Page complète du livre audio gratuit :


VERNE, Jules – Frritt-Flacc

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Frritt flacc

Cette nouvelle fantastique et insolite de Jules Verne (parue en 1886) est l’histoire du châtiment d’un médecin cupide qui a oublié la destination de sa science.

« Quel temps de Frritts et de Flaccs ! Les cloches de Sainte-Philfilène se sont mises en branle sous la bourrasque ! Mauvais signe ! Bah ! le docteur Trifulgas n’est pas superstitieux. Il ne croit à rien, pas même à sa science, – exceptée pour ce qu’elle lui rapporte. »

Le texte oscille entre l’horreur et l’humour avec – c’est curieux – des mots factices (lieux, monnaies, distances, tissus, bateau) qui n’étonnent pas…

« Est-on en France ? Je ne sais. En Europe ? Je l’ignore.
En tout cas, ne cherchez pas Luktrop sur la carte, – même dans l’atlas de Stieler. [...] – Vingt fretzers, pour aller au Val Karniou, à quatre kertses d’ici ! [...] le docteur se glissa dans son habit de valvêtre, descendit dans ses grandes bottes de marais, s’enfourna sous sa houppelande de lurtaine, et, son sourouët sur la tête… »

Frritt-flacc.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Fantastique, Nouvelles, ,

 

Page vue 12 053 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

3 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. iksu le 17 novembre 2011

    Merci pour votre lecture. Je suis admiratif face à votre production quotidienne et cependant toujours de qualité.

    Savez-vous, monsieur Depasse, quel est mon souhait ?

    - Que vous nous lisiez un jour le roman de Jules Verne et qui est l’un de mes préférés : « Les aventures capitaine Hatteras »!

    Je vous applaudis encore et vous remercie de nous faire plaisir avec tant de bonnes lectures.

    Cordialement,

    Olivier.

  2. franckdumoulin le 20 novembre 2011

    Merci René ! T’es un pote, je te kiffe grave!

  3. Didier Pilette le 29 mars 2012

    Merci M. Depasse.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.