Cour d assise

La Chambre d’hôtel

Jules Lermina, dans cette nouvelle des Histoires incroyables, nous fait assister à un procès en Cours d’assises en sa compagnie. La première partie du récit est un compte-rendu minutieux de la séance du tribunal qui se clôt par le verdict de la condamnation de l’assassin.

Dans la deuxième partie, le narrateur et son ami arrivent subtilement à prouver « l’erreur judiciaire » et La Chambre d’hôtel se termine par la révision du procès et l’acquittement du condamné.

Exemple de dialogue :
« Sur une circonstance qui ne présente le plus souvent aucun intérêt sérieux, vous bâtissez tout un système de déductions, et votre décision répond, non pas à l’ensemble des faits véritables, mais à la suite d’idées qu’un simple détail a éveillées en vous…
« – Il est cependant des cas où l’évidence est telle que ce serait une folie que de se refuser à la constater.
– L’évidence prétendue est la source même de toutes les erreurs. »

Ces affirmations me piquaient au vif. J’en sentais la justesse, mais ne voulais point m’y rendre. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 04/10/2012.
Consulté ~8969

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *