Livres audio gratuits pour 'Beaumarchais' :


BEAUMARCHAIS – Le Mariage de Figaro

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 4h 30min | Genre : Théâtre


Roi-valet pique

Trois années se sont écoulées depuis que Figaro a aidé le Comte Almaviva à conquérir la belle Rosine au nez et à la barbe de son tuteur, Bartholo (cf. Le Barbier de Séville). Les choses ont bien changé : Figaro, promu concierge du château du Comte, s’apprête à épouser Suzanne, la femme de chambre de la Comtesse, tandis que la triste Rosine se morfond, délaissée par son mari infidèle. Celui-ci essaie de contraindre Suzanne à lui accorder, le soir de ses noces, une sorte de « droit de cuissage ». Si elle accepte, il lui offre une dot. Si elle refuse, il fera tout pour empêcher son mariage. Mais Figaro, une fois mis au courant, est de taille à contrecarrer ses plans et à lui faire passer une « folle journée ».

La plus célèbre pièce de Beaumarchais est une comédie enlevée au rythme trépidant qui renferme une puissante critique sociale sur la noblesse. Beaumarchais y glisse par ailleurs des propos d’une étonnante modernité sur la condition des femmes, le mariage, l’armée, la liberté d’expression…

« Suzanne. – Tu croyais, bon garçon ! que cette dot qu’on me donne était pour les beaux yeux de ton mérite ?
Figaro. – J’avais assez fait pour l’espérer.
Suzanne. – Que les gens d’esprit sont bêtes !
Figaro. – On le dit.
Suzanne. – Mais c’est qu’on ne veut pas le croire.
Figaro. – On a tort.
Suzanne. – Apprends qu’il la destine à obtenir de moi, secrètement, certain quart d’heure, seul à seule, qu’un ancien droit du seigneur… Tu sais s’il était triste !
Figaro. – Je le sais tellement que, si monsieur le comte en se mariant, n’eût pas aboli ce droit honteux, jamais je ne t’eusse épousée dans ses domaines.
Suzanne. – Eh bien ! s’il l’a détruit, il s’en repent ; et c’est de ta fiancée qu’il veut le racheter en secret aujourd’hui.
Figaro, se frottant la tête. – Ma tête s’amollit de surprise ; et mon front fertilisé…
Suzanne. – Ne le frotte donc pas !
Figaro. – Quel danger ?
Suzanne, riant. – S’il y venait un petit bouton ; des gens superstitieux…
Figaro. – Tu ris friponne ! Ah ! s’il y avait moyen d’attraper ce grand trompeur, de le faire donner dans un bon piège, et d’empocher son or !
Suzanne. – De l’intrigue, et de l’argent ; te voilà dans ta sphère. »

> Écouter un extrait : Préface.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 065 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BEAUMARCHAIS – Le Barbier de Séville

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 3h 10min | Genre : Théâtre


Roi-valet coeur

« Le Comte. – Fort bien. Apprends donc que le hasard m’a fait rencontrer au Prado, il y a six mois, une jeune personne d’une beauté… Tu viens de la voir. Je l’ai fait chercher en vain par tout Madrid. Ce n’est que depuis peu de jours que j’ai découvert qu’elle s’appelle Rosine, est d’un sang noble, orpheline et mariée à un vieux médecin de cette ville, nommé Bartholo.
Figaro. – Joli, oiseau ma foi ! difficile à dénicher ! Mais qui vous a dit qu’elle était femme du Docteur ?
Le Comte. – Tout le monde.
Figaro. – C’est une histoire qu’il a forgée en arrivant de Madrid, pour donner le change aux galants et les écarter ; elle n’est encore que sa pupille, mais bientôt…
Le Comte, vivement. – Jamais ! Ah quelle nouvelle ! J’étais résolu de tout oser pour lui présenter mes regrets ; et je la trouve libre ! Il n’y a pas un moment à perdre ; il faut m’en faire aimer, et l’arracher à l’indigne engagement qu’on lui destine. »
(Acte I, Scène 4)

Le Comte Almaviva, grand d’Espagne, s’est épris d’une jeune fille noble, Rosine, pupille du docteur Bartholo, un vieux médecin qui veut en faire sa femme. À Séville où il a suivi la demoiselle, il retrouve un de ses anciens serviteurs : Figaro. Habile et rusé, le « barbier de Séville » va l’aider à s’introduire dans la maison du docteur pour connaître les sentiments de Rosine et lui proposer de l’épouser.

Sous les dehors d’une comédie légère et, somme toute, assez classique, Beaumarchais propose un joyeux divertissement et glisse déjà quelques éléments de critiques sociales que l’on trouve, plus nombreux et plus acérés, dans la suite du Barbier : Le Mariage de Figaro.

> Écouter un extrait : Lettre.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 983 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BEAUMARCHAIS – La Calomnie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2min | Genre : Théâtre


Beaumarchais (par Nattier)

Extrait du Barbier de Séville, Acte 2, Scène 8.

« La calomnie, Monsieur ? Vous ne savez guère ce que vous dédaignez ; j’ai vu les plus honnêtes gens près d’en être accablés. [...] »

La Calomnie.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 22 980 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BEAUMARCHAIS – Monologue de Figaro

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 9min | Genre : Théâtre


Figaro

Extrait du Mariage de Figaro, Acte 5, Scène 3.

« Ô femme ! femme ! femme ! créature faible et décevante ! … nul animal créé ne peut manquer à son instinct : le tien est-il donc de tromper ? [...] »

Monologue de Figaro.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 29 048 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |