Le drageoir aux épices

Le Drageoir aux épices (Sélection)

Le Drageoir aux épices (1874), œuvre de jeunesse composée de dix-huit poèmes en prose rend hommage aux peintres hollandais et flamands et à la poésie de Villon. On y trouve déjà l’écrivain influencé par Baudelaire et l’esthétique naturaliste avec laquelle il rompra dans À rebours.

Les quatre pièces lues ici sont indépendantes, mais La Reine Margot et La Kermesse de Rubens sont à considérer comme un diptyque.

« Tu détroussais le passant, on te jetait dans un cul de basse-fosse, et, là-bas, enterré, plié en deux, crevant de faim, tu criais grâce, pitié ! tu appelais à l’aide tes compaings de galles, les francs-gaultiers, les ribleurs, les coquillarts, les marmonneux, les cagnardiers !
Le laisserez là, le povre Villon ! Allons, madones d’amour qu’il a chantées, hahay ! Margot, Rose, Jehanne la Saulcissière, hahay ! Guillemette, Marion la Peau-tarde, hahay ! la petite Macée, hahay ! toute la folle quenaille des ribaudes, des truandes, des grivoises, des raillardes, des villotières ! Excitez les hommes, réveillez les biberons, entraînez-les au secours de leur chef, le poète Villon ! »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Illustration :

Source Pixabay.

Livre audio gratuit ajouté le 13/03/2011.
Consulté ~17535

Lu par René Depasse

Suggestions

3 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Un grand MERCI cher René ! Vous êtes le seul sur ce site à penser à Joris-Karl HUYSMANS.

    Je surveille régulièrement et c’est toujours avec plaisir que j’y découvre vos lectures de cet auteur.

    Cordialement.