Claude Debussy

Monsieur Croche – Beethoven – La Symphonie

Claude Debussy (1862-1918) fut presque toute sa vie anticonformiste et rejeta tous les académismes esthétiques. Dans son livre Monsieur Croche antidilettante (titre valable pour 25 articles dont La Symphonie et Beethoven) il donne son avis sur d’autres musiciens (Rameau, Moussorgski, Richard Strauss, Wagner, Franck, Berlioz, etc), sur les genres musicaux et sur des chefs d’orchestres avec parfois une certaine causticité.
« M. Weingartner en profita pour diriger, ce jour-là, l’orchestre des Concerts Lamoureux. On n’est pas parfait. »
« En somme, la popularité de la Symphonie Pastorale est faite du malentendu qui existe assez généralement entre la nature et les hommes. »
« Ce poème symphonique, le Mazeppa de Liszt, est rempli des pires défauts ; il est même parfois commun… »
Retenons cette formule de Monsieur Croche, même si nous ne partageons pas son contenu : « Les musiciens n’écoutent que la musique écrite par des mains adroites ; jamais celle qui est inscrite dans la nature. Voir le jour se lever est plus utile que d’entendre la Symphonie Pastorale. »


Remarques :

Consulter les  versions textes de ce livre audio : Monsieur Croche antidilettante, Beethoven, La Symphonie.

Livre audio gratuit ajouté le 18/05/2013.
Consulté ~9817

Lu par René Depasse

Suggestions

3 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Le Monsieur Croche de Claude Debussy a été un des textes de chevet de beaucoup de musiciens, soucieux d’échapper à trop d’académisme et de conformisme. Je l’ai souvent lu quand j’étais jeune, mais vous avez, Monsieur Dupasse, su le rendre ici, autrement plus vivant et intéressant à entendre, que ce que j’en avais saisi dans le cadre de ma seule lecture. Merci à vous !