Livres audio gratuits pour 'Albert Samain' :


SAMAIN, Albert – Rovère et Angisèle

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 1min | Genre : Contes


Caspar David Friedrich - Sur un voilier

Le grand poète symboliste Albert Samain (1858-1900) n’a écrit que Quatre Contes en prose dont trois ont été lus ici :

- Xanthis, ou la Vitrine sentimentale,
- Divine Bontemps
- Hyalis, le petit faune aux yeux bleus

et Rovère et Angisèle, récit très poétique et très douloureux qu’on pourrait rapprocher de Tristan et Yseult ou de Roméo et Juliette par son issue.

Créons le climat :

« Souvent, la nuit, accoudé à la proue, pendant que le navire glissait doucement dans les ténèbres, Rovère songeait. La mer, autour de lui, s’étendait infinie ; sur sa tête, les constellations brillaient, dessinant sur le firmament sombre leurs géométries éternelles. Le silence était immense ; il n’entendait rien que le bruissement continu de l’eau le long de la coque du vaisseau. Alors son âme s’exaltait ; le mystère qui s’exhale du monde dans le calme des grandes heures nocturnes l’étreignait violemment. [...]

Là, Angisèle demeura un moment frissonnante, sentant au fond d’elle-même se déchaîner mille sentiments tumultueux. Elle voulut s’agenouiller devant son crucifix, appuya son front brûlant sur l’ivoire des pieds divins ; mais la marée d’une atroce tristesse montait en elle et submergeait tout ; alors, brisée et n’en pouvant plus, elle se jeta sur son lit, et, la face écrasée dans les oreillers, sanglota jusqu’au jour sur le mystère inavouable de son cœur ; car, dans une même minute, la mort venait en elle de rencontrer l’amour. »

Rovère et Angisèle.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 300 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Bouquet de senteurs marines (Poèmes)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 1h 14min | Genre : Poésie


Hokusai - La Grande Vague de Kanagawa

La mer… océans, mers fermées, ouvertes…
Un monde, thème de réflexions et de rêves.

Le mouvement de la mer était attribué à des divinités : les colères de Poséidon, les jeux des Néréides, les monstrueux Charybde et Scylla.
La haute mer a longtemps été perçue par les hommes comme un milieu hostile et dangereux peuplé de créatures mythiques ou fantastiques.
Cela évolue avec le Préromantisme.
La beauté naturelle de la mer a été célébrée par les poètes romantiques et la mer symbolise certaines valeurs humaines telle la liberté, entre autres.

Le 20 mai, en Europe, est la journée de la Mer, valorisant ainsi la culture et le patrimoine maritime.

Nous vous présentons douze poèmes sous deux présentations :
- Première présentation, textes avec association musicale : 44 minutes.
- Deuxième présentation, textes seuls avec de courts introduction et final musicaux, mais textes sans musique de fond : 30 minutes.

Avec les beaux poèmes de :
- Verlaine, Hugo, Fréchette, Verhaeren lus par Bruissement.

- Samain, Lamartine, Sully-Prudhomme, Mallarmé lus par Christiane-Jehanne.

- Moréas, Heredia, Elskamp, Verlaine lus par Cocotte.

Illustration : Hokusai, La Grande Vague de Kanagawa (1831).

> Écouter un extrait : Paul Verlaine – Marine.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 200 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Dix Poètes, dix printemps

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Poésie


Eugène Grasset - La Belle Jardinière (1896)

Voici dix poèmes de dix grands auteurs français inspirés par le printemps. On pourrait y ajouter À la mi-carême de Musset, d’autres poèmes de Samain, de Hugo, de Verhaeren, etc… De quel poète vous sentez-vous le plus proche en ce huitième jour de printemps ?

> Écouter un extrait : Les Roses.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 197 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAMAIN, Albert – Hyalis, le petit faune aux yeux bleus

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Contes


Nyza

Quelques phrases-étapes de la vie du jeune héros cueillies dans le joli conte mythologique du subtil poète Albert Samain : Hyalis, le petit faune aux yeux bleus (1903).

« C’était un petit faune, né dans les bois de Mycalèse battue par les vents, du commerce d’un aegipan et d’une mortelle. [...] Élevé par les nymphes des bois sacrés qui lui donnèrent le doux nom d’Hyalis, il ne se mêla point aux jeunes chèvre-pieds de son âge. [...] Un soir qu’il s’était ainsi attardé sur la grève, il vit des sirènes. [...] Il grandit, et les forces secrètes de l’âge le rapprochèrent des nymphes qui peuplaient les bois d’alentour. [...] Vers cette époque, dans la saison heureuse où la terre est lourde de feuilles et de fleurs, errant un soir à travers un bois de sycomores qui entourait le temple de Latone, il aperçut derrière la haie fleurie d’un riant jardin Nyza la blanche, la fille chérie de Xylaos, le vénérable prêtre d’Apollon. »
Et c’est le début de l’amour impossible de Hyalis, une divinité aux pieds de chèvre et d’une belle créature humaine…

Illustration de Marc Potts, avec son aimable autorisation.

Hyalis, le petit faune aux yeux bleus.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 992 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAMAIN, Albert – Divine Bontemps

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Contes


Louise Abbéma - Au piano

La magie du style symboliste d’Albert Samain est pour beaucoup dans notre plaisir à connaître le destinée émouvante de Ludivine, dite Divine Bontemps.

« Elle était venue au monde en quelque sorte avec la honte de son cœur. La pudeur physique, et tout ce qu’elle comporte d’ombrageuse sensitivité, semblait chez elle transposée au moral ; et la moindre émotion dévoilée, le moindre sentiment surpris lui causait l’intolérable malaise de la nudité.
Aussi tout ce qui est fait de demi-jour, de silence, de mystère, l’attirait-il particulièrement : les profondeurs du jardin, l’église ténébreuse et douce, la fraîcheur des pièces inoccupées. Là, elle se sentait vraiment vivre ; là, elle pouvait s’épanouir dans la plénitude de son être. Et c’est bien de leur lumière discrète, de leur gravité mélancolique, de leurs colorations atténuées, de leurs parfums discrets que devait s’imprégner pour la vie la substance délicate de son âme. [...] Une telle répugnance à livrer le secret de ses sentiments lui faisait peu à peu contracter l’habitude du renoncement ; et de cette habitude devait naître, par la suite, un goût passionné et presque barbare du sacrifice, un étrange appétit de résignation, qui l’attirait mystiquement aux tristesses et n’était point sans comporter au reste de cruelles et raffinées voluptés. »

Divine Bontemps.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 829 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAMAIN, Albert – Vingt Poèmes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 34min | Genre : Poésie


Albert Samain

Vingt poèmes choisis au hasard, extraits de Au jardin de l’infante (1893) et de Le Chariot d’or (1900) à ajouter aux dix Soirs déjà publiés pour mieux connaître le poète Albert Samain.
Sensibilité délicate et élegante, poésie rêveuse et nostalgique, très représentative de l’atmosphère symboliste ; mais claire à la différence des « hermétiques », avec un remarquable pouvoir de suggestion.
« Je rêve de vers doux et d’intimes ramages,
De vers à frôler l’âme ainsi que des plumages,

De vers blonds où le sens fluide se délie
Comme sous l’eau la chevelure d’Ophélie,

De vers silencieux, et sans rythme et sans trame,
Où la rime sans bruit glisse comme une rame,

De vers d’une ancienne étoffe, exténuée,
Impalpable comme le son et la nuée,

De vers de soir d’automne ensorcelant les heures
Au rite féminin des syllabes mineures,

De vers de soirs d’amour énervés de verveine.
Où l’âme sente, exquise, une caresse à peine.

Et qui au long des nerfs baignés d’ondes câlines
Meurent à l’infini en pâmoisons félines. »

> Écouter un extrait : Chanson d’été.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 802 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAMAIN, Albert – Soirs (Dix Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Poésie


Samain Etranges soirs

Extraits de diverses œuvres du grand poète symboliste Albert Samain (1858-1900), ces dix poèmes, dont la forme parfaite, la mélancolie, la sensibilité nous touchent profondément, sont consacrés à divers Soirs.

Le plus célèbre commence ainsi :

« Il est d’étranges soirs où les fleurs ont une âme,
Où dans l’air énervé flotte du repentir,
Où sur la vague lente et lourde d’un soupir
Le cœur le plus secret aux lèvres vient mourir.
Il est d’étranges soirs, où les fleurs ont une âme,
Et, ces soirs-là, je vais, tendre comme une femme. »

Ceux qu’enchante la poésie du soir pourront aussi retrouver ce même thème dans les cinq Soleils couchants de Hugo, Gautier, Heredia et Verlaine.

> Écouter un extrait : Il est d’étranges soirs.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 543 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAMAIN, Albert – Xanthis, ou La Vitrine sentimentale

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Contes


Tanagra

Le discret poète Albert Samain (1858-1900), sensible et délicat, d’une élégance presque féminine, est très représentatif de l’époque symboliste, mais reste toujours très clair (ni hermétisme ni vers libres)…
Il a très peu écrit en prose. Ce charmant petit conte, Xanthis, joue avec la réalité mystérieuse au-delà des choses visibles et nous incite au rêve. Des figurines qui s’animent dans une vitrine d’antiquaire…

« Devant la vitrine en deuil, où rayonnait hier encore Xanthis la jolie, une mystérieuse tendresse me retient, et il me plaît de m’imaginer que ce n’est point sans intention que, mes doigts ayant touché par hasard une vieille boîte à musique, il en sortit, en petites notes grêles et lointaines comme des larmes de figurines, un air du temps passé, si doux et si touchant à la fois, qu’il semblait bien fait pour exprimer dans sa tristesse la vanité des Amours passagères et la mélancolie des fragiles Destinées. [...] »

Xanthis ou la Vitrine sentimentale.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 992 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |