Livres audio gratuits pour 'Aloysius Block' :


BLOCK, Aloysius – Ugolino

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 43min | Genre : Contes


Jean-Baptiste Carpeaux - Le Violoniste

Le rapprochement des fantastiques est inévitable entre Les Deux Notes et Ugolino (1833), légende musicale d’Aloysius Block.

Jusqu’où le musicien doit-il aller pour obtenir la gloire ? Tout lui sacrifier ?

Ce violoniste démoniaque « partout inspira la même admiration. Il parcourut toutes les capitales de l’Europe, et partout on lui prodiguait la louange, et partout il recueillait des richesses. Son avarice recevait tout, et ne rendait rien. Il était riche, puissant et grand comme il l’avait prédit : mais une malédiction secrète pesait sur sa tête. Il est dit que jamais ce talent, œuvre du démon, ne pourra servir à une œuvre d’humanité. Le malheureux, il regorge d’or, et il voit la misère sans la plaindre ; il souffre, et il voit la douleur sans la consoler ; il a connu la faim, et il voit la faim sans lui porter secours. On dirait que la pitié lui a été refusée. La pitié et la tendresse sont les deux seules harmonies qu’il ne puisse faire vibrer sur les cordes de son instrument magique. »

Illustration : Jean-Baptiste Carpeaux, Le Violoniste (XIXe).

Ugolino.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 131 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BLOCK, Aloysius – Les Deux Notes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 32min | Genre : Nouvelles


Niccolò Paganini

Aloysius Block est un des vingt pseudonymes sous lesquels Raymond Brucker (1800-1875), professeur de philosophie, a exprimé ses idées. Songez à lui quand vous lirez des œuvres signées Paul Séverin, Aloysius Block, Edouard Champercier, Eugène Davernay, Étienne de la Berge, Pierre de la Fronde, Gustave Delinon, Charles Dupuy, Prosper Milleret, Auguste Ricazd ou encore Olibrius et Michel Raymond.

Les Deux Notes est le dialogue, dans une loge de l’Opéra, du narrateur avec un inconnu qui se révèle être le diable, maître de Paganini, ce nouveau Faust qui s’était vendu à lui, Satan, et lui avait promis Deux Notes à chaque concert permettant le rachat de l’âme démoniaque.

Le billet consacré à Jules Janin Hoffmann et Paganini nous donne quelques indications sur « le violon du diable » que nous retrouvons ici.

Illustration: Niccolò Paganini (1782-1840).

Les Deux Notes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 971 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |