Livres audio gratuits pour 'Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort' :


CHAMFORT, Sébastien-Roch Nicolas (de) – Maximes et Pensées

Donneuse de voix : Domi | Durée : 4h 9min | Genre : Philosophie


Nicolas de Chamfort

Sébastien-Roch Nicolas, qui prit par la suite le nom de Chamfort, né probablement à Clermont-Ferrand le 6 avril 17411 et mort 13 avril 1794 à Paris, est un poète, journaliste et moraliste français.
Il fut aussi particulièrement apprécié et considéré comme un des plus grands moralistes, le maître des maximes en France, par deux autres penseurs adeptes de l’écriture fragmentaire : Nietzsche et Cioran, mais également admiré par Camus, qui parle de sa « supériorité qui se sépare des hommes », sa « rage de la pureté », et le considère comme « le moraliste de la révolte, dans la mesure précise où il a fait toute l’expérience de la révolte en la tournant contre lui-même, son idéal étant une sorte de sainteté désespérée. » (Source : Wikipédia)

Un pessimisme radical
Tout au long de son recueil, Chamfort accumule les traits et les pointes satiriques. Il se présente comme un écrivain en rupture, qui refuse d’être l’amuseur déconsidéré d’un public et d’une société qu’il méprise. Il se veut juge, comme Jean-Jacques Rousseau. Classés selon leurs thèmes, il est impossible de distinguer les maximes, les pensées, les caractères et les anecdotes. Chez Chamfort, on trouve même un refus de la maxime au sens traditionnel, qu’il estime « l’ouvrage des gens d’esprit qui ont travaillé [...] à l’usage des esprits médiocres et paresseux », et à laquelle il reproche de permettre au lecteur de généraliser trop vite. Il convient donc de considérer cet ensemble comme des notes rédigées au fil de la plume sur la décadence telle qu’elle se trouve saisie à travers les comportements, les croyances et les échanges de la vie sociale. Cohabitent observation des symptômes et énoncé du diagnostic.
L’idée de corruption obsède Chamfort. Elle tient aux préjugés et aux superstitions qui imprègnent toute société. Dès lors, pour lui, « il est impossible de vivre sans jouer de temps en temps la comédie ». C’est dire que, si Chamfort emprunte aux hommes des Lumières leur mise à distance critique, son constat n’est pas le leur. Au fond, là encore, il est plus proche de La Bruyère que de Voltaire. Des Caractères, il a retenu le sens du portrait ridicule réduit à l’essentiel, ce besoin aigu de montrer sous le masque social le néant de l’individu, et l’hypocrisie des mécanismes sociaux. (Source : Encyclopedia universalis)

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 197 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHAMFORT, Sébastien-Roch Nicolas (de) – Petits Dialogues philosophiques

Donneuse de voix : Domi | Durée : 33min | Genre : Discours


Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort

« A. – Comment avez-vous fait pour n’être plus sensible ?

B. – Cela s’est fait par degrés.

A. – Comment ?

B. – Dieu m’a fait la grâce de n’être plus aimable ; je m’en suis aperçu, et le reste a été tout seul.

[...]

A. – Vous avez trop mauvaise opinion des hommes : il se fait beaucoup de bien.

B. – Le diable ne peut pas être partout. »

Que d’ironie ! Mais que justesse !

Petits Dialogues philosophiques.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 227 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHAMFORT, Sébastien-Roch Nicolas (de) – Caractères et anecdotes (Sélection)

Donneur de voix : Franz Carlier | Durée : 4h 38min | Genre : Histoire


Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort

« Chamfort était dans l’usage d’écrire chaque jour, sur de petits carrés de papier, les résultats de ses réflexions rédigées en maximes, les anecdotes qu’il avait apprises, les faits servant à l’histoire des mœurs, dont il avait été témoin dans le monde, enfin les mots piquans et les réparties ingénieuses qu’il avait entendus, et qui lui étaient échappés à lui-même. Il y règne la plus heureuse variété : la cour, la ville, hommes, femmes, gens de lettres, figurent tour-à-tour et presque ensemble dans cette scène mobile, comme ils figuraient dans celle du monde. » (Pierre René Auguis)

Moraliste, publiciste, historien et misanthrope à l’amertume railleuse, Chamfort (1740-1794) est d’une étonnante modernité. Ses Caractères et anecdotes sont sans doute le premier exemple de billets tels que nous les connaissons dans les blogs contemporains. On trouve déjà, dans ces textes de la fin du XVIIIème siècle, des mentions de buzz (« Faites-nous un peu d’opinion publique »), de communication gérée par des experts (« Ici, le roi fera tel geste, ici, le roi sourira… »), et d’innombrables potins « pipole ».

Les personnages nommés dans les billets le sont souvent par la seule initiale de leur nom : Monsieur de B., Madame de C., le duc de F…. Selon les commentateurs modernes, M. seul désignerait généralement Chamfort lui-même, qui se met donc en scène à la troisième personne.

« Le roi » peut être, indifféremment, Henri IV, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, qui est le contemporain de Chamfort, voire Louis XVI. Seul le contexte du billet permet de savoir duquel il est question.

Certains billets sont relatifs à des personnages connus seulement des spécialistes de la période, ou font référence à des événements si confidentiels qu’il a paru judicieux de ne pas en encombrer la lecture. Cela ne concerne qu’une cinquantaine de billets sur quelque six cent cinquante.

Ces anecdotes ne sont classées selon aucune thématique : on peut entamer l’audition en n’importe quel point des fichiers audio. La lecture suit le fil du texte de l’édition de référence (sauf les quelques omissions déjà mentionnées). Le texte a été arbitrairement divisé en quatre parties d’environ une heure.

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 732 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHAMFORT, Sébastien-Roch Nicolas (de) – Petits Dialogues philosophiques (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Philosophie


Chamfort

Les Maximes de Chamfort (1741_1794) sont très célèbres (telles « l’amour tel qu’il existe dans la société, n’est que l’échange de deux fantaisies et le contact de deux épidermes » ou « la société serait une chose charmante si on s’intéressait les uns aux autres » ou « vivre est une maladie, dont le sommeil vous soulage toutes les seize heures ; c’est un palliatif : la mort est le remède »). Ce journaliste français, républicain de la première heure, a écrit, entre autres, environ soixante dix Petits Dialogues philosophiques dont voici une sélection.

« A. — La femme qu’on me propose n’est pas riche.

B. — Vous l’êtes.

A. — Je veux une femme qui le soit. Il faut bien s’assortir. »

Petits Dialogues philosophiques.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 296 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |