Livres audio gratuits pour 'Alphonse Allais' :


ALLAIS, Alphonse – En ribouldinguant (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Nouvelles


En ribouldinguant

Du recueil d’Alphonse Allais En ribouldinguant voici neuf nouvelles humoristiques inédites.

« Ce que je vais vous conter là, mes bons petits lecteurs chéris, n’est peut-être pas d’une cocasserie excessive. Qu’importe, si c’est une bonne action, et c’en est une ! Vous permettrez bien à l’étincelant humoriste que je suis de se taire un jour pour donner la parole à l’honnête homme dont il a la prétention de me doubler. Ma nature frivole, et parfois facétieuse, m’a conduit à commettre un désastre irréparable peut-être. » (Une sale blague)

Illustration : En ribouldinguant, par Joaquín Xaudaró (1900).

> Écouter un extrait : Comme les autres.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 635 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEÇON poético-grammaticale sur le verbe « Ravoir » (en compagnie d’Alphonse Allais)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1min | Genre : Poésie


Émile Littré - Dictionnaire de la langue française, article « Ravoir »

Présent
je rai
tu ras
il ra
nous ravons
vous ravez
ils ront
Imparfait
je ravais
tu ravais
il ravait
nous ravions
vous raviez
ils ravaient
Passé simple
je reus
tu reus
il reut
nous reûmes
vous reûtes
ils reurent
Futur
je raurai
tu rauras
il raura
nous raurons
vous raurez
ils rauront

Toute la conjugaison du verbe Ravoir est disponible sur Wiktionary

Il ne faut pas rayer le verbe ravoir « récupérer, avoir de nouveau » de la grammaire ni railler, en râlant, ceux qui s’y rallient.
On peut aussi raire ou réer, mais en rayant ou en réant, vous prouvez que vous êtes un cerf !

« J’ai perdu mon titre, dit le champion, mais je le raurai… Il faudrait beaucoup d’efforts pour je le reusse, mais, en le rayant, quel bonheur de dire : « je le rai »».

Qui aurait pu dire cela ? Antonio, après le match de foot, quand il eut stoppé sa Rolls au parking, ce week-end ? (lol du speaker sous sa chechia) Bye !

En cadeau, pour vos oreilles, ce ré-engistrement (2017) de Complainte amoureuse (2007) d’Alphonse Allais.

Illustration : Émile Littré, Dictionnaire de la langue française, article « Ravoir » (1883).

Complainte amoureuse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 908 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Fritures d’archives à la sauce pastiche

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : -h –min | Genre : Humour


Poisson d'Avril 2013

Nous vous proposons de passer cette journée de premier avril avec le sourire grâce à notre sélection de récréations littéraires et de pastiches, sans oublier quelques poissons…

- ALLAIS, Alphonse – Trois Poissons d’avril
- ANONYME – Elle vire, Parodie du Lac de Lamartine (Poème)
- ANONYME – Le Sermon en proverbes
- ARVERS, Félix – Quatre Pastiches
- BÊTISIER LITTÉRAIRE
- DIVERS – Huit Pastiches de La Fontaine
- DIVERS – Le Poisson d’avril : origine
- DIVERS – Quelques Virelangues
- FLAUBERT, Gustave – Dictionnaire des idées reçues : extraits d’auteurs célèbres
- JOLIMONT, Théodore (de) – Monologie du mois d’avril. Poissons d’avril
- LATTAIGNANT, Abbé (de) – Le Mot et la chose (Poème)
- PIIS, Augustin (de) – L’Harmonie imitative de la langue française (Fin du chant premier)
- POE, Edgar Allan -Le Canard au ballon


Page vue 11 026 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Trois Regards sur Noël

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 33min | Genre : Religion


Fra Angelico - Nativité

Trois regards sur Noël

Humour divin : Alphonse Allais, Conte de Noël
« L’impression générale était juste : le Créateur n’était pas à prendre avec des pincettes.
- Ah ! j’en ai assez de tous ces humains ridicules et de leur sempiternel Noël, et de leurs sales gosses avec leurs sales godillots dans la cheminée. Cette année, ils auront… la peau !
Il fallait que le Père Éternel fût fort en colère pour employer cette triviale expression, Lui d’ordinaire si bien élevé.
- Envoyez-moi le bonhomme Noël, tout de suite ! ajouta-t-il. »

Noël impérial : G. Lenotre, L’Extase (du recueil Légendes de Noël)
« Les distractions étaient variées au château de Compiègne lors des séjours annuels qu’y faisait la cour de Napoléon III. » Un vieil officier raconte l’arrivée, un soir de Noël de Bonaparte dans une petite ville de Moravie et ce qu’il fit du jeune homme qu’il était, alors émigré et craignant – à tort – l’ « Ogre ».

Un conte historique qui se termine comme un conte de fée :
« Deux jours plus tard j’étais inscrit dans les pages et je prenais le chemin de Paris… C’est ainsi que ma carrière a commencé. »

Amour de Jésus : Charles Péguy, Fragment d’Ève
« Ainsi l’enfant dormait sous ce double museau,
Comme un prince du sang gardé par des nourrices.
Et ses amusements et ses jeunes caprices
Reposaient dans le creux de ce pauvre berceau.

