Theophile-Alexandre Steinlen - La Jasante de la Vieille

La Jasante de la « Vieille » (Poème)

L’auteur des Soliloques du pauvre, Jehan-Rictus, dans La Jasante de la « Vieille » (1902) fait parler la mère d’un guillotiné venue se recueillir à la fosse commune où son fils a été inhumé.

La langue populaire ajoute de l’émotion au poème :

« Et pis, j’ai eu ben d’la misère…
(Ça m’a fait du tort tu comprends)
Quand on a su qu’j’étais ta mère
J’ai pus trouvé un sou d’ouvrage,
On m’a méprisée dans l’quartier,
Et l’a fallu que j’déménage.

Depis… dans mon nouveau log’ment
J’vis seule et j’peux pas dir’comrnent
Comme eun’ dormeuse, eun’ vrai’ machine
J’cause à personn’ de mon malheur
J’pense à toi et tout l’jour je pleure
Mêm’ quand que j’suis à ma cuisine. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 05/05/2016.
Consulté ~5218

Lu par René Depasse

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.