Livres audio gratuits pour 'Victor Hugo' :


HUGO, Victor – Notre-Dame de Paris

Donneuse de voix : Romy Riaud | Durée : 19h 32min | Genre : Romans


John William Waterhouse - The crystal ball (with the skull)

On ne présente plus Notre-Dame de Paris de Victor Hugo. Repris et réadapté sous des formes artistiques diverses, du cinéma au théâtre, de la comédie musicale au dessin animé, ce célèbre roman met en scène des personnages aussi profonds et pittoresques que ceux de Quasimodo, Esmeralda, Don Frollo et Phoebus.

> Écouter un extrait : Préface.


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 250 586 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Soleil(s) couchant(s) (Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 7min | Genre : Poésie


« En passant sur le pont de la Tournelle, un soir, je me suis arrêté quelques instants pour voir le soleil se coucher derrière Notre-Dame. » T. Gautier

Voici 5 Soleil(s) couchant(s) de grands poètes, réunis pour leur titre commun (le même thème se retrouve dans Harmonie du soir de Baudelaire dans L’Isolement de Lamartine, etc)…

« Oh ! regardez le ciel ! cent nuages mouvants,
Amoncelés là-haut sous le souffle des vents,
Groupent leurs formes inconnues [...] » (Victor Hugo, Feuilles d’automne)

« Le soleil s’est couché ce soir dans les nuées. [...] » (Victor Hugo, Feuilles d’automne)

« En passant sur le pont de la Tournelle, un soir,
Je me suis arrêté quelques instants pour voir
Le soleil se coucher derrière Notre-Dame. » (Théophile Gautier, Premières Poésies)

« L’horizon tout entier s’enveloppe dans l’ombre,
Et le soleil mourant, sur un ciel riche et sombre,
Ferme les branches d’or de son rouge éventail. » (José Maria de Heredia, Les Trophées)

« Une aube affaiblie
Verse par les champs
La mélancolie
Des soleils couchants. » (Paul Verlaine, Poèmes saturniens)

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 126 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Stella (Poème, Version 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 4min | Genre : Poésie


Józef Chełmoński - Nuit étoilée

« Le plus beau poème que je connaisse est Stella de Victor Hugo », écrit une auditrice.

Voici, pour la remercier de sa fidélité une version nouvelle de ses vers préférés.

Illustration : Józef Chełmoński, Nuit étoilée (1888).

Stella.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 617 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Hymnes à Vénus (Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 11min | Genre : Poésie


Jean-Léon Gérôme - La Naissance de Vénus

Deux célèbres romantiques Victor Hugo et Casimir Delavigne (1793-1843) chantent la puissance de Vénus et rejoignent Lucrèce, le poète latin, pour glorifier la déesse.

- Invocation à Vénus, extrait de De la nature des choses – Lucrèce ; traduction : André Lefèvre (1834-1904).
- Vénus, extrait de Toute la lyre (1893) – Victor Hugo,
- Hymne à Vénus (1881) – Casimir Delavigne.

Illustration : Jean-Léon Gérôme, La Naissance de Vénus (1890).

Victor Hugo – Vénus.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 901 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Chanson – Une fée (Poèmes)

Donneuse de voix : René Depasse | Durée : 6min | Genre : Poésie


Une fée

Deux poésies peu connues de Victor Hugo…

Chanson (dans Les Quatre Vents de l’esprit)

« J’aime à me figurer, de longs voiles couvertes,
Des vierges qui s’en vont chantant dans les chemins
Et qui sortent d’un temple avec des palmes vertes
Aux mains. [...] »

Une fée (dans Odes et ballades)

« Que ce soit Urgèle ou Morgane,
J’aime, en un rêve sans effroi,
Qu’une fée, au corps diaphane,
Ainsi qu’une fleur qui se fane,
Vienne pencher son front sur moi. »

Illustration : Sophie Gengembre Anderson, Take the Fair Face of Woman, and Gently Suspending, With Butterflies, Flowers, and Jewels Attending, Thus Your Fairy is Made of Most Beautiful Things (XIXe).

Chanson.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 266 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Dans le cimetière de *** (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 5min | Genre : Poésie


Caspar David Friedrich - Le Cimetière (1825)

Pour respecter ce jour des Morts, écoutez ce poème peu connu extrait de Les Rayons et les Ombres de Victor Hugo (1840).

Dans le cimetière de ***

« Là je rêve ! et, rôdant dans le champ léthargique,
Je vois, avec des yeux dans ma pensée ouverts,
Se transformer mon âme en un monde magique,
Miroir mystérieux du visible univers. »

Illustration : Caspar David Friedrich, Le Cimetière (1825).

Dans le cimetière de ***.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 275 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Ce qu’on entend sur la montagne (Poème, Version 2)

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 7min | Genre : Poésie


Ce qu'on entend sur la montagne

In Les Feuilles d’automne.

« [...] Voici ce qu’on entend : – du moins un jour qu’en rêve
Ma pensée abattit son vol sur une grève,
Et, du sommet d’un mont plongeant au gouffre amer,
Vit d’un côté la terre et de l’autre la mer,
J’écoutai, j’entendis, et jamais voix pareille
Ne sortit d’une bouche et n’émut une oreille. »

Ce qu’on entend sur la montagne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 584 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – À des oiseaux envolés (Poème)

Donneur de voix : Julien Darowski | Durée : 14min | Genre : Poésie


Frederick Morgan - Ring-a-Ring-a-Roses-Oh (1885)

Hugo a 35 ans quand il publie en 1837 ce poème extrait du recueil : Les Voix intérieures. C’est à mon sens un chef-d’œuvre absolu et immortel. La candeur de l’enfance, son amour infini pour la nature, son rapport à la poésie et à la création, le cheminement de son imaginaire, tout y est. Dans ces vers merveilleux, Victor Hugo livre ce qu’il y a de plus vulnérable en lui, ce besoin d’innocence et de lumière, cette douleur de se savoir si souvent impuissant, cette conscience d’être minuscule en comparaison du ciel ou des oiseaux. Laissons ses mots résonner maintenant avec un court extrait :

« Comme on oublie un mort roulé dans son linceul,
Vous m’avez laissé là, l’œil fixé sur ma porte,
Hautain, grave et puni. – Mais vous, que vous importe !
Vous avez retrouvé dehors la liberté,
Le grand air, le beau parc, le gazon souhaité,
L’eau courante où l’on jette une herbe à l’aventure,
Le ciel bleu, le printemps, la sereine nature,
Ce livre des oiseaux et des bohémiens,
Ce poème de Dieu qui vaut mieux que les miens,
Où l’enfant peut cueillir la fleur, strophe vivante,
Sans qu’une grosse voix tout à coup l’épouvante ! »

Illustration : Frederick Morgan, Ring-a-Ring-a-Roses-Oh (1885).

À des oiseaux envolés.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 651 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Victor Hugo :