Livres audio gratuits pour 'Québec' :


LA HONTAN, Louis Armand de Lom d’Arce – Dialogues, ou Entretiens entre un Sauvage et le baron de Lahontan

Donneur de voix : Félix Tanguay | Durée : 2h 58min | Genre : Philosophie


Cornelius Krieghoff - Huron appelant l'orignal

Le baron de Lahontan (1666-1716) est un explorateur, anthropologue, écrivain et militaire français. Il fait un séjour de dix ans en Nouvelle-France. Il rencontre les Premières Nations, dont possiblement Kondiaronk, dont il s’inspire pour la rédaction de ses dialogues, lesquelles mettent en scène un chef Huron et un Français qui discutent de la valeur de leur culture respective. On assiste à la rencontre de deux esprits, deux sociétés, deux univers, qui s’observent, qui se jaugent, qui débattent.

Les entretiens de Lahontan sont jubilatoires. L’auteur utilise un procédé littéraire et philosophique déjà connu à l’époque : le dialogue entre le « fou » et le « sauvage », c’est-à-dire le supposé civilisé versus le supposé simplet, qui s’avère finalement imprégné d’une sagacité qui décontenance son interlocuteur. La plume de Lahontan et son procédé littéraire sont d’une surprenante efficacité. D’une part, Lahontan arrive à faire une critique en règle de sa propre société ; d’autre part, il dresse un portrait captivant de la vie huronne. Malgré les arguments qui fusent de toutes parts, c’est Adario qui semble remporter la mise, mais les pointes d’ironie transpercent çà et là le tableau idéalisé. Par exemple, les Hurons jouissent, disent-ils, d’une grande liberté, mais ils possèdent des esclaves… Par ailleurs, Lahontan se donne le rôle d’un bonhomme un peu borné, or cela ne correspond pas au Lahontan historique, comme le prouvent ses échanges épistolaires. De plus, si le beau rôle est donné à l’Amérindien, la démarche de Lahontan ne révèle-t-elle pas en trame de fond une des forces monumentales de l’esprit français : la capacité à l’autocritique ? Ainsi, « les Dialogues sont une œuvre ouverte, une œuvre dont on ne peut tirer de thèse centrale parce que l’ironie empêche le sens de se coaguler. »

L’influence des écrits de Lahontan est considérable. Une quantité impressionnante d’articles, d’études, d’analyses, d’essais y feront suite, et cela encore aujourd’hui. Qui plus est, les dialogues ont eu un immense succès lors de leur parution, influençant les grands auteurs de l’époque : Voltaire, Diderot, Chateaubriand, Rousseau, Leibniz, etc. La plume du baron pourrait en ce sens être considéré comme « le vif coup d’archet qui, vingt ans avant les Lettres persanes [de Montesquieu], ouvre le dix-huitième. »

> Écouter un extrait : 01. De la religion.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 085 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GARNOT, Pierre et D.R.D.M. – La Rose et l’Immortelle (Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 9min | Genre : Contes


La Rose et l'Immortelle

Petite curiosité littéraire…

Deux poètes canadiens ont publié deux fables auxquelles ils ont donne le même titre, La Rose et l’Immortelle.

« Mortels, n’oubliez pas le fonds de cette fable,
Et préférez toujours l’utile à l’agréable. » (D.R.D.M., 1815)

« Car de pouvoir toujours contenter le monde
Il n’est rien de si rare en la machine ronde,
Cessez chercher un destin plus heureux :
Aimez l’état où vous ont mis les Dieux. » (Pierre Garnot, 1848)

Quelle version préférez-vous ?

Illustration : La Rose et l’Immortelle (licences By-2.0 et By-Sa-4.0).

La Rose et l’Immortelle (Pierre Garnot).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 539 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MORISSETTE, Joseph Ferdinand – L’Argent du purgatoire

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Contes


L'Argent du purgatoire

Sixième conte de Joseph Ferdinand Morissette sur notre site, L’Argent du purgatoire :

« Joseph Lapointe, tel était le nom du vieillard, connaissait une foule d’histoires. Il m’en raconta une que j’ai retenue et que je m’empresse de vous faire connaître. »

Illustration : Église de Saint-Joachim (ca. 1920).

L’Argent du purgatoire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 495 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHOQUETTE, Ernest – Pas encore lui

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Nouvelles


Pas encore lui

Le docteur canadien Ernest Choquette a une dépression provisoire qu’il nos raconte dans Pas encore lui.

« Lui, c est le bonheur ! »

Illustration : Luke Fildes, Le Docteur (1891).

Pas encore lui.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 302 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TACHÉ, Louis Joseph Charles Hippolyte – Un amour fatal

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Nouvelles


Un amour fatal

Louis Joseph Charles Hippolyte Taché (1859-1927) publia à Ottawa la belle et triste histoire Un amour fatal :

« Le lendemain, il quittait Caughnawaga et Fleur-de-Printemps, cachée à sa fenêtre, le regardait passer ; et, lui rendant en un long baiser d’adieu, son baiser de la veille, elle se disait : – Je lui garderai ma foi, car il m’a dit qu’il m’aime. Elle conservait un souvenir. La veille au soir, en partant, Henri avait tiré de sa ceinture un joli poignard, à manche incrusté d’argent, et le lui avait donné : « C’est pour me garder ton amour », avait-il dit. [...] »

Illustration : Village d’Indiens Iroquois de Caughnawaga (190?).

Un amour fatal.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 226 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RAICHE, Joseph – Les Deux Aïeules

Donneuse de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Nouvelles


Les Deux Aïeules

Beaucoup d’émotion et de vérité dans ces souvenirs de Joseph Raiche.

Les Deux Aïeules

« Elles ne pouvaient jamais s’entendre à mon égard : elle s m’aimaient trop et s’aimaient mal en moi. L’une, la grand’mère paternelle, était toute petite, octogénaire, pétulante, sourde. Elle voletait toujours, frémissante et inquiète. L’autre, la grand’mère maternelle, était douce et blanche comme une statue. Presque aveugle, infiniment calme, sa prière toujours inachevée, murmurait sa vie.
Ces deux femmes s’aimaient dans un parfait désaccord. Elles pensaient m’aimer avec toute la sagesse de leur âge, en oubliant que l’amour n’a pas d’expérience. »

Illustration : Jacques Wély, Deux Vieilles en discussion (fin XIXe).

Les Deux Aïeules.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 191 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEGENDRE, Napoléon – Travail et talent

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 11min | Genre : Nouvelles


Travail et talent

Texte à faire connaître aux élèves de tous niveaux dû à Napoléon Legendre (1831-1907).

Travail et talent

« Si je voulais ! Que de gens prononcent ces trois mots ! Mais ce ne sont pas ceux-là qui parviennent. Les rares mortels qui réussissent sont ceux qui disent : Je veux ! Et cette volonté est comme la souplesse des muscles : on ne l’acquiert pas par un seul acte, par un seul effort ; il faut un exercice long et pénible. On fait, en matière de volonté, un apprentissage comme en toute autre chose. »

Illustration : Paul Louis Martin des Amoignes, En classe (1886).

Travail et talent.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 175 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHOQUETTE, Ernest – Loulou

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 17min | Genre : Contes


Loulou

Ernest Choquette nous conte gentiment la rencontre, dans un bouge, de la jeune prostituée Loulou :

« Et pendant que les compagnons de Robert, avec une insouciance bien de leur âge et de leur état, chantaient, joignaient leurs cris gamins aux apostrophes hardies des filles, lui, tout doucement, s’était mis à lui parler, avec des phrases simples, presque tristes, qui semblaient étranges dans ce milieu de plaisir et de débauche ; il l’avait questionnée avec sympathie. »

Illustration : Jules Pascin, Femme sur un fauteuil (1923).

Loulou.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 181 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Québec :