Jacquou le Croquant

1815 : Jacquou, jeune garçon du Périgord, fils d’un métayer exploité par son patron, le comte de Nansac, vit misérablement dans les pires conditions de pauvreté des paysans français du 19ème siècle. À cause du comte, le père de Jacquou succombe aux rudes conditions des galères et sa mère meurt de misère. Devenu adulte, il ne pense qu’à venger ses parents et sa haine se transforme en un combat contre l’injustice et la cruauté des seigneurs, alors que s’annonce la Révolution de 1830.
« Ce qu’ils ont fait, leurs ancêtres l’ont fait. Poussés à bout par des brutalités insolentes, par des cruautés gratuites, par la violation humiliante de leur dignité d’hommes, ils se sont révoltés. Puisque la loi n’existait pas pour eux, puisque ceux qui devaient les protéger contre ces vexations arbitraires et ces violences sans nom les ont abandonnés, puisqu’on les a relégués pour ainsi dire hors du droit et de la justice, je le dis bien haut : ils sont excusables ; je dirais presque : innocents ! Eux pauvres, chétifs et opprimés, ils ont voulu se remettre en leur droit naturel et, par manière de dire, de bêtes redevenir hommes » E. Le Roy

Avec ce roman publié en 1899, Eugène Le Roy accède à la célébrité.

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 28/05/2013.
Consulté ~19 451 fois

Lu par Cocotte

Suggestions

20 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Véronique
    Je suis très heureuse que Jacquou vous ait plu. L’enregistrer a été un grand moment de bonheur pour moi.
    Merci pour votre commentaire très encourageant. Il m’a beaucoup touchée.
    Amicalement
    Cocotte

  2. Cher messire Trollus
    Quel plaisir de vous retrouver.
    Votre aimable commentaire sur cette histoire, publiée il y a six ans, m’est très précieux. Les audio lecteurs ne s’arrêtent pas aux derniers livres parus, quelle chance!
    Je suis heureuse que vous ayez aimé cette histoire. Vous m’en voyez ravie!
    Pour vous, ma plus belle révérence.
    Amicalement
    Cocotte

  3. Cher Christian
    Je suis très heureuse que vous ayez aimé ce roman. Il m’a beaucoup touchée quand je l’ai lu. Tout à fait d’accord avec vous : Eugène Le Roy est un excellent auteur, malheureusement un peu trop oublié.
    Deux romans d’Ernest Daudet, mon compatriote, qui, lui aussi, avait l’accent nîmois, sont prévus pour le mois prochain. Ceux d’Alphonse sont tous dans la bibliothèque, mais son frère s’y trouve encore trop peu.
    Votre commentaire m’a fait un grand plaisir. Je vous en remercie, vous êtes très encourageant.
    Bien cordialement
    Cocotte

  4. Merci Madame Cocotte,

    J’ai vraiment beaucoup apprécié votre lecture et votre accent qui lui va si bien. J’ai aussi avec vous, découvert un excellent auteur dont je ne connaissais pas le texte.
    Bien cordialement,
    Christian

  5. Chère Manon
    Je suis très heureuse d’apprendre que vous avez aimé ce Jacquou le Croquant. J’ai pris beaucoup de plaisir à l’enregistrer. C’est, à mon avis, un des plus beaux livres d’Eugène Le Roy, et aussi le plus célèbre.
    Merci d’avoir pris la peine de poster cet encourageant commentaire, qui m’a beaucoup touchée.
    Amicalement
    Cocotte

  6. Encore une fois, merci Cocotte.
    Je croyais aussi connaître ce roman pour l’avoir vu en film mais j’ai eu l’impression de le découvrir à travers votre lecture toujours aussi agréable à entendre.
    Après avoir fait une digression du côté de Victoria en écoutant “Pêcheurs d’Islande” (que j’ai apprécié aussi), je vous retrouve maintenant dans “Quo Vadis ?” avec plaisir.

  7. Cher De Saint Ange
    Je suis heureuse que nous ayons partagé de Jacquou le Croquant. Ce livre m’avait beaucoup plu quand j’étais adolescente et j’ai été ravie d’avoir la possibilité de le présenté à des audio lecteurs qui ne le connaissaient peut-être pas encore.
    Merci d’avoir pris la peine de poster de retour si encourageant.
    Cocotte

  8. Chère Cocotte,

    Merci pour cette excellente lecture de ce roman que je croyais connaitre pour l’avoir vu en film ou en feuilleton. Le texte intégral est tellement plus riche, et vous savez décidément bien raconter les histoires. Je passe des heures délicieuses à vous écouter. Merci chère Cocotte.

  9. Cher Phil
    Merci beaucoup de m’avoir signalé les scories dans le chapitre 3. Il est corrigé et remplacé dans “chapitre par chapitre”. Pour le zip, il faudra attendre encore un peu car le site rencontre des problèmes de téléchargement et il faut plus de 8 heures, sinon plus, pour sortir le zip, et autant pour le remettre en place. J’ai besoin de mon ordinateur. Je modifierai le zip dès que possible.
    Bien cordialement
    Cocotte

  10. Merci à vous, chère Monik, votre satisfaction me fait un grand plaisir.
    Cher Phil, je suis désolée, ce n’est qu’aujourd’hui que je trouve votre commentaire. Je vais revoir ce chapitre 3 dans la journée pour le débarrasser des scories. Ce sera réparé le plus vite possible. Mais il y a des problèmes ces jours-ci avec les téléchargements, vous le savez certainement car plusieurs personnes s’en plaignent. Je ferai pour le mieux. Merci de m’avoir signalé ces doublons.
    Cordialement
    Cocotte

  11. Bonsoir, Pwarow Vinaigrette
    Le Zip, avec les chapitres en ordre, est maintenant dans le serveur. J’ai aussi prévenu Christine qui fera le changement très rapidement.
    Merci de m’avoir prévenue.
    Cocotte

  12. Désolée. je ne comprends pas ce qui se passe. Pourtant, le Zip est exactement le même, en principe, que chapitre par chapitre.
    Je vais essayer de vérifier, puis de renvoyer l’archive Zip sur le serveur, en espérant que l’erreur sera vite réparée.
    Merci de me l’avoir signalée.
    Cocotte

  13. Attention, les chapitres du zip ne s’affichent pas dans le bon ordre, il faut en renommer deux : le 7 et le 9.