Livres audio gratuits pour 'Lucrèce' :


LUCRÈCE – De natura rerum : Les Phénomènes terrestres (Livre VI, Extrait)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Poésie


Lucrece

Lucrèce (1er siècle av. JC) a écrit en vers le monde selon les principes d’Épicure (341-270 av. JC) dont la physique est en gros une reprise de l’atomisme de Démocrite. Cet atomisme est un matérialisme radical qui sert la passion antireligieuse du poète et invite à connaître la nature pour la démystifier et railler les causes magiques qui entretiennent les superstitions. Dans le livre VI du De natura rerum il étudie les phénomènes célestes, terrestres et humains qui effraient l’homme. Les phénomènes terrestres dont il nous propose une explication sont : 1) Les tremblements de terre 2) Pourquoi la mer ne s’accroît-elle pas ? 3) Les volcans 4) Les crues du Nil 5) Les lacs à émanations pestilentielles 6) Les puits et les sources extraordinaires 7) Les propriétés magnétiques de l’aimant.
La science a évolué mais ces vues d’il y a 22 siècles valent d’être connues… À signaler pour les auditeurs passionnés par ces problèmes l’ouvrage de Michel Serres : La Naissance de la physique dans le texte de Lucrèce : Fleuves et turbulences 1977.

Traduction en vers d’André Lefèbvre (1834-1904) .

Les Phénomènes terrestres.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 739 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LUCRÈCE – La Sagesse épicurienne

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 5min | Genre : Philosophie


Epicure Buste

La sagesse épicurienne (le souverain bien est dans le plaisir) proposée par Lucrèce face à la sagesse stoicienne (atteindre celle-ci par l’absence de passions) prônée par Sénèque.

« Il est doux de contempler du rivage les efforts des nochers [sic] tourmentés par les vents furieux, sur le vaste gouffre des mers. Non que leur infortune ait pour nous des charmes; mais il est doux d’être affranchi de leur effroi douloureux. [...]
Mais quel spectacle délicieux est réservé au sage qui, du temple serein de la philosophie, voit les mortels égarés dans les chemins de la vie, s’arracher de vains droits, [...] et consumer les jours et les nuits dans des combats honteux pour s’élever à
l’opulence et aux grandeurs ! »

Traduction : Jean-Baptiste-Aimé Sanson de Pongerville (1792-1870).

La Sagesse épicurienne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 866 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LUCRÈCE – De natura rerum, ou De la nature des choses (Livre I)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 20min | Genre : Philosophie


De natura rerum

Lucrèce (environ 98-54 av. JC) se propose de traduire en vers la doctrine souvent obscure du Grec Épicure. Il veut briser les « forts verrous des portes de la nature », c’est-à-dire révéler au lecteur la nature du monde et des phénomènes naturels. Selon lui cette connaissance du monde doit permettre à l’homme de se libérer du fardeau des superstitions, notamment religieuses. Tout, y compris l’âme humaine et les dieux eux mêmes est entièrement constitué d’atomes dans le vide. En refusant une vie éternelle, l’épicurisme refuse aussi la peur de la mort : « La mort n’est donc rien pour nous et ne nous touche en rien, puisque la nature de l’âme apparaît comme mortelle. »
Lucrèce nous a laissé ce poème de 7600 vers en 6 chants consacrés aux atomes, aux hommes, à l’âme et au monde en général.
La traduction, très fidèle, est de Désiré Nisard (1806-1888).

De natura rerum, Livre I.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 990 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LUCRÈCE – L’Âge d’or

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3min | Genre : Philosophie


Lucrèce

« Lorsque l’homme apparut sur le sein de la terre,
Il était rude encor, rude comme sa mère ;
De plus solides os soutenaient son grand corps,
Et des muscles puissants en tendaient les ressorts. [...] »

Traduction : André Lefèvre (1834-1904).

L’Âge d’or.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 16 325 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |