Vernet - Vue de Naples

Le Corricolo

• • •More

D’Italie, Alexandre Dumas (1802-1870) a rapporté deux fameux récits : Le Spéronare et Le Corricolo.

Le premier est le nom de sa goélette et le second, celui de son attelage dans Naples.

« Nous étions descendus à l’hôtel de la Victoire. Monsieur Martin ­ir est le type du parfait hôtelier italien : homme de goût, homme d’esprit, antiquaire distingué, […] monsieur Martin ­ir est tout, excepté aubergiste. »C

Lu par Horacio

Suggestions

14 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour Horacio,
    merci pour cette lecture, je l’écoute le midi en mangeant mon repas, ou dans le train, ou le soir pour me détendre.
    C’est super de découvrir des romans moins connus, j’aime beaucoup votre voix, douce mais rythmée tout de même, ça me détend, un vrai bonheur, merci encore.
    Allez hop, c’est parti pour le “Speronare”.
    Merci encore (il faut être très patient surement pour enregistrer tout cela.)

  2. J’adooooore!!!! Comment passer pour une idiote dans un train bondé tôt le matin? Ecouter en riant ce petit chef d’oeuvre (sauf cruauté contre les animaux).
    Au début, on se demande ce que c’est, après, on se dit qu’on aimerait voyager avec M. DUMAS (même en pensée) et à la fin, on est tout triste d’être arrivé!

    Tout ceci est bien entendu mis en valeur par le lecteur!

  3. je termine mon message pour vous remercier très sisncerement de permettre à des nos voyants de continuer à s’évader au travers de votre lecture. merci.

  4. Chère Sarah,
    Le souci rencontré lors de l’écoute était sans doute imputable à une surcharge momentanée du serveur – une nouvelle tentative vous permettra sans doute de profiter agréablement de l’enregistrement.
    Je vous souhaite d’agréables découvertes sur le site !!!
    Bien amicalement,
    Carole

  5. Bonjour,
    C’est impossible de télécharger ou d’écouter l’extrait des deux livres d’Alexandre Dumas soient Le Speronare et Le Corricolo. J’espère que vous pouvez régler ce problème.
    Merci beaucoup.

  6. Pour ma part la meilleure voix est celle de Monsieur Rene Depasse surtout pour la période de l’antiquité ça lui colle parfaitement ! Vraiment il faut qu’il se spécialise la dedans ! Mais cela dit Horacio est très bon également ! Bravo

    Kizawa

  7. @ martine V.

    Peut-être mais Depasse, lui, ne dit pas par deux fois «Ce n’est point Z-un crime» (chapitre 1) !

  8. Je vous ecoute en voyage..dans les areoports…dans l’avion…parfois en train…vous avez une bonne diction,une tres belle voix….et puis cela change bien agreablement de celle de Rene Depasse…alors voila,merci, merci…

  9. Bravo pour ce beau travail. la voix est aussi très intéréssante. J’ai hâte d’en entendre d’autre avec ce timbre.

  10. Merci Horacio pour ce livre qui est désormais complet. Plus de 21 heures de lecture, soit facilement le triple d’enregistrement et de montage, quel travail pour une première !

    Amicalement,

    Augustin

  11. Bonsoir Horacio!
    Merci pour votre lecture!!
    Je ne connais pas vraiment Dumas. J’ai juste lu dans “ma plus jeune jeunesse” 🙂 les fameux “Trois Mousquetaires” et la suite des mousquetaires.
    J’espère que vous aller bien continuer ce livre car je veux bien à poursuivre ma connaissance avec ce célébre écrivain!
    Merci et à bientôt! 🙂