Les Âmes mortes

Les Âmes mortes

• • •More

Narrant sur un ton comique les aventures d’un petit escroc dans la Russie provinciale des années 1820, le roman est aussi une troublante dénonciation de la médiocrité humaine, de toutes les tares de la Russie tsariste (corruption de l’administration, misère et ignorance absolues de la paysannerie, oisiveté de la noblesse, etc.)

Le mot « âme » désignait, en Russie, les serfs mâles. C’est le nombre d’âmes qui déterminait la valeur d’une propriété ainsi que l’impôt foncier dont le propriétaire était redevable. Comme les recensements n’étaient effectués que tous les cinq ans, les serfs morts « vivaient » parfois des années dans les registres de l’état ; et les propriétaires payaient un impôt sur ces âmes mortes. Cette absurdité du système avait donné à des escrocs l’idée d’une arnaque au crédit foncier. (Wikipédia)

Traduction : Ernest Charrière (1805-1865).
Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Alexander Borodin, Dans les Steppes de l’Asie Centrale (domaine public).

Livre audio ajouté le 08/11/2012.
Consulté ~31689

Lu par Pomme

Suggestions

69 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je suis totalement d’accord avec vous, il a effectué un travail énorme sur ce site.
    Cependant cela vous laisse un choix important dans lequel vous trouverez des auteurs qui vous procureront du plaisir à vous aussi tout en lisant pour nous.

  2. Je ne me permettrais pas de critiquer qui que ce soit parmi les DDV, j’ai un peu de difficulté à écouter RD, mais c’est personnel, beaucoup de gens l’apprécient.
    Je sais qu’il n’est plus parmi vous, dommage.
    Vous voyez donc quels sont les livres ou auteurs que j’aimerais mettre dans ma bibliothèque MP3.

  3. Quelle confiance, Joël! Merci pour cela. Vous savez, je peux faire une version 2 d’une lecture sur le site, n’hésitez pas à me proposer un titre. Il en est de très nombreuses qui me tentent…

  4. Téléchargé pas encore écouté mais je ne me fais aucun souci connaissant votre générosité et votre don.
    J’apprécie beaucoup de DDV, pas tous surtout l’un d’eux, ce qui me prive d’un grand nombre de livres, mais pas grave il y en a suffisamment pour me faire passer des heures de découvertes et de plaisir, merci beaucoup à vous

  5. Je suis ravie pour vous, Véronique, que vous ayez aimé ce roman étonnant. Et merci à vous pour votre compliment: moi qui suis une taiseuse, je suis touchée d’être “d’une belle compagnie”!

  6. Merci chère Pomme pour cette longue et magnifique lecture! Je vous remercie aussi pour “l idiot” de Dostoïevski. Vous êtes d’une belle compagnie! Au plaisir de vous retrouver dès maintenant à travers les lectures de Jules Vernes. Très bonne journée et très bonne continuation à vous. Nous sommes de nombreux addicts.

  7. • • •More