Ferdinand Georg Waldmüller - Portrait d'Emanuel Ritter von Neuwall (1841)

César Birotteau (Partie 1)

• • •More

Histoire de la Grandeur et de la Décadence de César Birotteau
– Partie 1 : César à son apogée

César Birotteau, parfumeur, est le digne frère de l’aimable François Birotteau, curé de Tours… Personnage bonhomme et de commerce facile, épris de sa femme et de sa fille, mais manquant cruellement de hauteur de vue, il est le type du petit commerçant monté en graine, à qui le succès fait tourner la tête.

Dans un registre satirique, et parfois franchement comique, Balzac nous conte ici, avant Zola, le drame des petits hommes d’affaires mangés par les grands.

À suivre…


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 09/03/2015.
Consulté ~16962

Lu par Pauline Pucciano

Suggestions

11 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci, Xavier Daniel… J’ai la mémoire qui flanche et je ne me souviens pas de Mme Madou, mais je sais que j’avais trouvé ce roman truculent ! Balzac, comme Proust, et Zola (au moins dans Pot-Bouille) sont aussi de grands humoristes…

  2. Bonjour Madame,
    Je prends enfin quelques minutes pour vous remercier de toutes ces heures d’écoute.
    Depuis 2 mois je suis chez Balzac grâce à vous ainsi que vos collaborateurs.
    Je ne sais pas si vous vous rappelez de Mme Madou la vendeuse de noisettes…un grand moment, j’ai écouté plusieurs fois les 3 ou 4 passages où vous lui donnez vie par votre voix…un régal..un vrai sketch comique.
    Mille mercis Pauline.
    J’ai découvert également que vous êtes écrivaine, dès que la comédie humaine n’aura plus de secret pour moi, je vous écouterai lire vos oeuvres…promis !

  3. Beaucoup de travail dans l’harmonie de cette lecture, aux intonations heureuses. J’y étais ! L’apogée de César était là
    Merci Pauline et à bientôt

  4. J’aime Balzac…, quand je l’entends sous la voix de Pauline Pucciano je l’adore.
    Adem d’Algérie

  5. Bonjour,

    C’était parfait ,je m’y croyais ,caché dans un coin de la maison regardant et surtout écoutant ce fat si sot mais attachant.