Livres audio gratuits pour 'Victor Segalen' :


SEGALEN, Victor – Le Siège de l’âme

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 32min | Genre : Histoire


Utagawa Kuniyoshi - Exemple de piété filiale : l'Empereur Wen

Victor Segalen (1878-1919), ethnographe aux diverses compétences, n’a pas été mentionné, dans le billet consacré à Dans un monde sonore, comme auteur d’un Cycle chinois. Il a vécu deux expéditions en Chine et y a même habité.

Le Siège de l’âme est une promenade mi-fantastique mi-érudite au tombeau, en Chine du nord, du sage Empereur Wen (vers 220 av. JC).

« L’âme du Parfait Ancêtre Wen s’est donc retirée, – pourquoi, et pour combien de temps, au ciel des Empereurs. C’est là, bien au delà du Temple, des tombeaux, des formes et des signes qu’il me faut aller la joindre. Mais ici même le vertige reprend. Car il n’est pas question du Ciel des Élus, d’un paradis sphérique et simple où l’on monte tout droit, si l’on meurt en état de grâce ; après un détour, si l’on expire dans un moment d’impureté. Ici, personne ne vous tend les bras. Le chemin n’est pas unique. Il n’est pas multiple non plus. On ne peut pas, d’une ligne de pensée, réunir un point terrestre à un point donné du ciel ambiant. Sans doute, la Terre plate, immobile, solide, est le bon tremplin grossier d’où l’on saute au milieu du monde ; et sans doute aussi qu’à l’extrême, l’éther infiniment dur et cristallin, infiniment pur et joyeux tourne autour d’elle d’une vitesse infinie, globe de diamant noir que n’use pas même le frottement du Grand-Vide. – Tout cela est simple, aux deux bouts. Mais, d’un point à un autre, de la terre à la dix millième étape du chemin du monde, que la route de l’âme est peu imaginable ! Quelle danse des idées ivres ! Car les neuf zones, les neuf étages, les neuf firmaments dans les Cieux ne sont pas concentriques, mais enspiralés. Et il n’y a pas de rayons ! J’ignorais cet effroi géométrique. »

Amateurs de sinologie, ne vous égarez pas dans ce tombeau aux multiples pièces !

Illustration : Utagawa Kuniyoshi, Exemple de piété filiale : l’Empereur Wen (1848).

Le Siège de l’âme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 974 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SEGALEN, Victor – Dans un monde sonore

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 5min | Genre : Philosophie


Frederic Leighton - Orphée et Eurydice (1864)

Il faut être renseigné sur les synesthésies, sur le mythe d’Orphée et son abandon d’Eurydice pour apprécier pleinement cet assez difficile ouvrage de Victor Segalen plutôt destiné aux amateurs de philosophie et de mythologie.

Deux mots sur l’auteur breton Victor Segalen (1878-1919), médecin, romancier, poète, ethnographe, sinologue et archéologue. Œuvre foisonnante ordinairement classée par cycles : Cycle des apprentissages (Les Cliniciens ès lettres, Les Synesthésies et l’école symboliste, Essai sur soi-même, Journal de voyage) ; Cycle polynésien (Les Immémoriaux, Gauguin dans son dernier décor, Le Maître-du-Jouir, Hommage à Gauguin, La Marche du feu, Penser païens, Journal des îles, Le Double Rimbaud, Vers les sinistrés, Hommage à Saint-Pol-Roux) ; Cycle musical et orphique (Voix mortes : musiques maories, Dans un monde sonore, Siddhârtha, Entretiens avec Debussy, Orphée-Roi, Gustave Moreau maître imagier de l’orphisme, Quelques musées par le monde), etc.

Sur le site en 2015, Équipée et Voyage au pays du réel.

Dans un monde sonore fut publié en 1907 sous le pseudonyme de Max-Anély.

Un univers entêtant dans lequel la voix des protagonistes est amplifiée par des résonateurs de cuivre et de verre qui activent des flammes faiblement colorées et chantantes. André, l’ingénieur de ce dispositif acoustique, se plaint de sa femme qui a développé une « perversion de l’ouïe » et se réfugie dans un excès de lumière qu’il déteste. Il pense que sa femme est folle, elle pense que son mari est fou…

Illustration : Frederic Leighton, Orphée et Eurydice (1864).

Dans un monde sonore.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 066 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUGUIN, Paul – Noa Noa

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h 10min | Genre : Biographies


Paul Gauguin - Nafea faa ipoipo (1892)

Victor Segalen (1878-1919), poète, médecin de marine, ethnographe et archéologue français (voir Équipée, voyage au pays du réel) est l’auteur d’un article paru en 1904 sous le titre Gauguin dans son dernier décor, lors d’une mission à Tahiti trois mois après la mort, à 55 ans, du peintre et qu’on peut lire avant ou après Noa Noa (traduction « parfumé, odorant »).

Ce carnet de bord intime de Paul Gauguin nous expose les deux années heureuses et fécondes pour son art qu’il passa à Tahiti. Déçu par Papete trop semblable à une ville européenne, il part vivre dans la brousse retrouver la Tahiti d’antan. Il vit avec la très jeune Teura qui l’aide à comprendre la cosmogonie et la mythologie maories, les pratiques religieuses où le cannibalisme et les sacrifices d’enfants voisinent avec l’enseignement chrétien des missionnaires.

Son texte tient à la fois du journal de voyage et du reportage ; écrit dans un style spontané, imagé, parfois rugueux et non dénué d’humour, il témoigne de la fascination de l’auteur pour les paysage, les couleurs, mais aussi les habitants dont il partage le quotidien, revendiquant lui-même de vivre « en sauvage ».

« Il est probable que les habitants de Tahiti possédèrent dès la plus haute antiquité des connaissances assez étendues en astronomie. Les fêtes périodiques des Arioi, société secrète qui, jadis, gouverna les îles dont je vais avoir l’occasion de parler, étaient fondées sur les évolutions des astres. Les Maoris semblent même n’avoir pas ignoré la nature de la lumière lunaire. Ils supposaient que la lune est un globe sensiblement pareil à la terre, habité comme elle, riche en productions analogues aux nôtres. Ils évaluaient à leur manière la distance de la terre à la lune. »

(Nafea faa ipoipo a été achetée par les musées du Qatar le 7 février 2015 pour un montant de 300 millions de dollars (265 millions d’euros). Quand on pense que Gauguin crevait de faim à Paris qu’il avait quitté, ruiné, pour Tahiti !)

Pour prolonger le plaisir, ne manquez pas de visiter la page de Wikimedia Commons consacrée aux œuvres que Gauguin a conçues en Polynésie…

> Écouter un extrait : Gauguin dans son dernier décor.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 308 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SEGALEN, Victor – Équipée, Voyage au pays du réel

Donneur de voix : Cyprien | Durée : 3h | Genre : Voyages


Dong Yuan - Le Bâtiment du paradis des Immortels dans la montagne

« J’ai toujours tenu pour suspects ou illusoires des récits de ce genre : récits d’aventures, feuilles de route, racontars – joufflus de mots sincères – d’actes qu’on affirmait avoir commis dans des lieux bien précisés, au long de jours catalogués. » Ainsi commence Équipée, récit de voyage d’un genre inclassable qui figure, malgré son inachèvement, parmi les œuvres majeures de Victor Segalen.

Le choix du titre traduit toute l’ambivalence d’un texte à la fois grandiose dans son ambition et volontiers ironiquement prosaïque dans son objet. Commencé au cours d’une mission archéologique en Chine en 1914, puis poursuivi à Brest de 1915 à 1916, il oscille en permanence entre voyage géographique et voyage intérieur. Mêlant méditation philosophique, récit d’aventure, fragments poétiques, et même certaines pages polémiques, il culmine dans une rencontre entre le narrateur et son alter ego, un adolescent mutique qui incarne les aspirations profondes que Segalen est allé chercher au bout du monde, pour mieux les découvrir en lui-même.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 526 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |