Livres audio gratuits pour 'Théodore Agrippa d’Aubigné' :


COLET, Louise – Enfances célèbres : Agrippa d’Aubigné (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 18min | Genre : Biographies


Agrippa d'Aubigné

Théodore-Agrippa d’Aubigné naquit à Saint-Maury, près de Pons, en Saintonge, le 8 février 1550, d’une famille très ancienne, qui avait embrassé la réforme des calvinistes. Sa mère mourut en le mettant au monde, ce qui lui fit donner le nom d’Agrippa, ægre partus (né difficilement) ; il reçut de son père une forte et savante éducation ; à six ans, il lisait déjà le latin, le grec et l’hébreu…

Extrait :
«  – Dis-moi, mon enfant : quand et comment as-tu vu ta mère ?

- Je l’ai vue, répondit l’enfant avec émotion et gravité, depuis le jour où j’ai commencé à penser, et toujours elle m’est apparue sous la même forme, belle, grande, douce, toute blanche ; elle venait la nuit frôler de ses vêtements les rideaux de mon lit ; elle me donnait des baisers ; sa bouche était froide et me brûlait pourtant. Il y a trois mois, quand je commençai ma traduction de Platon, elle m’apparut toute souriante ; je n’entendais pas sa voix, aucune parole ne s’échappait de ses lèvres, et cependant je sentais dans mon esprit qu’elle me disait : « Travaille, mon cher fils, console ton père de ma mort, toi qui l’as involontairement causée ; sois l’honneur de notre maison ; nos jours sont rapides, ne perds pas ceux de l’enfance dans les jeux ; travaille, ta mère te regarde et s’en réjouira. » Elle s’éloigna en me parlant encore des yeux, puis sembla disparaître dans la brume du matin, qui montait devant ma fenêtre. Depuis ce jour, mon père, le travail me devint si facile qu’il me semblait que l’esprit de ma mère, qui fut, m’avez-vous dit, si orné et si grand, s’était placé en moi et pénétrait ce qu’un enfant ne peut comprendre encore ; c’est ainsi que j’ai traduit ce dialogue de Platon ; l’intelligence maternelle me le dictait. Comment aurais-je pu, sans cela, en comprendre le sens, en deviner les beautés ? C’est donc le portrait de ma mère qu’il faut placer en tête de ce Dialogue. »

Agrippa d’Aubigné (Version 2).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 833 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

COLET, Louise – Enfances célèbres : Agrippa d’Aubigné

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Biographies


Agrippa d'Aubigné danse devant le bûcher où l'on va le jeter

Enfances célèbres est une étude biographique de « petits génies » due à Louise Colet dont nous avons publié Pascal et ses sœurs et Mozart.

Agrippa d’Aubigné, très jeune, traduisait Platon et se montra dès son enfance et poète et doué d’un génie militaire digne de celui de son père Huguenot qui mourut dans ses bras pendant les guerres de religion.

« Et là, en face du ciel, à la voix des canons qui grondaient sur ce mort sacré dont l’œil le regardait encore, il fit un serment d’héroïsme qu’il tint glorieusement. Cet enfant devint le compagnon de guerre d’Henri IV, et lui aida à reconquérir son royaume. » »

Agrippa d’Aubigné.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 781 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AUBIGNE, Theodore-Agrippa (d’) – Voici la mort du ciel (Poème)

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 1min | Genre : Poésie


Théodore-Agrippa d'Aubigné

« Voici la mort du ciel en l’effort douloureux
Qui lui noircit la bouche et fait saigner les yeux.
Le ciel gémit d’ahan, tous ses nerfs se retirent,
Ses poumons près à près sans relâche respirent.
Le soleil vêt de noir le bel or de ses feux,
Le bel œil de ce monde est privé de ses yeux ;
L’âme de tant de fleurs n’est plus épanouie,
Il n’y a plus de vie au principe de vie :
Et, comme un corps humain est tout mort terrassé
Dès que du moindre coup au cœur il est blessé,
Ainsi faut que le monde et meure et se confonde
Dès la moindre blessure au soleil, cœur du monde.
La lune perd l’argent de son teint clair et blanc,
La lune tourne en haut son visage de sang ;
Toute étoile se meurt : les prophètes fidèles
Du destin vont souffrir éclipses éternelles.
Tout se cache de peur : le feu s’enfuit dans l’air,
L’air en l’eau, l’eau en terre ; au funèbre mêler
Tout beau perd sa couleur. »

Voici la mort du ciel.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 825 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AUBIGNÉ, Théodore-Agrippa (d’) – Misères (Poème)

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 3min | Genre : Poésie


Theodore Agrippa d Aubigne

Théodore-Agrippa d’Aubigné (1552-1630) fut un écrivain et un poète baroque mais il fut surtout un capitaine huguenot et un des favoris d’Henri IV jusqu’à son abdication. Les Tragiques est un long poème épique sur les guerres de religion qui déchirèrent la France au 16ème siècle.

Son œuvre fut redécouverte par les romantiques au 18ème siècle.

Misères.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 820 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AUBIGNÉ, Théodore Agrippa (d’) – C’est fait, Dieu vient régner (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2min | Genre : Poésie


Théodore Agrippa d'Aubigné

Un poème composé par Théodore Agrippa d’Aubigné (1552-1630), extrait des Tragiques (1616).

« C’est fait, Dieu vient régner, de toute prophétie
Se voit la période à ce point accomplie.
La terre ouvre son sein, du ventre des tombeaux
Naissent des enterrés les visages nouveaux [...] »

C’est fait, Dieu vient régner.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 465 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |