 1635. On peut le comparer à celui encore plus célèbre d’Hamlet, écrit à peine 35 ans plus tôt : To be, or not to be, that is the question… Il y a néanmoins [...]

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.