Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'VANTCHEV DE THRACY, Athanase - Palmyre (Poème)' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

10 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Christiane-Jehanne le 19 juin 2016

    Bonsoir, à vous, chere Cocotte, et à vous monsieur Vantchev de Thracy, merci pour ce beau texte, cet accompagnement musical, et votre diction parfaite.
    Merci beaucoup.
    Belle soiree.
    Amities.
    Christiane-Jehanne.

  2. Shmuel R le 19 juin 2016

    Merci Cocotte pour ce document plein de force et d’émotion. Je ne sais pourquoi (ou plutôt, je sais pourquoi) ce poème me fait penser à Lovecraft…

  3. glatiny le 19 juin 2016

    pour reprendre une citation passe partout mais
    qui répond bien à l’histoire de Palmyre

    Palmyre brulée, Palmyre bombardée Palmyre saccagée mais toujours vivante malgré la barbarie sauvage de gens ignorant leur propre culture millénaires

    surtout avec ce texte d’une très grand beauté

  4. Cocotte le 19 juin 2016

    Merci beaucoup, chère Christiane-Jehanne, pour le premier commentaire à ce poème.
    Il était écrit sur le mur du musée de Palmyre, (détruit et son directeur égorgé parce qu’il ne voulait pas avouer où il avait caché les trésors du musée)
    J’ai retrouvé récemment la copie faite à ce moment-là et j’ai demandé à monsieur Vantchev de Thracy l’autorisation de l’offrir aux audio lecteurs de Littérature audio. Il a accepté avec beaucoup de gentillesse et de générosité.
    Je suis très heureuse de voir que son poème a été apprécié.
    Merci encore et excellente soirée
    Amitiés
    Cocotte

  5. Cocotte le 19 juin 2016

    Je vous remercie du fond du cœur, cher Shmuel, pour votre commentaire, très encourageant.
    Ce poème est en effet très beau, et je suis heureuse de constater que vous l’avez aimé.
    Un grand merci à monsieur Vantchev de Thracy pour sa générosité, et toute mon admiration pour son œuvre. Je proposerai certainement quelques uns de ses autres poèmes, qui sont très beaux aussi.

    Amicalement
    Cocotte

  6. Cocotte le 19 juin 2016

    Cher Glatiny
    Votre commentaire est magnifique!
    Oui, Palmyre brûlée, Palmyre saccagée, mais Palmyre, toujours debout, présentera à ses futurs visiteurs, ses blessures, qui ne peuvent se refermer, qui feront partie de son histoire, et, heureusement, de nombreuses autres merveilles, comme celles de la photo, par exemple, feront toujours l’admiration de ceux qui aiment les vestiges somptueux des civilisations anciennes.
    Je vous remercie pour ces mots, pleins d’espoir et de courage.
    Amitiés
    Cocotte

  7. Cyprien le 19 juin 2016

    Merci, chère Cocotte. C’est un registre où l’on ne vous aurait pas forcément attendue, mais qui vous sied pourtant comme un gant !
    Très beau texte et excellente lecture.

  8. Bouchon42 le 19 juin 2016

    Merci de nous donner ce si beau texte. Merci Cocotte, merci
    Et je ne peux pas penser à cet homme qui y a perdu sa vie en voulant rester auprès de ce patrimoine. Merci aussi à tous ces gens ont lutter pour garder ces vestiges à notre humanité.

  9. Cocotte le 20 juin 2016

    Cher Cyprien
    Votre commentaire m’a beaucoup touchée. C’est un grand plaisir de savoir que les collègues ont apprécié notre travail.
    Oui, le texte d’Athanase est très beau. Il a écrit beaucoup de poésies. Je regarderai de plus près dans les prochains jours. Cet auteur a eu la générosité d’offrir tous ses poèmes à littérature audio et à ses audio lecteurs. Il a toute ma respectueuse gratitude.
    A bientôt! Amitiés
    Cocotte

  10. Cocotte le 20 juin 2016

    Chère Bouchon
    Comme vous, je suis très émue en pensant au courage de cet homme. Craignant le pire pour le musée dont il était le conservateur, il a caché les trésors les plus précieux. Les gens de l’État Islamique ont voulu lui faire révéler la cachette, pour s’emparer les pièces et les revendre très cher, pour financer d’autres attentats. Il n’a pas parlé, il a résisté jusqu’au dernier moment, afin de conserver à la Syrie son patrimoine. Et les tueurs l’ont égorgé.
    Il a droit à toute notre admiration car il n’a pas voulu céder à la menace, même au prix de sa vie.
    Je suis très heureuse de voir l’impact de ce très beau poème parmi les auditeurs de L.A.
    Merci aussi pour votre fidélité, que j’apprécie beaucoup.
    Amicalement
    Cocotte

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.