L’âne ne savait pas par quel chemin de palmes
Un jour il porterait jusqu’en Jérusalem
Dans la foule à genoux et dans des matins calmes
L’enfant alors éclos aux murs de Bethléem. »

> Écouter un extrait : Alphonse Allais – Conte de Noël.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 504 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Quinze Poèmes inconnus

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 29min | Genre : Poésie


Agénor Altaroche

Quinze poèmes ignorés ou inconnus d’auteurs, eux aussi, inconnus (sauf Allais, Malherbe, Nodier ou Bainville), d’époques et de sujets très divers, que Littératureaudio.com a le plaisir de tirer pour vous de l’oubli.

Un exemple, plein d’humour, d’Algenor Altaroche (1811-1884) :

Pétition d’un voleur à un roi son voisin

« Sire, de grâce, écoutez-moi :
Je viens de sortir des galères…
Je suis voleur, vous êtes roi,
Agissons ensemble en bons frères.
Les gens de bien me font horreur,
J’ai le cœur dur et l’âme vile,
Je suis sans pitié, sans honneur :
Ah ! faites-moi sergent de ville.

Bon ! je me vois déjà sergent :
C’est une maigre récompense.
L’appétit me vient en mangeant :
Allons, sire, un peu d’indulgence.
Je suis hargneux comme un roquet,
D’un vieux singe j’ai la malice ;
En France, je vaudrais Gisquet :
Faites-moi préfet de police.

Je suis, j’espère, un bon préfet !
Toute prison est trop petite.
Ce métier pourtant n’est pas fait,
Je le sens bien, pour mon mérite.
Je sais dévorer un budget,
Je sais embrouiller un registre ;
Je signerai : « Votre sujet »,
Ah ! sire, faites-moi ministre.

Sire, oserais-je réclamer ?…
Mais écoutez-moi sans colère.
Le vœu que je vais exprimer
Pourrait bien, ma foi, vous déplaire.
Je suis fourbe, avare, méchant,
Ladre, impitoyable, rapace ;
J’ai fait se pendre mon parent :
Sire, cédez-moi votre place. »

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 152 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLAIS, Alphonse – Ne nous frappons pas (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Postes et télégraphes

Une demi-heure divertissante portant surtout sur les mots… Postes et télégraphes est extrait de Vive la vie ! et les cinq autres textes de Ne nous frappons pas, par la Revue blanche en 1900.

Deux questions très à la mode soulevées par Alphonse Allais :
I
« Quand on est lancé dans la voie glissante de la publicité, bien malin celui que dirait où l’on s’arrêtera. »(Où s’arrêtera la publicité ?)

II
« Prenons, par exemple, le cas de l’omnibus Batignolles-Clichy.
En 1889, date de la précédente Exposition universelle, ladite ligne a transporté 9847433,17 voyageurs.
Il est clair, disent ces messieurs, qu’en l’an 1, ladite ligne en aurait transporté 1889 fois moins.
Et non moins clair, qu’en 1900 elle transportera 1900 fois plus.
Il n’y a donc plus qu’à exécuter une simple règle de 3 et à accomplir ce petit calcul :

9847433,17 multiplié par 1900 et divisé par 1889.

Un bébé de vingt mois tant soit peu précoce se tirerait facilement d’une opération aussi limpide.
Et le plus curieux, c’est que les résultats ainsi obtenus sont généralement couronnés de succès. » (Un peu de statistique)

> Écouter un extrait : Postes et télégraphes.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 198 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLAIS, Alphonse – Amours, délices et orgues (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Nouvelles


Isidore

Nouvelle mine de rires d’Alphonse Allais, Amours, délices et orgues parut en 1898.

Certes, l’Histoire ne se répète pas exactement, mais ce récit humoristique a un petit air 2014 :
« À la fin de chaque année – c’est une coutume qui m’a toujours réussi – je jette les yeux arrière et m’arrête à la contemplation des événements diplomatiques accomplis au cours de ces douze mois écoulés. Hélas aujourd’hui, le spectacle n’est pas des plus réjouissants : partout, on n’entend parler que de malheurs !
Pour ne causer que de notre continent, croyez-vous que l’état de l’Europe soit bien agréable ?
De quelque côté que vous jetiez les regards, mille points noirs surgissent à l’horizon européen. Si vous connaissez un peuple qui soit content de son sort, vous seriez bien aimable de me l’indiquer ; moi, je n’en connais pas. » (L’Année diplomatique)

Les autres « blagues » sont plus jubilatoires :
« Oyez-moi ce menu :
Tout d’abord pigeons,
Sept ou huit pigeons !
Du vieux Pô tirons
Quelques potirons !
Aux doux veaux rognons
Leurs tendres rognons,
Qu’alors nous oignons
Du jus des oignons !
Puis, enfin, bondons-
Nous de gras bondons !
Les vins ?… Avalons
D’exquis Avallons !
Après quoi, ponchons
D’odorants ponchons »
(Néfaste, – parfois, – l’influence de Jean Richepin sur la lyre moderne)

> Écouter un extrait : Isidore.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 872 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLAIS, Alphonse – Deux et deux font cinq (Deuxième Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Nouvelles


Alphonse Allais

« Vous permettrez bien à l’étincelant humoriste que je suis de se taire un jour pour donner la parole à l’honnête homme dont il a la prétention de me doubler. »
est une réflexion tirée de Une sale blague qui fait partie de ce deuxième lot de Deux et deux font cinq.

Une heure d’humour garantie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 193 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Alphonse Allais :