Page 4 du Faust de Goethe, traduit par Bayard Taylor et illustré par Harry Clarke

Le Nouveau Faust et la nouvelle Marguerite

Chacun connaît le mythe de Faust grâce à Goethe, à Gounod ou à Berlioz. Cette légende, qui remonte au moyen-âge, a fait du docteur Faust un héros de la connaissance assoiffé d’expériences et avec la veine romantique l’incarnation de la condition humaine écartelée entre le plaisir immédiat et des aspirations plus intellectuelles.

Charles Nodier s’empare de cette histoire pour l’adapter à sa vie personnelle : « La seconde des deux grandes et puériles passions que j’ai eues dans ma vie, c’était l’ambition de faire, avant de mourir, quelque bonne histoire fantastique, bien extravagante et bien innocente, dans le goût de mademoiselle de Lubert ou de madame d’Aulnoy, parce que M. Perrault me paraissait trop fort. »

Alors Nodier, alias Maxime, fait entrer dans le jeu un de ses amis, Amandus, joli garçon, charmeur et dépensier, mais qui a le défaut, « comme il y a des taches sur le soleil » : il ne sait pas écrire. C’est donc Maxime, son compagnon de nombreuses aventures, qui prend la plume pour toucher le cœur de l’adorable Marguerite. Mais les deux en sont amoureux !… Maxime décide alors d’invoquer le Méphisto de la légende et nous raconte Le Nouveau Faust et la nouvelle Marguerite (vers 1830).


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 29/06/2016.
Consulté ~5441

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *