Alexis de Tocqueville

De la démocratie en Amérique (Tome 1)

Introduction – De la démocratie en Amérique (Première Partie)

Chap. 01 – De la démocratie en Amérique (Première Partie)

Chap. 02 – De la démocratie en Amérique (Première Partie)

Chap. 03 – De la démocratie en Amérique (Première Partie)

Chap. 04 – De la démocratie en Amérique (Première Partie)

Chap. 05 – De la démocratie en Amérique (Première Partie)

Chap. 06 – De la démocratie en Amérique (Première Partie)

Chap. 07 – De la démocratie en Amérique (Première Partie)

Chap. 08 (début) – De la démocratie en Amérique (Première Partie)

Chap. 08 (fin) – De la démocratie en Amérique (Première Partie)

Alexis de Tocqueville (1805-1859), génie extraordinaire, dont Sainte-Beuve disait qu’il « a commencé à penser avant d’avoir rien appris. » Il y a effectivement un mystère Tocqueville. À un âge où les autres n’en sont qu’à leurs premiers balbutiements, sa pensée a déjà atteint sa pleine maturité.
Ses écrits politiques en font l’égal des plus grands : ils analysent nos démocraties modernes encore à leurs débuts avec la même pénétration d’esprit que Démosthène analysait la démocratie athénienne. Il a la profondeur d’esprit d’un Thucydide ou d’un Sima Qian.
Il substitue à un ordre ancien un ordre nouveau : à un ordre ancien ayant des fondements religieux fait place un ordre laïc. Il voit dans la conversion des idéaux éthiques en institutions l’avenir de l’humanité. Pour lui les démocraties tiendront mieux les hommes que les religions, les lois seront plus efficaces que les sermons, il y aura une plus grande égalité des conditions, une égalité concrète et non plus abstraite. C’était un très grand visionnaire.

« Parmi les objets nouveaux qui, pendant mon séjour aux États-Unis, ont attiré mon attention, aucun n’a plus vivement frappé mes regards que l’égalité des conditions. Je découvris sans peine l’influence prodigieuse qu’exerce ce premier fait sur la marche de la société; il donne à l’esprit public une certaine direction, un certain tour aux lois; aux gouvernants des maximes nouvelles, et des habitudes particulières aux gouvernés. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 04/04/2013.

75 Commentaires

Ajoutez le vôtre ! C'est la meilleure manière de remercier les donneurs de voix.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Un grand merci pour cette lecture magistrale de Tocqueville. C’est la deuxième fois que je l’écoute, confinement oblige. Après cela, si le confinement devait se prolonger, on ira voir du côté de chez Proust.

  2. Une lecture remarquable qui mérite qu’on y aille avec l’esprit vierge pour en ressortir grandi.
    La deuxième partie est-elle prévue ? …

Lu par AhikarVoir plus

Les plus aimés ❤️ (sélection)Voir plus

×