Livres audio gratuits pour 'Arnould Galopin' :


GALOPIN, Arnould – Le Docteur Oméga

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 7h | Genre : Voyages


Docteur Oméga

Le Docteur Oméga, aventures fantastiques de trois français dans la planète Mars (1906) est un récit initialement destiné à la jeunesse ; roman de science fiction, avec voyage interplanétaire, arrivée sur Mars grâce au « Cosmos », un véhicule à la fois obus, sous-marin et automobile, description de la planète, rencontre des Martiens, petits êtres hideux mais très intelligents, approche de la langue martienne… Le vieux docteur Oméga, aussi fou que savant, est accompagné du sympathique violoniste qui raconte les péripéties et de Fred, colosse bien utile mais inculte. Presque tous les chapitres s’achèvent par une peur ou une catastrophe.

Après l’audition de ces fantaisies d’Arnould Galopin, il est intéressant de se reporter à l’article de Wikipédia sur la planète Mars où il est écrit notamment :
« Avant le survol de Mars par Mariner 4 en 1965, on pensait qu’il s’y trouvait de l’eau liquide en surface et que des formes de vie similaires à celles existant sur Terre pouvaient s’y être développées, thème très fécond en science fiction… Toutes ces spéculations ont été balayées par les sondes spatiales qui ont étudié Mars : dès 1965, Mariner 4 permit de découvrir une planète dépourvue de champ magnétique global, avec une surface cratérisée rappelant celle de la Lune, et une atmosphère ténue… Mars était représentée peuplée par divers êtres vivants, les Martiens, qui, un temps, ont été représentés verts, puis gris. Depuis les années 1960, elle est plutôt considérée comme une future planète d’accueil, prête à être terraformée, puis colonisée par l’Homme, telle une seconde Terre. »

> Écouter un extrait : 01. L’homme mystérieux.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 639 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GALOPIN, Arnould – Mémoires d’un cambrioleur retiré des affaires (Deuxième Partie)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 7h 30min | Genre : Romans


Arnould Galopin - Mémoires d'un cambrioleur retiré des affaires

Les 25 chapitres de la deuxième partie nous mènent toujours de surprise en surprise… et la dernière est savoureuse ! Ce bon et habile cambrioleur est décidément un cambrioleur bon et généreux. Quelques réflexions glanées çà et là :
« Je ne cherche pas à me faire plaindre, loin de là, et que le lecteur ne s’imagine point que je dose à dessein mes effets, dans le but de l’émouvoir sur ma triste personne, mais puisque j’écris mes mémoires, j’estime que je dois tout dire. »

« J’ai lu beaucoup de mémoires, dans ma vie : les Confessions du grand Jean-Jacques, les Mémoires du Chevalier de Grammont, ceux de Chateaubriand et de l’inimitable Berlioz, mais tout en admirant ces chefs-d’œuvre, je trouve que leurs auteurs, et M. de Chateaubriand surtout, ont trop insisté sur certains détails, qui eussent certainement gagné à être un peu écourtés… Je ne doute pas que cette appréciation d’un cambrioleur ne fasse sourire certains critiques, mais chacun juge à sa façon… avec son bon sens. Ce que j’apprécie surtout dans les mémoires, c’est la franchise. »

« Je n’ai point l’outrecuidance de me comparer à ces maîtres, mais j’ai le mérite de ne rien céler de mes défauts et de ne point me regarder dans un miroir avec trop de complaisance. Je dis ce qui est, un peu brutalement parfois, et ne me fais jamais meilleur que je ne suis ; j’ai le malheur d’être un triste individu et j’ai le courage de l’avouer. »

La première partie des Mémoires d’un cambrioleur retiré des affaires est disponible à cette adresse.

> Écouter un extrait : Chapitres 01 à 03.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 506 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GALOPIN, Arnould – Mémoires d’un cambrioleur retiré des affaires (Première Partie)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 7h 15min | Genre : Romans


Arnould Galopin - Mémoires d'un cambrioleur retiré des affaires

Arnould Galopin, (1863 – 1934), est l’auteur d’ouvrages pour la jeunesse, de romans de science-fiction et de nombreux romans policiers. Les Mémoires d’un cambrioleur retiré des affaires, en deux parties, sont la confession sincère d’un sympathique filou écrite à la première personne avec fréquentes prises à témoin du lecteur. La plume est alerte et chacun des 24 chapitres de cette première partie nous réserve une surprise qui fait rebondir l’action. L’auteur émaille son récit de réflexions qui font… réfléchir !

« Certes, si tout le monde était honnête sur terre, il serait criminel de raisonner ainsi, mais quand on voit, chaque jour, des aigrefins ruiner des milliers de gogos, il n’est pas téméraire d’admettre que le cambrioleur est bien moins méprisable que ces gens-là. »

« Il y a deux catégories de cambrioleurs : ceux qui opèrent en petit et ceux qui opèrent en grand.
Les premiers, qui dévalisent ordinairement des chambres de bonnes et de modestes logements de travailleurs, n’ont droit à aucune indulgence, et si j’étais juge, je les « salerais » sans pitié.
Les seconds, ceux qui ne s’en prennent qu’aux riches (et je m’honore d’appartenir à cette catégorie), ne causent en somme qu’un préjudice insignifiant à leurs victimes. C’est, en réalité, une sorte d’impôt sur le revenu qu’ils prélèvent, indûment, j’en conviens, mais qui m’objectera que les taxes votées par les Chambres soient toutes équitables ? »

« Mon seul crime a été de vouloir m’enrichir aux dépens d’autrui et j’attends que celui qui n’a pas eu cette intention, au moins une fois dans sa vie, me jette la première pierre. Certes, je ne me fais pas meilleur que je ne suis, mais quand je me compare à certaines gens, je ne me trouve guère plus méprisable qu’eux. Seulement, voilà, il y a la manière… Le vol a ses degrés… Celui qui prend carrément dans la poche ou le domicile d’autrui, au risque de se faire tuer d’un coup de revolver, celui-là est considéré comme un bandit. Par contre, l’homme qui vole avec élégance, en y mettant des formes et, sans exposer sa peau, se trouve, au bout d’un certain temps, absous par l’opinion.

Drôle de société tout de même que celle où nous vivons ! Enfin ! »

À suivre…

> Écouter un extrait : Chapitres 01 à 03.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 920 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GALOPIN, Arnould – Le Bacille

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 4h 50min | Genre : Romans


Galopin

Il n’est pas étonnant qu’Arnould Galopin (1863-1934), auteur prolifique d’ouvrages pour la jeunesse, de romans policiers et de science-fiction, ait écrit Le Bacille à la mémoire de son père, professeur de physiologie, élève de Claude Bernard, car cette histoire prophétique sur un scientifique fou utilisant la guerre biologique pour se venger fourmille de détails bactériologiques. Elle commence ainsi :

« Il venait brusquement d’apparaître au coin de la rue et s’avançait d’un air las, le menton sur la poitrine, le visage enfoui dans un grand cache-nez de laine noire.
Une femme qui faillit le heurter poussa un cri perçant et s’enfuit, affolée…
Presque au même instant, de tous côtés, s’élevèrent des exclamations confuses :
– Lui… encore lui !…
– Oh ! l’horreur !…
– Le monstre !…
Il y eut une longue rumeur, un mouvement de recul et instinctivement tous les visages se détournèrent. [...] »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 637 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GALOPIN, Arnould – La Ténébreuse Affaire de Green-Park

Donneur de voix : Eucalyptus | Durée : 3h 43min | Genre : Romans


escher boule

M. Ugo Chancer a été retrouvé mort à son domicile de Green-Park. Mort naturelle ? Crime ?
Allan Dickson, détective privé, est appelé à l’aide pour répondre à ces questions et résoudre l’énigme. Y parviendra-t-il ?

« M. Chancer était étendu sur le dos, le bras gauche allongé et le poing crispé ; une de ses jambes, la droite, se repliait sous le corps. Chose curieuse ! le visage du mort était pourpre, presque violet au sommet du front et les yeux grands ouverts brillaient d’un éclat singulier […] »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 24 320 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |