Livres audio gratuits pour 'DanielLuttringer' :


GLADÈS, André – Amour sans ailes

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 39min | Genre : Nouvelles


Amour sans ailes.gif

Cette mélancolique nouvelle d’André Gladès (de son vrai nom Marie-Nancy Vuille, 1867-1906) est parue dans La Revue hebdomadaire en 1893.

« Beatrice Shell, frileusement rapprochée de la cheminée, présentait l’un après l’autre à la flamme ses minces souliers de satin noir dont la pointe, brodée de jais, renvoyait des étincelles. Elle était admirablement belle, d’une beauté de Madone, pure, sérieuse, pénétrante ; il fallait être elle pour oser encadrer son visage, déjà un peu émacié, dans ces nobles bandeaux ondulés si difficiles à porter pour celles qui n’ont pas un ovale irréprochable. Ses yeux, noirs et profonds comme une nuit de velours, étonnaient par leur expression d’intime douleur : on eût dit qu’elle avait au cœur une blessure subtile qui saignait invisiblement et que ses magnifiques yeux tristes imploraient la pitié de chacun. Tout en elle intéressait ou charmait : sa grâce délicate et souffrante, la bonté qui émanait d’elle, ses toilettes d’un deuil atténué, la douce mélancolie que lui avait laissée la mort d’une sœur bien-aimée. Tout le monde dans l’hôtel adorait Beatrice. »

Amour sans ailes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 29 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POUVILLON, Émile – L’Ancienne

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 12min | Genre : Nouvelles


L'Ancienne

Cette courte mais si poétique nouvelle d’Émile Pouvillon (1940-1906) est parue dans La Revue hebdomadaire en 1893.

« L’ancienne descend. Et voici venir au-devant d’elle, du fond de la combe, celui qu’elle vient visiter, le chêne. Un pas encore, et de la base au faîte, il apparaît tout entier. Formidable et paisible, il s’érige échelons par échelons, avec la torsion des maîtresses branches, avec l’enchevêtrement léger des ramures, il monte, il s’étale, il règne. Les autres arbres à côté, charmes, ormeaux, tilleuls, quelques-uns déjà vieux cependant, rongés de mousse, atteignent à peine à sa fourche la plus basse. Plus humbles, comme un peuple enfantin, les chêneteaux nés de ses semences fourmillent à ses pieds, et lui, l’ancêtre, les garde sous la retombée de ses frondes, pareilles à des mains bénissantes. »

L’Ancienne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 162 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TASMA – L’Amour aux antipodes

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 1h 17min | Genre : Nouvelles


L'Amour aux antipodes

Cette délicieuse nouvelle d’amour de Tasma (nom de plume de Jessie Catherine Huybers, 1848-1897) a été publiée dans La Nouvelle Revue en 1880.

« Arthur aurait donné tout au monde pour pouvoir se débarrasser de ses lunettes. Il s’était résigné à voir un ciel assombri, une terre en deuil mais ne regarder qu’à travers une lumière crépusculaire la charmante jeune femme qui apparaissait sur le seuil, voilà ce qui le contraria fort ; c’était comme si une fatalité lugubre devait toujours s’interposer entre lui et le rêve de sa jeunesse ; car il n’y avait plus à s’y méprendre. Les cheveux, moins blonds que ceux du portrait, avaient l’air pourtant de friser de même, tout naturellement. Les yeux bleus et clairs gardaient ce même air impérieux qu’Arthur avait si bien reconnu chez « sa petite femme ». Les lèvres n’avaient point perdu la couleur rose que relevait si bien le blanc de petites dents humides et luisantes. Seulement la bouche avait acquis un caractère de fermeté qui ôtait quelque chose au charme des traits. Cela trahissait la femme dont l’ambition est de commander plutôt que de séduire. Les gestes accusaient aussi un certain air de domination. Elle avait un port majestueux, et cela sans effort, car sa taille superbe s’y prêtait. Arthur se souvint alors du portrait qu’il s’était fait d’une bonne ménagère aux allures lourdes, à la figure grasse, et la voilà qui se présentait à lui dans tout l’aplomb de sa beauté. »

Traduction anonyme (1880).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 337 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEBLANC, Maurice – L’Éclat d’obus (Première Partie, Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 3h 34min | Genre : Romans


L'Éclat d'obus

Été 1914, Paul Delroze et Elisabeth d’Andeville viennent de se marier. Paul raconte un souvenir à Elisabeth : enfant, en se promenant avec son père, il a rencontré Guillaume II dans une forêt. C’est en 1898, et le Kaiser n’a pas l’air satisfait d’être surpris dans un lieu aussi insolite, sur le territoire français, par ces deux promeneurs. Une femme s’approche du père de Paul, lui parle, le prie d’aller à la rencontre de Guillaume II, ce que le père de Paul refuse. Soudain, elle sort un couteau et le tue…

Accéder à la deuxième partie.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 287 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUMMER, Mary – Le Peignoir rose de Madame Bonaparte

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 13min | Genre : Nouvelles


Le Peignoir rose de Madame Bonaparte

Cette piquante et légère nouvelle de Mary Summer (1842-1902) est parue dans La Grande Revue. Paris et Saint-Pétersbourg en 1888.

