Livres audio gratuits pour 'Henri de Régnier' :


RÉGNIER, Henri (de) – Esquisses vénitiennes (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Poésie


Marco Grubacs - Le Grand Canal (1894)

Henri de Régnier est aussi l’auteur d’Esquisses vénitiennes dédié à 25 amis et qui sont des bijoux de poèmes en prose.

« N’est-ce pas, en effet, ici un lieu étrange par sa singulière beauté ? Son nom seul provoque l’esprit à des idées de volupté et de mélancolie. Dites : « Venise », et vous croirez entendre comme du verre qui se brise sous le silence de la lune… « Venise », et c’est comme une étoffe de soie qui se déchire dans un rayon de soleil… « Venise », et toutes les couleurs se confondent en une changeante transparence. N’est-ce pas un lieu de sortilège, de magie et d’illusion ? »

Nous vous en proposons une petite sélection et pensons faire plaisir aux amoureux de la poésie et aux « amants de Venise » en leur offrant cette liste (qui contient quelques « illégaux » récents interdits à une lecture publique et aussi des livres ici enregistrés).

Liste non exhaustive :

- Jour de pluie à Venise (Ninon Jacquet)
- Mort à venise (Jean-Paul Labaisse d’après Thomas Mann)
- L’EntrevueAudiolivre (Henri de Régnier – tirée des Contes Vénitiens)
- Dernier jour à Venise (Ninon Jacquet)
- La Mort à Venise (Ninon Jacquet)
- Le Jeu des dames mortes (Philippe Bastin et Italo Locchi)
- Mort à Venise ? (Gérard Cotton)
- Les Roses de Venise (Gérard Coton)
- Ô ma jolie Vénitienne (Gérard Cotton)
- Par delà (Gérard Cotton)
- Carnaval à Venise (Gérard Cotton)
- Venise (Yves Dutheil)
- Toreador (Jean Cocteau)
- Où vit-on des danseurs… (Jean Cocteau)
- Venise de Philippe Deschamp
- ScaramoucheAudiolibro (Arthur de Gobineau)
- Les Amants de Venise (Jacques Plante – Marguerite Monnot)
- Elle voulait qu’on l’appelle Venise (Étienne Roda-Gil – Julien Clerc)
- Venise n’est pas en Italie (Claude Lemesle – Serge Reggiani)
- La Mort de Venise (Maurice Barrès)
- Le CarnavalAudiolivre (Théophile Gautier)
- Les Complaintes de Jules Laforgue
- Souvenirs de Venise (la zucca) (Alfred de Musset)
- VeniseAudiolivre (Alfred de Musset)
- À mon frère revenant d’ItalieAudiolivre (Alfred de Musset)
- Mascarades (Théodore de Banville)

Illustration : Marco Grubacs, Le Grand Canal (1894).

> Écouter un extrait : L’Illusion.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 939 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RÉGNIER, Henri (de) – Quatre Poèmes

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 7min | Genre : Poésie


Henri de Régnier par Félix Vallotton

Glissant d’une facture classique à un style plus libéré des contraintes, voici quatre poèmes de Henri de Régnier (1864-1936). Dans Dédicace – À la mémoire de Stéphane Mallarmé, on remarquera l’admiration de l’élève pour le maître.

Apaisement nocturne
« Il neige dans mon cœur des souffrances cachées… »

Odelette
« Un petit roseau m’a suffi
Pour faire frémir l’herbe haute »…

L’Odeur
« La rose de septembre et le tournesol d’or
Ont dit l’été qui brûle et l’automne qui doute… »

Dédicace (À la mémoire de Stéphane Mallarmé)
« Mais vous, Maître, certain que toute gloire est nue,
Vous marchiez dans la vie et dans la vérité
Vers l’invisible étoile en vous-même apparue. »

Illustration : Henri de Régnier par Félix Vallotton.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Apaisement nocturne.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 763 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RÉGNIER, Henri (de) – Le Ménechme

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Nouvelles


Le Ménechme

Le Ménechme (le sosie) est une nouvelle fantastique d’Henri de Régnier qui refuse d’être taxé de folie après le récit de sa rencontre prodigieuse avec un double de Louis XIV dans un fiacre se dirigeant vers le château de Versailles.

« Je prendrai la précaution de déclarer que, d’avance, je consens très volontiers à admettre que j’ai été, dans ce qui va suivre, le jouet de quelque coïncidence ou la dupe de quelque mystificateur. »

Le Ménechme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 953 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RÉGNIER, Henri (de) – Le Buveur – Le Regret

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Contes


Café Florian

Après L’Entrevue, L’Encrier rouge et Au café Quadri, voici deux autres Contes vénitiens. Dans la Préface, Henri de Régnier déclare « J’ai essayé d’évoquer, en même temps que certains aspects de Venise, quelques-unes des rêveries qu’elle offrait à mon imagination et où se plaisait ma fantaisie… Entre elles et moi, Venise, qu’elles ont toutes pour sujet, s’interpose et les couvre de sa protection. Elles appartiennent à un passé délicieux. Chacune d’elles me rappelle une heure de souvenir. »

Le Buveur s’achève ainsi :
« Aucun bruit ne troublait le vaste silence de Venise endormie et je me demandai si je venais de lire la tragique confession d’un amant ou l’élucubration fumeuse d’un ivrogne. Qu’en pensez-vous ? »

Les confidences de M. de Mauléon sont le sujet de Le Regret :
« Je ne sais pas, Monsieur, si, ailleurs qu’à Venise, j’oserais vous dire ce que je vais vous confier, mais il me semble qu’ici, dans cette ville chimérique et insolite, on est quelque peu en dehors des conventions… Il y a un moment dans la vie, Monsieur, où certains événements de notre passé nous apparaissent avec leurs conséquences véritables. Longtemps nous avions cru y échapper ; un jour, nous nous apercevons enfin de ce qu’ils ont créé d’irréparable. »

Le Buveur.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 543 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

REGNIER, Henri (de) – Au café Quadri – L’Encrier rouge

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Contes


Ecroulement du Campanile

L’Entrevue d’Henri de Régnier, un de ses Contes vénitiens (1927) nous a déjà entraînés dans ses découvertes de la merveilleuse Venise.

Dans Au café Quadri, le poète rencontre un vieil ami qui, très changé d’apparence, lui dit :
« Ah ! moi aussi, j’ai bien aimé Venise et ses canaux, et ses rues, et cette place sublime et délicieuse, et San Marco avec ses chevaux d’or et ce grand Campanile rouge.
Ses yeux semblèrent chercher sur le ciel la tour absente, et il les ferma un instant comme pour la retrouver debout au fond de son souvenir. »
La vie de cet homme a en effet basculé avec « la tour absente » ; pour comprendre son drame intime, il faut savoir que nous sommes en 1903 et que le 14 juillet 1902, la tour de la place Saint-Marc ou Campanile, haute de 98,6 mètres, érigée au IXe siècle s’était effondrée (la photo ci-jointe a été prise par un passant).

L’Encrier rouge est le point de départ d’une remontée poétique du Vénitien d’adoption dans ses souvenirs. Accrochée à l’encrier une petite sonnette : dring ! et ce sont toutes les cloches de Venise qui carillonnent : « Et je vous reconnais, cloches délicieuses et diverses, cloches de Venise, cloches de bronze, d’or et de cristal que j’ai tant de fois entendues ; vous qui, du haut des campaniles, retentissez chaque jour dans l’air marin et dont les voix descendent sur les « campi » déserts, chantent au tournant des « calli » étroites, se répercutent à l’angle de « rii », ô vous, cloches vénitiennes, cloches de San Marco et de la Salute, cloches des Frari et de San Giovanni e Paolo, cloches des Gesuati et de San Sebastiano, et vous, cloches de San Giorgio Maggiore et de la Giudecca, cloches des îles de la lagune, vous qu’a ramenées jusqu’à moi votre soeurette minuscule, car c’est elle qui est allée vous chercher là-bas et qui vous a conduites ici pour que nous retournions ensemble vers la Ville divine… »

et la poésie des souvenirs coule à flots…

Au café Quadri.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 858 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RÉGNIER, Henri (de) – La Voix – Le Secret de M. de Kerbrel – L’Obstinée

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Nouvelles


Le Secret de M. de Kerbrel

Le bref poème liminaire La Voix donne le ton des deux nouvelles suivantes :
« Laissez-moi. Que ma porte aujourd’hui reste close ;
N’ouvrez pas ma fenêtre au vent frais du matin ;
Mon cœur est aujourd’hui misérable et morose
Et tout me paraît sombre et tout me semble vain. »

Le Secret de M. de Kerblel est résumé par cette citation : « Il m’a confessé depuis, nous dit-il, en parlant d’un de ces messieurs des Grands Jours, qu’il n’aurait jamais cru qu’il en coûtât tant de dire qu’on aime et que, quand il ne serait pas le plus ferme et le plus constant de tous les hommes, par son naturel, il le serait pour n’avoir plus à recommencer une chose si difficile qu’une déclaration d’amour. »

Dans L’Obstinée Régnier illustre l’impossible oubli d’un amour pourtant dévastateur :
« Vous savez ce que peut souffrir d’une femme un homme qui aime passionné­ment, et quelle supériorité elles ont sur nous au terrible jeu d’y réveiller les instincts les plus secrets et les sensi­bilités les plus cachées. Notre amour a besoin de foi et de certitude : il a ses susceptibilités, ses exigences et ses vanités. Il est facile à inquiéter, à troubler, à blesser, à affoler. Ah ! qu’il est aisé à une femme de torturer celui qui l’aime, de créer en lui le doute, l’anxiété, la jalousie, les colères, le désespoir et la détresse, toutes les souffrances, et de le conduire ainsi jusqu’à un point de lui-même où il tournoie en une sorte de panique aveugle. »

> Écouter un extrait : La Voix.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 858 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RÉGNIER, Henri (de) – Monsieur d’Amercœur

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 45min | Genre : Romans


Monsieur d'Amercœur

La Canne de jaspe comprend Monsieur d’Amercœur, Le Trèfle noir et Contes pour soi-même (voir Le Sixième Mariage de Barbe-Bleue publié en 2011). Écoutons Henri de Régnier, présentant son roman :
« Je n’ai point le dessein d’écrire ici la vie de M. d’Amercœur. D’autres travaillent à ce beau projet avec une patience et un soin infinis. [...] Il se produit, en effet, parmi ceux qui s’inquiètent des particularités et de la mécanique des événements, une vive curiosité autour de ce personnage. Une enquête est née, poursuivie de plusieurs parts. [...] On lui découvre une action secrète, et il semble, après tout, qu’on ait raison de voir en lui un des ressorts de l’époque. [...] Dès l’enfance j’admirai M. d’Amercœur. Des liens existaient entre sa famille et la mienne. »

Monsieur d’Amercœur se compose de huit historiettes différentes racontées par le narrateur ou exprimées par le personnage lui-même. Que ce soit l’un ou l’autre, on reconnaît le style précieux et poétique du grand symboliste, auteur de L’Amphisbène.

> Écouter un extrait : 01. Monsieur d’Amercœur.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 608 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RÉGNIER, Henri (de) – L’Entrevue

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h 35min | Genre : Contes


Café Florian

L’Entrevue expose en parallèle l’entrée d’Henri de Régnier dans un monde étranger, à savoir Venise et le palais Altinengo, où il va habiter et son entrée dans une dimension étrangère, celle du fantastique. Vont se croiser dans ce palais délabré les regards du narrateur et du propriétaire qui l’a précédé un siècle auparavant.

« J’ai déjà dit que j’attendais chaque jour cet instant avec une certaine impatience. Certes, j’aimais, dans le noble et charmant décor de mes stucs, les jeux de la lumière naturelle, mais j’en préférais les caprices nocturnes. Les scènes chinoises des panneaux de faïence, avec leurs princesses et leurs mandarins, leurs palanquins et leurs pagodes, leurs oiseaux et leurs fleurs, prenaient alors tout leur charme bizarre. Les vieilles dorures s’animaient et toute la pièce s’emplissait d’une atmosphère de luxe mystérieux. Dans la mosaïque du pavage, les fragments de nacre luisaient doucement de phosphorescences marines. Les flammes du foyer s’ajoutaient à celles des bougies, et je suivais leurs mouvements avec une attention et une curiosité qui ne se lassaient jamais. »

Les amoureux de Venise (partout) et les croyants au vampirisme psychique (chapitre 4) trouveront leur plaisir dans ce dernier des Contes vénitiens (1927).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 699 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Henri de Régnier :


12>