Livres audio gratuits pour 'François Vidocq' :


VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 19, début)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Histoire


Charles Nodier - Les Sociétés secrètes de l'armée

Société secrète demeurée mystérieuse, l’association des Olympiens semble bien avoir existé. Mais a-t-elle eu une grande importance ? Charles Nodier aurait exagéré son rôle et son influence dans l’armée et Desmarets a voulu, dans ses mémoires, réduire son importance à rien.
Où est la vérité ?
Peut-être dans le récit de Vidocq du chapitre 19 consacré aux Olympiens et aux Philadelphes ?

« Les olympiens précédèrent de plusieurs années les philadelphes, avec lesquels ils se confondirent plus tard. L’origine de leur société est un peu antérieure à l’époque du sacre de Napoléon. On assure qu’ils se réunirent pour la première fois à l’occasion de la disgrâce de l’amiral Truguet, destitué parce qu’il avait voté contre le consulat à vie. »

Amateurs d’Histoire, voici le début de ce chapitre et ses sous-titres :

Je suis admis dans l’artillerie de marine. — Je deviens caporal. — Sept prisonniers de guerre. — Sociétés secrètes de l’armée ; les olympiens. — Duels singuliers. — Rencontre d’un forçat. — Le comte de L***, mouchard politique. — Il disparaît. — L’incendiaire. — On me promet de l’avancement.

Illustration : Charles Nodier, Les Sociétés secrètes de l’armée (1897).

Chapitre 19 (début).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 750 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 18, fin)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 56min | Genre : Biographies


Maurice Orange - Le Retour des corsaires en 1806

C’est peut-être l’histoire du lieutenant Fleuriot, second du capitaine Paulet, qui est la plus attachante du chapitre XVIII des Mémoires de Vidocq dont voici le contenu de la deuxième partie :

Le lion d’argent. — Le capitaine Paulet et son lieutenant. — Les corsaires. — Le bombardement. — Le départ de lord Lauderdale. — La comédienne travestie. — Le bourreau des crânes. — Neuvième Henri et ses demoiselles. — Je m’embarque. — Combat naval. — Le second de Paulet est tué. — Prise d’un brick de guerre. — Mon sosie ; je change de nom. — Mort de Dufailli. — Le jour des rois. — Une frégate coulée. — Je veux sauver deux amants. — Une tempête. — Les femmes des pêcheurs.

Illustration : Maurice Orange, Le Retour des corsaires en 1806 (XIXe).

Chapitre 18 (Fin).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 844 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 18, début)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 46min | Genre : Biographies


Vidocq poursuivi par les gendarmes

La vie traquée de Vidocq parmi les bandits est peu fertile en épisodes amoureux. Retenons celui du passage chez la vieille mère Thomas :

« Je n’ai pas besoin de dire quelle était la profession de la belle blonde, je l’ai suffisamment indiquée. Magdelaine la Picarde était une grande fille, âgée de vingt-trois ans environ, remarquable par la fraîcheur de son teint autant que par la beauté de ses formes ; elle se faisait gloire de n’appartenir à personne, et par principe de conscience, elle croyait se devoir tout entière à l’armée et à l’armée tout entière : fifre ou maréchal d’empire, tout ce qui portait l’uniforme était également bien accueilli chez elle ; mais elle professait un grand mépris pour ce qu’elle appelait les péquins. Il n’y avait pas un bourgeois qui pût se vanter d’avoir eu part à ses faveurs. »

Contenu du début du chapitre 18 :

Continuation de la même journée. — La Contemporaine. — Un adjudant de place. — Les filles de la mère Thomas.

Illustration : Vidocq poursuivi par les gendarmes, par George Cruikshank (1859).

Chapitre 18 (Première Partie).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 145 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 17)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Biographies


Thomas-Charles Naudet - Vue du port de Boulogne (180?)

L’essentiel de ce chapitre est consacré à montrer aux « jeunes » le danger qu’ils encourent à se laisser embrigader par des recruteurs qui ont le bagout de M. Belle-Rose.

« Jeunes gens qui m’entourez, vous n’êtes pas sans avoir entendu parler du pays de Cocagne ; c’est dans l’Inde qu’il faut aller pour le trouver, ce fortuné pays ; c’est là que l’on a de tout à gogo.
Souhaitez-vous de l’or, des perles, des diamants ? Les chemins en sont pavés ; il n’y a qu’à se baisser pour en prendre, et encore ne vous baissez pas, les Sauvages les ramassent pour vous.
Aimez-vous les femmes ? il y en a pour tous les goûts… Avez-vous la passion du vin ? c’est comme les femmes, il y en a de toutes les couleurs, du malaga, du bordeaux, du champagne, etc… Je ne vous parle pas du café, des limons, des grenades, des oranges, des ananas, et de mille fruits délicieux qui viennent là sans culture, comme dans le Paradis terrestre. [...]
Oui, messieurs, je le répète, tout cela est vrai, très vrai, excessivement vrai : la preuve, c’est que le roi de France, Sa Majesté Louis XVI, qui pourrait presque m’entendre de son palais, m’autorise à vous offrir de sa part tant de bienfaits. »

Contenu du chapitre 17 :

Le coup de Boulogne. — La rencontre. — Les recruteurs sous l’ancien régime. — M. Belle-Rose.

Illustration : Thomas-Charles Naudet, Vue du port de Boulogne (180?).

Chapitre 17.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 847 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 16)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Biographies


Bergeron - Rue des Boucheries St Ouen à Rouen (1845)

D’arrestations en évasions et d’évasions en arrestations, la vie mouvementée de Vidocq se déroule, souvent dangereuse :

« Un soir que, sans défiance et seulement armé d’un bâton, je revenais de la rue d’Amiens, en traversant le pont situé au bout de la rue des Goguets, je fus assailli par sept à huit individus. C’étaient des sergents de ville déguisés ; ils me saisirent par mes vêtements ; et déjà ils se croyaient assurés de leur capture, lorsque, me débarrassant par une vigoureuse secousse, je franchis le parapet et me jetai dans la rivière. On était en décembre ; les eaux étaient hautes, le courant très rapide ; aucun des sergents n’eut la fantaisie de me suivre ; ils supposaient d’ailleurs qu’en allant m’attendre sur le bord, je ne leur échapperais pas ; mais un égout que je remontai me fournit l’occasion de déconcerter leur pré voyance, et ils m’attendaient encore, que déjà j’étais installé dans la maison de ma mère. »

Contenu du chapitre 16 :

Séjour à Arras. — Travestissements. — Le faux Autrichien. — Départ. — Séjour à Rouen. — Arrestation

Illustration : Bergeron, Rue des Boucheries St Ouen à Rouen (1845).

Chapitre 16.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 770 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 15)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Biographies


Donjon du château de Roanne

Ici commence le tome II des Mémoires de Vidocq.

Le futur préfet de police, pour la première fois, devient indicateur…

« Dans la fureur où me jeta cette découverte, je pris un parti violent, qui fut en quelque sorte mon début dans une carrière tout à fait nouvelle pour moi. J’écrivis à M. Dubois, commissaire général de la police, pour lui demander de l’entretenir en particulier. Le même soir, on me conduisit dans son cabinet. Après lui avoir expliqué ma position, je lui proposai de le mettre sur les traces des frères Quinet, alors poursuivis pour avoir assassiné la femme d’un maçon de la ruelle Belle-Cordière. J’offris en outre de donner les moyens de se saisir de tous les individus logés, tant chez le Juif que chez Caffin, menuisier, rue Écorche-Bœuf. Je ne mettais à ce service d’autre prix que la liberté de quitter Lyon. »

Contenu du chapitre 15 :

Un receleur. — Dénonciation. — Premiers rapports avec la police. — Départ de Lyon. — La méprise.

Illustration : Ancien donjon du château de Roanne ayant servi de palais de justice jusqu’en 1810 (1884).

Chapitre 15.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 968 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Tome 01, Œuvre intégrale)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10h 20min | Genre : Biographies


Achille Devéria - François Vidocq

Eugène-François Vidocq, né le 24 juillet 1775 à Arras et mort le 11 mai 1857 à Paris, était un bagnard puis un policier français et enfin un détective privé.

Forçat évadé du bagne, il devient chef de la « brigade de sûreté ». À la tête de cette brigade qui devient par la suite le service de sûreté de la préfecture de police de Paris, ancêtre de la direction régionale de la police judiciaire parisienne, il est le père de la police judiciaire. Il est également le fondateur de la toute première agence de détectives privés de l’histoire.

Les Mémoires de Vidocq, chef de la police de sûreté jusqu’en 1827 en 4 volumes, dont le premier est maintenant disponible dans son intégralité, commencent avec une préface justificative de l’auteur.

- Chapitre 01,
- Chapitre 02,
- Chapitre 03,
- Chapitre 04,
- Chapitre 05,
- Chapitre 06,
- Chapitre 07,
- Chapitre 08,
- Chapitre 09,
- Chapitre 10,
- Chapitre 11,
- Chapitre 12,
- Chapitre 13,
- Chapitre 14.

Illustration : Achille Devéria, Portrait de François Vidocq (XIXe).


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 1 347 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 14)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Biographies


Claude-Joseph Vernet - Vue du port de Toulon

Le tome premier des Mémoires de Vidocq s’achève avec le chapitre XIV dont voici le contenu :

Le père Mathieu – Je me fais industriel – Ruine de mon établissement – On me croit perclu – Je suis aide-major – Ecce Homo ou le marchand de cantiques – Un déguisement – Arrêtez ! c’est un forçat – Je suis mis à la double chaîne – La clémence du commissaire – Je lui fais un conte – Ma plus belle évasion – La fille publique et l’enterrement – Je ne sais pas ce que c’est – Situation critique – Une bande de brigands – J’y découvre un voleur – J’obtiens mon congé – L’indemnité de route – Je promets le secret

Nous retrouverons peut-être notre forçat avant qu’il ne devienne préfet de police !

Illustration : Claude-Joseph Vernet, Vue du port de Toulon (XVIIIe).

Chapitre 14.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 348 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour François Vidocq :


123>