Anne-Louis Girodet - Atala au tombeau, 1808 (Musée du Louvre)

Atala

« Atala a été écrite dans le désert, et sous les huttes des Sauvages. Je ne sais si le public goûtera cette histoire qui sort de toutes les routes connues, et qui présente une nature et des mœurs tout à fait étrangères à l’Europe.

Il n’y a point d’aventures dans Atala. C’est une sorte de poème, moitié descriptif, moitié dramatique : tout consiste dans la peinture de deux amants qui marchent et causent dans la solitude ; tout gît dans le tableau des troubles de l’amour, au milieu du calme des déserts, et du calme de la religion. […] »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Illustration :

Anne-Louis Girodet, Atala au tombeau, 1808 (Musée du Louvre).

Livre audio gratuit ajouté le 19/07/2009.
Consulté ~47959

Lu par René Depasse

Suggestions

15 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Merci pour cette lecture Monsieur Depasse
    Quel dommage que l’ambiance de ce livre soit si triste car j’adore votre voix lorsqu’elle s’exprime sur des passages joyeux ou mutins 🙂
    Bonne soirée à vous, merci pour votre patience et votre passion.

  2. Nous sommes un groupe d’etudiants de la langue francaise au Viet Nam, Nous cherchons a savoir qui est Chateaubrilland, et ayant chercher a savoir qu’est ce qu’est Atala.. je vous ai donc trouvé sur cet site…et avec joie je trouve cette page. J’ai enregistré ces 3 chapitres de ce livre…

    Merci les organisateurs de ce site et merci à Mr Depasse pour nous avoir lu ce roman durant des heures.
    Merci – que Dieu vous benisse.

  3. merci Maitre! peut-on espérer de vous la découverte de “Mémoires d’outre-tombe”.Cordialement,Youkid.

  4. Bien sûr, comme l’on dit, “il en faut pour tous les goûts”… Quant à moi, je suis heureux de dire mon soutien à Mr Depasse, et surtout qu’il continue à nous enchanter par ses lectures si vivantes et fort intelligentes.

  5. Je suis sidérée par les commentaires négatifs! Comme le disent d’autres personnes, proposez vous-mêmes des lectures, vous qui êtes si distingué et si moderne!Je ne somprends pas qu’on puisse critiquer un bénévole, si généreux et agréable à entendre. Un monsieur qui passe des heures et des jours à communiquer sa passion, et apporter tellement à tout le monde, handicapés ou valides ne mérite que des compliments et de la reconnaissance. Plutôt que de critiquer, taisez-vous et passez à un autre livre.
    Continuez, monsieur Depasse, continuez à nous apporter toute cette culture que votre coeur vous inspire. Ignorez les gricheux et croyez à l’immense gratitude de la quasi totalité de vos auditeurs.

  6. Malgré quelques petites critiques je reconnais que vous avez une diction remarquable
    Je ne pensais pas vous offenser et reconnais l’immensité de votre travail de bénévolat, bien que vous ayant blessé involontairement sur certains détails ayez la grandeur de l’homme qui est de pardonner.
    Ne renoncez pas car vous pénaliseriez vos chers amis
    Je pense que cette vilaine polémique venant de peu de choses ( critiques) ne vous fera pas aller vous cacher dans la for^t de l’obscurité
    Il faut que cette blessure se referme pour nous tous et que l’incident soit clos à jamais
    Félicitation respectueusement

  7. Je trouve que M. Depasse effectue un travail remarquable comme donneur de voix. Merci!

    J’espère qu’il n’écoutera pas le petit nombre de mauvaises langues, et qu’il continuera sa belle et impressionnante production, pour le plaisir du plus grand nombre.

  8. M Dpasse est un donneur de voix parfait pour moi, personne ne répresente les dialogues comme lui dans les texte, sa voix est plutôt chaude et réconfortante, et je n’imagine pas d’autres manière pour savourer un roman surtout losququ’il s’agit d’humour.
    Bon courage rené Depasse, on suit vos lectures avec enthousiasme.

  9. Bonsoir,
    Je viens de faire le plein d’enregistrements pour passer des vacances de rêves sur les routes australiennes. Je vais faire de nombreux kilomètres en voiture accompagnée par René Depasse, Victoria, etc… et je les remercie du fond du cœur pour les heures que je vais passer en leur compagnie.

    Merci à tous pour les longues heures consacrées à notre enchantement et à notre plaisir de découvrir des œuvres que nous ne serions pas forcément allés chercher à la bibliothèque.

    Cordialement, Christine