till-unspiegel-170x220

La Légende et les Aventures héroiques d’Ulenspiegel (Livre 1)

L1, Chap. 16 à 26 – La Légende et les Aventures héroiques d’Ulenspiegel

L1, Chap. 27 à 38 – La Légende et les Aventures héroiques d’Ulenspiegel

L1, Chap. 39 à 46 – La Légende et les Aventures héroiques d’Ulenspiegel

L1, Chap. 47 à 55 – La Légende et les Aventures héroiques d’Ulenspiegel

L1, Chap. 56 à 64 – La Légende et les Aventures héroiques d’Ulenspiegel

L1, Chap. 65 à 74 – La Légende et les Aventures héroiques d’Ulenspiegel

L1, Chap. 75 à 85 – La Légende et les Aventures héroiques d’Ulenspiegel

Le fameux Thyl Ulenspiegel (1300-1350), appelé également Till l’Espiègle, est, dans la tradition flamande, un farceur vagabond comique se jouant des nobles et des bourgeois. L’écrivain belge Charles de Coster (1827-1879) reprend la légende, mais fait de lui un héros révolté luttant pour la liberté ; il combine la fiction à l’Histoire et inscrit ses aventures au seizième siècle pendant la résistance des Pays-bas à l’occupation espagnole. Le jeune Thyl, plus vengeur qu’« espiègle », devient le symbole de la lutte populaire dans un récit plein de péripéties, de rebondissements et reflétant les idées progressistes de l’auteur. De ce long roman de 180 chapitres, où sont mêlés, dans une langue souvent rabelaisienne, l’Histoire, les mythes, le folklore et des visions (cf. le chapitre 85) est ici présenté seulement le premier des cinq livres. Que les auditeurs veuillent bien excuser le lecteur d’avoir écorché les « heete-koeken » et moult expressions flamandes ! Le titre complet est : La Légende et les aventures héroïques, joyeuses et glorieuses d’Ulenspiegel et de Lamme Goedzac au Pays de Flandres et ailleurs (1867).


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 25/10/2010.
Consulté ~16727

Lu par René Depasse

Suggestions

12 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci monsieur Depasse pour cette lecture que je savoure comme tant d’autres, au risque de paraître mièvre (puisque je fais souvent des compliments et peu de critique) cela est probablement lié au fait que j’ai du mal à lire et que grâce à ce site et aux “DONNEURS” de voix des moments qui auraient pu être de tristesse et d’isolement sont des moments de bonheur et de culture. Aussi moi je vous donne un sourire qui ne se voit pas. A bon entendeur …

  2. Merci M. Depasse, je suis en train de préparer un examen universitaire relatif à la littérature belge et vos lectures de Eekhoud et de coster m’accompagnent partout; une excellente manière de regagner le temps perdu des files d’attente, et des transports en commun!

  3. Je fréquente ce site depuis quelques temps déjà, et j’ai remarqué que certains se permettent de critiquer des lectures, oubliant probablement que ces lectures sont des dons, qui représentent une masse de travail non négligeable, et que personne ne les force à écouter !
    En plus, les goûts et les couleurs, hein ! Cher Mr Christian, puisque vous êtes bilingue, pourquoi ne proposez vous pas un enregistrement de cette oeuvre ?
    Je comprends que vous ayez, tout comme moi, des donneurs de voix préférés.
    Mais il s’agit de cadeaux !!!
    Voilà, désolée de cette petite réaction intempestive, nullement dirigée contre vous Mr Christian, mais contre les critiques en général !

  4. Je vous fais humblement remarquer,Christian,que ,conscient de prononcer mal les mots de votre langue,j’ai demandé dans le billet qu’on veuille bien excuser mon ignorance.Relisez le et épargnez vous l’audition de mes lectures autres que théâtrales.Sans rancune..

  5. Je suis bilingue Néerlandais/Français et regrette de constater que René Depasse massacre affreusement les noms des protagonistes de l’histoire. Monsieur Depasse est excellent dans le thëatral, mais il en fait trop lorsqu’il s’agit de lire un livre. A la limite, cela devient fatigant.

  6. Bonjour Robert,

    Votre raisonnement est juste pour ce qui est d’une gravure au format mp3, mais du point de vue technique il est aussi possible de graver au format audio des fichiers à l’origine au format mp3. Dans ce cas, c’est généralement le logiciel de gravure qui se charge automatiquement de la conversion.

    Lorsqu’on fait le choix de la gravure au format audio, on a effectivement l’inconvénient d’une taille plus restreinte, mais le CD a l’avantage de pouvoir être lu sur toute les chaînes Hi-fi, même celles qui ne lisent pas les mp3s (comme celle utilisée par le père de Nicole).

    Joyeux Noël à vous également,

    à bientôt,

    Augustin

  7. Ce n’est pas un question de minutes, mais d’espace disque du CD audio : 700 Mo de CD audio en MP3 = une dizaine d’heures ; 700 Mo de CD audio en AIFF = une ou deux heures.
    Tous les fichiers ici sont en MP3.
    Ce n’est pas l’inscription de durée qu’il faut regarder sur ces CD, mais l’espace en mégaoctets.
    Bref, je ne vous comprends pas, mais je n’insisterai pas, Nicole QUINTAL tranchera, poil aux bras.
    Joyeux Noël.

  8. Je pense, cher Robert, que le problème de Nicole est qu’elle enregistre des CD audio, pour écouter sur un lecteur de CD audio “classique” (chaîne hifi ou autre).
    Dans ce cas, elle est effectivement limitée à environ 80 minutes.
    Bonne journée,
    Ch.

  9. Que nous dites-vous, chère Nicole QUINTAL ?
    80 minutes en mp3, ça fait environ 60 Mo, or un CD fait 700 Mo, un DVD plus de 2 gigas.
    Vous pouvez donc mettre sur un CD environ 800 minutes, soit plus de 10 heures.
    Refaites vos calcul, très chère, ou faites-vous conseiller.
    Donnez-nous des nouvelles, merci.

  10. Merci M. Depasse. J’enregistre vos livres audio pour mon père de 90 ans qui est en maison de retraite et qui n’y voit plus pour lire. Néanmoins, je ne peux pas toujours tout enregistrer car mes CD ne peuvent excéder 80 minutes et certaines histoires ou comme ici les chapitres 75 à 84 de Till l’espiègle sont plus longs (107 mn) Merci pour votre voix claire et enthousiaste.