À Découvrir :
COSTER, Charles (de) – La Légende et les Aventures héroiques d’Ulenspiegel (Livre 1)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 8h 45min | Genre : Romans


Till Ulenspiegel

Le fameux Thyl Ulenspiegel (1300-1350), appelé également Till l’Espiègle, est, dans la tradition flamande, un farceur vagabond comique se jouant des nobles et des bourgeois. L’écrivain belge Charles de Coster (1827-1879) reprend la légende, mais fait de lui un héros révolté luttant pour la liberté ; il combine la fiction à l’Histoire et inscrit ses aventures au seizième siècle pendant la résistance des Pays-bas à l’occupation espagnole. Le jeune Thyl, plus vengeur qu’« espiègle », devient le symbole de la lutte populaire dans un récit plein de péripéties, de rebondissements et reflétant les idées progressistes de l’auteur. De ce long roman de 180 chapitres, où sont mêlés, dans une langue souvent rabelaisienne, l’Histoire, les mythes, le folklore et des visions (cf. le chapitre 85) est ici présenté seulement le premier des cinq livres. Que les auditeurs veuillent bien excuser le lecteur d’avoir écorché les « heete-koeken » et moult expressions flamandes ! Le titre complet est : La Légende et les aventures héroïques, joyeuses et glorieuses d’Ulenspiegel et de Lamme Goedzac au Pays de Flandres et ailleurs (1867).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 614 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
ABÉLARD, Pierre et HÉLOÏSE – Lettres 06 et 07

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 2h 36min | Genre : Religion


Jean-Baptiste Mallet - Héloïse à l'abbaye du Paraclet

Dans la lettre 6, Héloïse prie instamment Abélard de lui répondre à elle et à ses religieuses sur deux points principaux. Qu’il leur apprenne d’abord l’origine de leur état ; en second lieu, qu’il leur donne une règle, qu’il leur dicte les conditions d’un genre de vie qui convienne spécialement à des femmes, ce dont aucun des saints Pères ne s’est occupé.

La lettre 7 n’est presque qu’un délicat panégyrique du sexe féminin. Abélard, à qui Héloïse, dans sa lettre précédente, avait demandé, tant en son nom qu’au nom de ses compagnes, de leur écrire touchant l’origine de l’ordre des religieuses, répond arec de larges développements à cette lettre et à ce désir. Faisant remonter l’origine de l’ordre à la primitive Église et jusqu’à la sainte association instituée par le Sauveur du monde, il passe en revue ce que Philon le Juif et ce que l’Histoire Tripartite rapportent des premiers ascètes. Partout, dans cette lettre, il exalte le sexe féminin, et il honore de ses louanges la virginité, non seulement chez les chrétiennes et chez les juives, mais encore chez les femmes du paganisme. Abélard s’attache surtout à l’éloge de la virginité, dont il cite de remarquables exemples chez les païens.

Traduction : Victor Cousin (1792-1867).

Accéder à l’œuvre intégrale.

> Écouter un extrait : Lettre 06, d’Héloïse.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 129 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAS CASES, Emmanuel (de) – Mémorial de Sainte-Hélène (Chapitres 03 et 04)

Donneur de voix : Gustave | Durée : 7h 40min | Genre : Histoire


Napoléon Ier dictant ses mémoires aux généraux Montholon et Gourgaud en présence du grand-maréchal Bertrand et du comte de Las Cases

Noble émigré rallié à l’Empire, Emmanuel de Las Cases (1766-1842) est fait chambellan et comte d’Empire. Resté fidèle à Napoléon, il l’accompagne à Sainte-Hélène, partageant son exil jusque fin 1816, où il est arrêté et renvoyé en Europe. Il fait office de secrétaire particulier de l’empereur déchu, notant leurs conversations, dont il compose plus tard, au château de Sohan, le Mémorial de Sainte-Hélène. Cet ouvrage de plus de 2000 pages est sans doute le meilleur témoignage sur la déchéance de Napoléon, mais surtout sur sa pensée, ou du moins de ce qu’il a voulu en laisser. Autorisé à rentrer en France après la mort de Napoléon, Las Cases publie le Mémorial en 1823 ; le succès de l’ouvrage est immense et fait la fortune à son auteur. Ceci est la deuxième des huit parties proposées.

> Écouter un extrait : Décembre 1815.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 209 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUYSMANS, Joris-Karl – Sainte-Débarras – Les Gobelins

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 31min | Genre : Histoire


Sainte Wilgeforte

Après Les Habitués de café et Le Quartier Notre-Dame voici deux nouveaux récits historiques de De tout (1902).

Sainte-Débarras est révérée dans plusieurs endroits et non pas dans Beauvais seule comme Huysmans le croyait au départ. (cf. Wikipédia : Wilgeforte, ou Livrade, est une sainte légendaire de la tradition catholique, également invoquée sous le nom de sainte Débarras. Récits et représentations la dépeignent sous les traits d’une vierge miraculeusement barbue et d’une martyre crucifiée. [...] Depuis le XIXe siècle, l’existence historique de sainte Wilgeforte n’est plus soutenue et son caractère purement légendaire est considéré comme acquis.)

Huysmans a beaucoup étudié la question et nous fait part de ses doutes sur cette femme à barbe crucifiée.

Deuxième visite-souvenir d’un quartier de Paris : Les Gobelins est un rappel de l’histoire de la manufacture et une nouvelle occasion pour l’auteur de nous remmener au bord de sa Bièvre chérie (voir La Bièvre, inspiratrice de Hugo et de Huysmans).

> Écouter un extrait : Sainte-Débarras.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 945 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

L’ENCYCLOPÉDIE – Alphabet – Anagramme

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 27min | Genre : Histoire


Anagramme sur le nom de Louis XV

L’article Alphabet du Dictionnaire philosophique de Voltaire ne traite pas les mêmes sujets que celui de L’Encyclopédie de Dumarsais et Mallet que voici.

« Pour nous nous n’avons pas d’alphabet qui nous soit propre ; il en est de même des Italiens, des Espagnols, & de quelques autres de nos voisins. Nous avons tous adopté l’alphabet des Romains. [...] C’est un défaut qu’un même son soit représenté par plusieurs caracteres différens : mais ce n’est pas le seul qui se trouve dans notre alphabet. [...] Il est évident que notre alphabet est défectueux, en ce qu’il n’a pas autant de caracteres, que nous avons de sons dans notre prononciation. »
Des remarques pertinentes dans ces constatations.

Pour rester dans le domaine des mots commençant par A, Anagramme est un article bien documenté sur ce divertissement, dû à la plume de Diderot, auteur de plus de mille articles de L’Encyclopédie.

« Telle est encore l’anagramme qu’on a imaginée sur le meurtrier d’Henri III, Frere Jacques Clement, & qui porte, c’est l’enfer qui m’a créé. »

N’oublions pas que ces articles sont de 1750 et qu’on n’y trouvera rien sur les mots croises, par exemple, dont la première grille fut publiée en France en 1924 sous le nom de « Mosaïque mystérieuse ».

Illustration : Anagramme sur le nom de Louis XV.

Alphabet.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 074 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAMOTHE-LANGON, Étienne-Léon (de) – Préface – La Main vivante – Les Deux Yeux

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 39min | Genre : Contes


La Main vivante

Deux des trente Souvenirs de fantômes de Lamothe-Langon, précédés de la Préface précieuse à connaître et qui éclaire le sous-titre Chroniques d’un cimetière.

La Main vivante :

« Un fait non moins étrange que l’était le reste les avait livrés à de sinistres terreurs : la statue de la Vierge dont nous avons déjà parlé, et sans qu’aucune personne l’eût touchée, à ce que l’on affirmait, venait d’être trouvée la tête tournée vers la muraille, tandis qu’auparavant elle regardait l’escalier. Le curé, instruit de cette particularité, ne douta plus que l’action de Dieu n’agît en cette demeure. »

Les Deux Yeux :

« Le lendemain, au point du jour, on trouva, proche les fossés, un paysan des environs étendu roide mort ; il parut qu’une main vigoureuse l’avait saisi et étranglé. Son cou noirci portait encore l’empreinte de cinq doigts fortement enfoncés dans les chairs : l’un des deux yeux de ce misérable avait été enlevé soigneusement, sans qu’il en restât aucune trace autour du cadavre. »

Illustration : Meister von Großlobming, Maria einer Verkündigung (XVe siècle).

> Écouter un extrait : Préface.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 130 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANDERSEN, Hans-Christian – Les Aventures du chardon

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 12min | Genre : Contes


Les Aventures du chardon

« Devant un riche château seigneurial s’étendait un beau jardin, bien tenu, planté d’arbres et de fleurs rares. Les personnes qui venaient rendre visite au propriétaire exprimaient leur admiration pour ces arbustes apportés des pays lointains pour ces parterres disposés avec tant d’art ; et l’on voyait aisément que ces compliments n’étaient pas de leur part de simples formules de politesse.

Tout contre le jardin, mais en dehors, au pied de la haie de clôture, on trouvait un grand et vigoureux chardon ; de sa racine vivace poussait des branches de tous côtés, il formait à lui seul comme un buisson. Personne n’y faisait pourtant la moindre attention, hormis le vieil âne qui traînait la petite voiture de la laitière. »

Traduction : Ernest Grégoire (18?-18?) et Louis Moland (1824-1899).

Les Aventures du chardon.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 275 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 10)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Biographies


Jean-Lubin Vauzelle - Château de Nantes

Quelques étapes bretonnes nouvelles des errances de Vidocq intitulées :

La chasse aux forçats – Un maire de village – La voix de sang – L’hôpital – Sœur Françoise – Faublas II – La mère des voleurs

Le Vidocq forçat évadé du bagne montre déjà son aptitude à devenir chef de la brigade de sûreté par ses réflexions, en fin de chapitre, sur une nouvelle stratégie des gendarmes pour surprendre les voleurs sur les chemins de traverse plutôt que sur les grandes routes…

Illustration : Jean-Lubin Vauzelle, Le Château de Nantes (1816).

Chapitre 10.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 194 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ZWEIG, Stefan – Le Bouquiniste Mendel (Version 2)

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 1h 27min | Genre : Nouvelles


Arcimboldo - Le Bibliothécaire

« C’est seulement par les deux cercles de ses lunettes, à travers ces lentilles luisantes et absorbantes, que les milliards d’infusoires noirs des caractères d’imprimerie s’infiltraient dans son cerveau ; tout le reste ne faisait que passer à côté de lui, comme un vacarme contingent. »

Dans cette nouvelle parue en 1925, et qui appartient au recueil La Peur, Stefan Zweig nous livre une évocation de la société viennoise « d’avant et d’après la première guerre mondiale ».
Ce vieux bouquiniste juif, Jakob Mendel, véritable monument de la mémoire bibliographique mais totalement étranger au monde qui l’entoure, devient la victime d’une Europe qui, oublieuse de son humanité, a sombré dans la barbarie.
À travers cette œuvre sensible, Stefan Zweig nous invite à une réflexion sur la mémoire, le souvenir, le temps et… l’oubli.

« Et pourtant, cet homme, j’avais pu l’oublier ! Il est vrai que la guerre était venue et que je m’étais consacré à mes propres œuvres avec une ardeur semblable à la sienne. Mais j’éprouvais devant cette table vide une sorte de honte à son égard, doublée d’une vive curiosité. Qu’était-il devenu, en effet ? Où pouvait-il se trouver ? »

Traduction : Manfred Schenker (1883-1929).

Illustration: Arcimboldo, Le Bibliothécaire (1570).

Licence Creative Commons

Le Bouquiniste Mendel.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 766 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Le Mauvais Conteur – Les Conseils de Salomon – Le Berceau

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Contes


Pedro Berruguete - Le Roi Salomon (ca. 1500)

Le Mauvais Conteur (Journée VI, Nouvelle 1) :

« Or, vous saurez que ce gentilhomme était aussi propre à raconter des histoires qu’à porter une épée au côté. Il s’embrouille, il se répète, il se reprend, il veut recommencer, il s’embarrasse de nouveau, confond les noms ; en un mot, il ne sait ni ce qu’il dit, ni ce qu’il doit dire. »

Les Conseils de Salomon (Journée IX, Nouvelle 9) :

« Le bruit de la miraculeuse sagesse de Salomon s’était répandu par tout l’univers : on savait aussi qu’il ne dédaignait pas d’en donner des preuves à quiconque lui en demandait ; de tous côtés on venait à lui, on le consultait sur les affaires les plus urgentes et les plus épineuses. »

Le Berceau (Journée IX, Nouvelle 6) :

« Dans la plaine de Mugnon, près de Florence, vivait naguère un bon homme qui tenait auberge. Quoiqu’il fût pauvre et sa maison petite, il logeait quelquefois les passants ; mais ce n’était que lorsque l’extrême nécessité l’exigeait ou que les voyageurs étaient de sa connaissance. Il avait une femme jeune encore et assez jolie ; une fille de quinze à seize ans, pleine de grâces et d’appas, un petit garçon d’un an, qui tétait encore sa mère, composaient le reste du ménage. »

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Pedro Berruguete, Le Roi Salomon (ca. 1500).

> Écouter un extrait : Le Mauvais Conteur.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 121 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :