Livres audio gratuits pour 'Alexis de Tocqueville' :


PELLETAN, Eugène – Tocqueville. La Démocratie en Amérique

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 20min | Genre : Essais


Tocqueville. La Démocratie en Amérique

Le célèbre ouvrage d’Alexis Tocqueville a inspiré à Eugène Pelletan (1813-1884) ce vibrant hommage à la liberté. Cet essai est tiré du recueil Heures de travail édité en 1854.

« Mais ce peuple [...] résout pour le monde entier, par sa propre expérience, le problème tant de fois repris, tant de fois ajourné de la démocratie. Il donne à tout homme né de la commune patrie un droit égal à l’instruction, égal à la souveraineté. Il dit à chacun : Tu penseras ce que tu voudras et tu le diras en toute sécurité au passant, pour le convertir si tu dis une vérité, pour en être converti si tu dis une erreur. Tu croiras ce que tu voudras, car Dieu a créé la conscience dans l’homme pour être son tabernacle vivant, et aucune main du dehors ne doit ouvrir ou fermer sans ton consentement la porte de ce tabernacle. Tu choisiras dans la foule qui tu voudras pour mettre en commun avec lui ton activité ou ta pensée, et obéir à cet inévitable besoin de sympathie que Dieu a déposé dans notre nature. Tu auras enfin toute liberté d’aller, de venir, d’adorer, de parler, de convoquer ton voisin ou d’assister à sa convocation. »

Tocqueville. La Démocratie en Amérique.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 013 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOCQUEVILLE, Alexis (de) – De la démocratie en Amérique (Première Partie)

Donneur de voix : Ahikar | Durée : 7h 31min | Genre : Essais


Alexis de Tocqueville

Alexis de Tocqueville (1805-1859), génie extraordinaire, dont Sainte-Beuve disait qu’il « a commencé à penser avant d’avoir rien appris. » Il y a effectivement un mystère Tocqueville. À un âge où les autres n’en sont qu’à leurs premiers balbutiements, sa pensée a déjà atteint sa pleine maturité.
Ses écrits politiques en font l’égal des plus grands : ils analysent nos démocraties modernes encore à leurs débuts avec la même pénétration d’esprit que Démosthène analysait la démocratie athénienne. Il a la profondeur d’esprit d’un Thucydide ou d’un Sima Qian.
Il substitue à un ordre ancien un ordre nouveau : à un ordre ancien ayant des fondements religieux fait place un ordre laïc. Il voit dans la conversion des idéaux éthiques en institutions l’avenir de l’humanité. Pour lui les démocraties tiendront mieux les hommes que les religions, les lois seront plus efficaces que les sermons, il y aura une plus grande égalité des conditions, une égalité concrète et non plus abstraite. C’était un très grand visionnaire.

« Parmi les objets nouveaux qui, pendant mon séjour aux États-Unis, ont attiré mon attention, aucun n’a plus vivement frappé mes regards que l’égalité des conditions. Je découvris sans peine l’influence prodigieuse qu’exerce ce premier fait sur la marche de la société; il donne à l’esprit public une certaine direction, un certain tour aux lois; aux gouvernants des maximes nouvelles, et des habitudes particulières aux gouvernés. »

Illustration : Alexis de Tocqueville par Théodore Chassériau (1850).

> Écouter un extrait : Introduction.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 423 628 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |