Portrait de Gaston Leroux (1907)

Le Cœur cambriolé

Fantastique, passion, spiritisme, vies séparées du corps et de l’esprit donnent à ce récit des frissons qui rappellent les étrangetés du Fauteuil hanté.

« J’ai pris grand soin de traverser à pas lents toutes les étapes de cette étrange histoire, pour que ceux qui voudront nous juger, après les juges, en sachent aussi long que moi et que les responsabilités soient définitivement établies entre moi et le plus grand voleur du monde ! Si l’on me suit pas à pas, on me comprendra et il sera loisible à toute personne de bonne foi et d’intelligence moyenne de mesurer l’immensité de mon malheur. […] »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 11/06/2009.
Consulté ~22933

Lu par René Depasse

Suggestions

9 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour/bonsoir à tous,
    bon, dire que mr Depasse a fait une excellente lecture, est évidemment un pléonasme! Je tenais tout de même à l’en remercier.
    Pour moi, ce récit n’a rien d’imaginaire. Ou plutôt, l’histoire est peut-être imaginaire, mais les faits ne sont pas loin de la réalité, à moins qu’ils ne soient entièrement réels! Mais… Vous pouvez sans crainte publier vos photos sur le Net, Patrick ne peut pas vous embêter, cher, cher, cher Nordine!

    Noël

  2. Bonjour Augustin,
    J’ai retrouvé Ar Men au site Jamendo.com. Je pense que c’est la même dame; mais je préfère ne pas la déranger.
    Encore merci!

  3. Bonjour Augustin,
    Merci pour votre réponse rapide.
    L’hyperlien pourtant ne fonctionne pas par ici chez moi; je n’arrive pas à atteindre le site non plus.
    Soit. Il y a toujours beaucoup d’autres bons livres audio ici et ailleurs. ^_^

  4. J’ai téléchargé ici le premier chapitre de “Le Mystère de la chambre jaune” il y a 6 mois. Aujourd’hui tout ce livre a disparu. Est-ce que quelqu’un peut me l’expliquer? Merci beaucoup!

  5. Bonjour à toute l’ équipe,
    Encore merci René, vraiment je ne sais ce que je serai sans vous tous, vous nous gatez vraiment.
    Merci, merci, merci.