Louise Seidler, Portrait de Minna Herzlieb (1932)

Les Affinités électives

P1, Chap. 01-03 – Les Affinités électives

P1, Chap. 04-06 – Les Affinités électives

P1, Chap. 07-09 – Les Affinités électives

P1, Chap. 10-12 – Les Affinités électives

P1, Chap. 13-16 – Les Affinités électives

P1, Chap. 17-18 – Les Affinités électives

P2, Chap. 01-04 – Les Affinités électives

P2, Chap. 05-06- Les Affinités électives

P2, Chap. 07-09 – Les Affinités électives

P2, Chap. 10-12 – Les Affinités électives

• • •More

Selon une théorie scientifique sur les rapports d’attirance et de répulsion entre les éléments chimiques, 2 couples AB et CD mis en présence se désunissent et forment 2 unions nouvelles : AC et BD. (Théorie développée au Chapitres 4)

C’est ce qui arrivera au couple Edouard-Charlotte qui reçoit en son château un ami (le Capitaine) et une nièce (Othilie).

Cette recomposition des couples, qui va à l’encontre de la morale, rend d’abord tout le monde à peu près heureux… puis tourne au drame.

Traduction : Aloïse de Carlowitz (1797-1863).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Ludwig van Beethoven, Piano Sonata no. 8 in C minor « Pathetique », Op. 13 – II. Adagio cantabile, interprété par Paul Pitman (domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 31/08/2021.
Consulté ~3216

Lu par Pomme

Suggestions

12 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. C’est bon, Christine: j’ai réussi à enregistrer le roman en PDF. (je pense qu’on va se moquer lourdement de moi… Peu importe!
    A Rocambole: je “tâte” le texte et vous dirai si je fais cette lecture.

  2. Merci pour vos compliments, Rocambole! Je suis très contente!
    J’ai cherché le roman que vous me suggérez, un livre bien inconnu! Je ne l’ai trouvé que sur Gallica que je ne sais pas utiliser (!). je vais demander à notre fée Christine si elle peut me trouver une version plus lisible. Et si le texte me tente, je serais ravie de vous faire ce plaisir.
    Bien à vous,
    Pomme

  3. Bonjour Dame Pomme,
    Je suis en train de vous écouter avec ravissement lire le livre second ” Les souffrances du jeune Werther” et viens juste de télécharger “Les affinités électives”. Quel régal !
    En vérité, vous faites bien, très bien même quand je pense que vous vouliez renoncer à lire de la littérature allemande pour cause d’une sotte et idiote remarque de prononciation.
    Ainsi, vous faites preuve de force de caractère et j’admire cela.
    Goethe est tout de même un monument de la littérature allemande et je suis plutôt surpris de constater que Littérature-audio.com n’ait pas encore proposé un enregistrement
    (pourquoi pas collectif) de son oeuvre majeure “Faust” comme elle l’a fait pour d’autres auteurs moins célèbres.
    J’aimerais donc vous remercier pour la qualité, toujours égale à elle-même, de votre travail et vous présenter la proposition de lecture suivante au cas où
    cela serait possible:
    Bourges Élémir (1852-1925) Le Crépuscule des dieux (1884)
    N.B./ Voici retranscrit un témoignage rendu à ce livre:
    « Regardez bien; ce livre est de la race des livres tombés du ciel. […]. Avec lui, un lustre nous descend du ciel.
    Un lustre de cristaux, de gaz, de bougies. Un lustre devant quoi je reste bouche bée,
    comme un enfant pauvre devant un arbre de Noël. »Jean Cocteau
    A vous de juger, Dame Pomme.
    Avec mes compliments

  4. Le Barbon, je vous rappelle un droit essentiel du lecteur et de l’audio-lecteur: c’est de cesser la lecture quand il le souhaite si elle ne lui convient pas. Mais votre curiosité vous honore! On verra…n’est-ce pas?

  5. Je vais essayer, mais je ne promets rien. En tout cas, dix mille mercis, Dame Pomme fidèle et toujours sur la brèche.

  6. Chère Claryssandre, j’aime bien votre expression “je me suis laissée happer”! Un peu comme si nous ne choisissions pas nos lectures mais que ce soient elles qui nous choisissent, qui nous prennent. Eh bien! je suis ravie que ce roman de Goeuthe vous “happe” et vous verrez comme il est différent des souffrances du jeune Werther.
    Bonne journée, chère Claryssandre.

  7. Ps. Mais si j’ai déjà lu cet auteur ! Il y a bien longtemps, Les souffrances du jeune Werther… Cela vient de me revenir subitement. Il faudra que j’écoute votre lecture chère Pomme… Bonne soirée.

  8. Oui, oui, j’ai beaucoup aimé ce roman, chère Fraise! J’allais de surprise en surprise! Je le trouve vraiment hardi,étonnamment moderne. Merci à vous pour cette découverte.
    Belle fin d’été à vous aussi, chère Fraise.

    1. Bonjour Pomme,

      Je pense la même chose que vous de ce roman, que j’avais lu il y a longtemps, puisé dans la bibliothèque de feu mon père qui me l’avait recommandé.
      Parmi les romans de Goethe que j’ai lus, il reste mon préféré, sans doute pour sa hardiesse en effet, les belles qualités de Charlotte, et pour le mystère qui finalement subsiste sur le message qu’il contient. Le talent de l’auteur est sans doute de laisser les options ouvertes, ce qui laisse au lecteur le loisir d’y réfléchir longuement après avoir refermé le livre, pour mûrir sa propre conviction. J’y vois aussi une autre approche du mythe de la moitié d’orange, qui m’avait beaucoup frappée dans Le Banquet de Platon…

      Merci pour votre belle lecture, et vos choix musicaux, c’est toujours un plaisir de vous écouter, et j’ai apprécié de replonger dans ce roman.

      1. Merci à vous Eclatdusoleil, pour votre long commentaire et votre compliment si enthousiaste. Votre fidélité me touche vraiment. A bientôt, sans doute.

  9. Bonjour chère Pomme 🙂
    Serais-je arrvée avant Claryssandre pour une fois ? 😉
    J’espère que vous avez aimé ce roman ? Vous allez faire les heureux.
    Si je voulais le relire un jour ce serait avec un grand plaisir car je suis sûre que votre interprétation me plaira beaucoup, comme d’habitude.
    Je vous souhaite une belle fin de l’été.
    Très amicalement
    Fraise