« L’espoir et le courage revenaient au cœur de Joséphine. Les caresses du maître étaient de bonne augure ; il y avait dans l’année quelques semaines au plus, alors que les arbres verdissaient et que les petits oiseaux faisaient leur nids, où cet homme de bronze subissait d’une façon absolue l’influence féminine.
- Tu as raison de te lever de bonne heure, reprit-il ; tu es fraîche comme Hébé ce matin. Comme c’est gentil la batiste rose sur une peau blanche !
Il enveloppa Joséphine d’un regard amoureux, essayant d’ouvrir davantage le peignoir. Il y allait en conquérant habitué à ce que rien ne lui résiste ; le tissu fragile se déchira… »

Le Peignoir rose de Madame Bonaparte.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 545 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RAHN, Johann Rudolf – Les Origines de la Renaissance en Italie

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 41min | Genre : Histoire


Les Origines de la Renaissance en Italie

Cet essai sur les origines de la Renaissance, notamment esthétiques, puisées dans l’Antiquité à travers le Moyen-Âge, de Johann Rudolf Rahn (1841-1912), historien de l’art, a été publié dans la Bibliothèque Universelle et Revue Suisse en 1873.

« Il se forma entre autres, après la mort de Pétrarque, une société lettrée qui n’appartenait à aucune des classes existantes, et qui se raillait impitoyablement de toute science pédante et enrégimentée. Elle était composée de gens qui demandaient aux grands leur protection, mais ne voulaient s’astreindre à aucun devoir envers l’état ; ils recherchaient la faveur de l’église, mais ne suivaient pas ses prescriptions. Les poètes philologues, comme Burckhardt désigne les humanistes du temps, visaient à une personnalité parfaitement harmonique et à une universalité qui s’étendit à tous les domaines de l’intelligence. Et certes, ces efforts tournèrent à leur honneur. À peine pourrions-nous indiquer une branche du savoir humain, dans laquelle Leo Battista Albertini, par exemple, ne fût instruit ou profondément versé. Et Léonard de Vinci ! beau comme un dieu, fort comme un héros, peintre et sculpteur, ingénieur et architecte, poète et musicien était tout à la fois ; il excellait dans les arts les plus divers. Il fut en outre le créateur d’une série de théories scientifiques, qui durent être découvertes une seconde fois et ne se répandirent que plus d’un siècle après lui. »

Traduction anonyme (1873).

Les Origines de la Renaissance en Italie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 470 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GODWIN, William – Les Aventures de Caleb Williams (Tome 03)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 5h 11min | Genre : Romans


Les Aventures de Caleb Williams

Tome troisième (et dernier) : Quand Caleb s’enfuit du château, puis de la prison où la dénonciation mensongère du maître l’a conduit, la vie du jeune secrétaire n’est plus que celle d’un homme pourchassé par l’esprit de vengeance d’un maître tout-puissant. Jusqu’à quand l’innocence sera-t-elle victime du mensonge et de l’arbitraire ?

Traduction anonyme (1813).

Accéder au tome 01 et au tome 02.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 457 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

OUIDA – Une feuille dans l’ouragan

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 43min | Genre : Nouvelles


Une feuille dans l'ouragan

Cette puissante et poignante nouvelle de Ouida (nom de plume de Maria Louise de la Ramée, 1839-1908) a été publiée par la Revue des deux mondes en 1873.

« - Si nous résistions, dirent-ils, ce serait notre perte, et que voulez-vous que fasse un misérable petit hameau contre le canon ?
Bernadou seul opposa des remontrances ; ses joues étaient en feu, et pour la première fois les mots lui venaient aisément : – Quoi ! dit-il, livrerons-nous donc nos foyers, nos femmes et nos enfants, sans tirer un coup de fusil ? Serons-nous assez lâches pour montrer que nous avons peur d’eux ? Ce serait une honte. Nous ne mériterions plus le nom d’hommes. Prouvons qu’il y a en France des gens qui ne craignent pas de mourir. Défendons-nous tant que nous pourrons. Nous avons de bons fusils, et, si nous les attirons dans nos bois, ils seront, du temps qu’il fait, avalés par les fondrières. Le rendez-vous des francs-tireurs n’est qu’à trois lieues, on viendra sûrement à notre secours. N’y eut-il que peu de choses à faire, essayons. Si chaque homme de France faisait ce qu’il peut, l’invasion ne durerait pas longtemps ! »

Traduction anonyme (1873).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 529 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour DanielLuttringer :