Livres audio gratuits pour 'Oscar Wilde' :


WILDE, Oscar – L’Anniversaire de l’Infante

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Contes


L'Anniversaire de l'Infante

Une maison de grenades, contes d’Oscar Wilde, comprend quatre histoires Le Jeune Roi, L’Enfant étoile, Le Pêcheur et son âme, et L’Anniversaire de l’Infante que voici qui montre qu’une fille de Roi n’a pas la même sensibilité qu’un nain disgracieux né dans la forêt.

Écoutez le jugement des fleurs et des oiseaux…

« Mais les Oiseaux éprouvaient un je ne sais quoi en la faveur du petit Nain. Ils l’avaient vu maintes fois dans la forêt, dansant comme un elfe, à la poursuite des feuilles chassées en tourbillon, ou bien recroquevillé dans le creux d’un vieux chêne, et partageant ses noisettes avec les écureuils. Et qu’il fût laid, voilà qui leur était bien égal ! »

Traduction : Albert Savine (1859-1927).

Illustration : L’Anniversaire de l’Infante, par C. Le Breton (1924).

L’Anniversaire de l’Infante.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 976 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WILDE, Oscar – L’Âme humaine sous le régime socialiste

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h | Genre : Essais


Oscar Wilde en 1892

L’Âme humaine sous le régime socialiste d’Oscar Wilde parut en 1891, treize ans avant la sortie du premier numéro du journal L’Humanité fondé par Jaurès.

« Le principal avantage qui résulterait de l’établissement du socialisme serait, à n’en pas douter, que nous serions délivrés par lui de cette sordide nécessité de vivre pour d’autres, qui dans l’état actuel des choses, pèse d’un poids si lourd sur tous presque sans exception. En fait, on ne voit pas qui peut s’y soustraire. »

Wilde défend ainsi un socialisme radicalement original, centré sur l’idéal de l’artiste et de l’homme cultivé, contre tout despotisme qui le contraindrait, fût-ce celui du peuple ou des bons sentiments.
Cet essai aborde des sujets divers, mais il est évident que Wilde est surtout préoccupé de la condition de l’artiste dans la société anglaise de son temps qu’il attaque.

Voici quelques-unes des phrases qu’il développe dans ce long article :
« Le but véritable consiste à s’efforcer de reconstruire la société sur une base telle que la pauvreté soit impossible. »

« Le socialisme en lui-même aura pour grand avantage de conduire à l’individualisme. »

« C’est seulement par l’association volontaire que l’homme se développe dans toute sa beauté. »

« La véritable perfection de l’homme consiste non dans ce qu’il a, mais dans ce qu’il est. »

« Quand Jésus parle de pauvres, il entend simplement par là des personnalités, tout comme sa mention de riches s’applique à des hommes qui n’ont pas développé leurs personnalités. »

« Il y a dans une nation, une seule classe qui pense plus à l’argent que les riches, et ce sont les pauvres. »

« Tous les systèmes de gouvernement sont des avortements. »

« On avait jadis fondé de grandes espérances sur la démocratie, mais le mot de démocratie signifie simplement que le peuple régit le peuple à coups de triques dans l’intérêt du peuple. »

« L’État a pour objet de faire ce qui est utile. »

« Le rôle de l’individu est de faire ce qui est beau. »

« Actuellement, la machine fait concurrence à l’homme. »

« Dans des conditions normales, la machine sera pour l’homme un serviteur. »

« L’art est le mode d’individualisme le plus intense que le monde ait connu. »

« Or, l’Art ne doit jamais chercher à être populaire. C’est au public lui-même à tâcher de se rendre artistique. »

« La vérité, c’est que le public se sert des classiques d’un pays comme d’un moyen pour tenir en échec les progrès de l’Art. »

« Le fait, c’est que le public a une insatiable curiosité de connaître toutes choses, excepté les choses qui valent la peine d’être connues. »

« Le journalisme, qui le sait bien, et qui a des habitudes mercantiles, répond à ces demandes. »

« L’œuvre d’art est faite pour s’imposer au spectateur ; le spectateur n’a point à s’imposer à l’œuvre d’art. »

« Un véritable artiste ne tient aucun compte du public : pour lui le public n’existe pas. »

« La forme de gouvernement la plus avantageuse à l’artiste, est l’absence totale de gouvernement. »

« Le nouvel Individualisme est le nouvel Hellénisme. »

Traduction : Albert Savine (1859-1927).

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 032 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WILDE, Oscar – Ravenne et Dix Poèmes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Poésie


Tombeau de Dante

Pour les admirateurs d’Oscar Wilde, voici dix poèmes, écrits à différents moments de sa vie, précédés de Ravenne qui valut au jeune créateur de 24 ans le prix de poésie de l’université d’Oxford, le Newdigate Prize, dont le thème imposé était « Ravenne », que le poète avait justement visitée un an auparavant.
Ce poème est ainsi présenté :
« Ravenne, Poème récité au théâtre Sheldon, à Oxford, le 26 juin 1878.
À mon ami Georges Fleming, Auteur du Roman du Nil et de Mirage
Ravenne, Mars 1877.
Oxford, Mars 1878 »

Une des dix poésies, en général courtes, lues :
Quia multum amavi : « Cher Cœur, il me semble que le prêtre passionné, quand pour la première fois il tire du mystérieux tabernacle son Dieu emprisonné dans l’Eucharistie, et mange le pain, et boit le vin redoutable, n’éprouve pas un plus religieux effroi que je n’en sentis lorsque pour la première fois tombèrent en plein sur toi mes yeux éblouis, et lorsque pendant toute la nuit je restai à genoux à tes pieds, jusqu’à ce que tu fusses lasse d’idolâtrie.
Ah ! si tu avais eu pour moi moins d’amitié et plus d’amour pendant tous ces jours d’un été de joie et de pluie, je n’aurais pas aujourd’hui reçu en héritage la peine, je ne serais pas devenu un valet dans la maison de souffrance.
Pourtant, bien que le Remords, le sénéchal aux traits pâles qui sert l’Amour, soit sur mes talons avec toute son escorte, – je suis très heureux de t’avoir aimée, – je songe à tous les soleils qui font bleuir la véronique. »

Traduction : Albert Savine (1859-1927).

> Écouter un extrait : Ravenne.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 248 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WILDE, Oscar – L’Ami dévoué – Le Rossignol et la rose

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Contes


Le Rossignol et la rose

L’Ami dévoué est une vue bien pessimiste de l’amitié : égoïsme de l’un, naïveté confiante de l’autre, la victime.
« De vrais amis possèdent tout en commun, avait l’habitude de dire le meunier.
Et le petit Hans approuvait de la tête, souriait et se sentait tout fier d’avoir un ami qui pensait de si nobles choses.
Parfois, cependant, le voisinage trouvait étrange que le riche meunier ne donnât jamais rien en retour au petit Hans… »

Le Rossignol et la rose peint l’amour sous des couleurs bien tristes.
« – Quelle niaiserie que l’amour ! disait l’étudiant en revenant sur ses pas. Il n’est pas la moitié aussi utile que la logique, car il ne peut rien prouver et il parle toujours de choses qui n’arriveront pas et fait croire aux gens des choses qui ne sont pas vraies. Bref, il n’est pas du tout pratique et comme à notre époque le tout est d’être pratique, je vais revenir à la philosophie et étudier la métaphysique. »

Visions de la vie plutôt déprimantes, ces contes écrits pour ses enfants par Oscar Wilde !

Traduction : Albert Savine (1859-1927).

L’Ami dévoué.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 366 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WILDE, Oscar – La Fameuse Fusée

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 31min | Genre : Contes


fusee

Avant le feu d’artifice en l’honneur du mariage du prince, une fusée prétentieuse et egoïste a un dialogue méprisant avec un soleil, un pétard, une chandelle, un marron (1) … Oscar Wilde glisse dans cette fiction nombre d’impertinences et se livre à une satire de l’esprit moderne.
Au lecteur d’imaginer qui et ce que cachent les portraits allusifs dans ce monde où, comme chez La Fontaine, grenouille, cane et libellule parlent, et contredisent l’antipathique fusée.

« C’était une petite fusée au regard hautain qui était attachée au bout d’un bâton. Elle toussait toujours avant de faire une observation comme pour attirer l’attention.
- Hum ! Hum ! fit-elle.
Et tout le monde l’écouta, sauf le pauvre soleil qui secouait toujours sa tête et murmurait :
- Le roman est mort !
- À l’ordre ! À l’ordre ! cria un marron.
Il avait quelque chose d’un politicien. »

[...]

« – Mais j’aime la discussion, fit la fusée.
- J’espère que non, répliqua la grenouille d’un air de pitié. Les discussions sont extrêmement vulgaires, car dans la bonne société tout le monde professe exactement les mêmes opinions. »

(1) Note technique : « Le marron d’air ouvre généralement le spectacle. Il produit surtout un très fort bruit d’explosion. »

Traduction : Albert Savine (1859-1927).

La Fameuse Fusée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 548 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WILDE, Oscar – Le Prince Heureux

Donneur de voix : Florent | Durée : 26min | Genre : Contes


hirondelle rustique - Johann-Friedrich Naumann(1)

À la suite du Crime de Lord Arthur Savile (publié en France en 1905), se trouve ce très beau conte.

L’hiver approche, et une petite hirondelle qui devrait pourtant migrer pour l’Afrique s’attarde sur les hauteurs d’une cité où se dresse une statue : celle du Prince Heureux. Cette statue, admirée de tous, souffre de voir tant de misère dans la ville. Elle demande l’aide de l’hirondelle.

Traduction : Albert Savine (1859-1927).

Le Prince Heureux.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 092 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WILDE, Oscar – L’Enfant-étoile

Donneur de voix : Florent | Durée : 42min | Genre : Contes


Le Caravage - narcisse

L’Enfant-étoile est le quatrième et dernier conte du livre Une maison de Grenades, publié en 1911.

« Il y avait une fois deux pauvres bûcherons, qui regagnaient leur logis à travers une grande forêt de pins. C’était l’hiver et la nuit était d’un froid glacial. La neige formait une couche épaisse sur le sol et sur les branches des arbres. La gelée faisait craquer les branchettes partout sur leur passage, mais lorsqu’ils arrivèrent au Torrent de la Montagne, elle était suspendue, immobile, dans l’air, car elle avait reçu le baiser du Roi de la Glace.
Il faisait si froid que même les animaux et les oiseaux ne savaient qu’en penser. »

Traduction : Albert Savine (1859-1927).

L’Enfant-étoile.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 439 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WILDE, Oscar – Nouvelles (Sélection)

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 31min | Genre : Nouvelles


Oscar Wilde 1882.JPG

Ego te absolvo, Old Bishop’s et La Peau d’orange sont trois courtes nouvelles écrites par Oscar Wilde aux États-Unis en 1882.

Ego te absolvo parle de la guerre et du comportement primaire et violent des soldats de l’époque. Old Bishop’s est une nouvelle satirique sur les moeurs aristocratiques et le milieu carcéral britannique qu’a connu Wilde. La Peau d’orange est une histoire de meurtre et d’adultère.

Traduction : Albert Savine (1859-1927).

> Écouter un extrait : Ego te absolvo.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 046 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Oscar Wilde :


12>