Foret des Ardennes

La Légende des saintes Oliverie et Liberette – Amycus et Célestin

Pour compléter L’Étui de nacre (1892) d’Anatole France, voici :

La Légende des saintes Oliverie et Liberette,

« Or Bertauld, fils de Théodule, roi d’Écosse, ayant reçu le saint baptême, vivait dans le palais de son père, moins en prince qu’en ermite. Enfermé dans sa chambre, il y passait tout le jour à réciter des prières et à méditer sur les saintes écritures, et il brûlait du désir d’imiter les travaux des apôtres. »
Un jour, il rencontre Oliverie et Liberette et arrive à les convertir à la foi chrétienne.

Amycus et Célestin est aussi la rencontre d’un ermite et d’un jeune faune :

« Depuis ce jour, Célestin et Amycus vécurent de compagnie. L’ermite ne parvint jamais, malgré tous ses efforts, à faire comprendre au demi-homme les mystères ineffables ; mais, comme par les soins d’Amycus, la chapelle du vrai Dieu était toujours ornée de guirlandes et mieux fleurie que l’arbre des fées, le saint prêtre disait : « Le faune est un hymne de Dieu ». »


Remarques :

Consulter les versions textes de ce livre audio : La Légende des saintes Oliverie et LiberetteAmycus et Célestin.

Livre audio gratuit ajouté le 07/06/2015.
Consulté ~17040

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.